Le premier Forum RPG basé sur la légende urbaine du Slenderman.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Children's Seeker

avatar
I am
Écrits : 11
Arrivée le : 24/04/2015
Localisation : Hmhm ! Bonne question !
Occupations : Rechercher des enfants perdus dans la forêt
Humeur : Maussade, comme toujours


Feuille de personnage
Feat: Sam Worthington
Informations: Flic audacieux dont la petite soeur à mystérieusement disparu il y a quelques années
RPs: No One

MessageSujet: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Sam 25 Avr - 12:09


~ Double dream in a nightmare light~





 Danny marchait au milieu de la forêt depuis plusieurs heures lorsqu'il eu enfin la vieille école abandonnée en vue. Il grogna quelque peu en entrant à l'intérieur par le mur cassé et qu'il vit la tâche sombre sur le sol. Une tâche, que dis-je moins qu'un reste de sang séché qui serait passé inaperçu si Danny ne savait pas qu'elle était là. Mais bien sûr il le savait, c'était son sang, celui de ce jour de janvier où sa soeur s'en était allée. Ou plutôt ce jour où Il lui avait prise. Il ne se pencha même pas dessus et entra un peu plus dans le bâtiment.

A peine fut-il rentré que Danny détecta un mouvement fluide du coin de son oeil. On lui avait dit que quelqu'un se cachait ici et que ce quelqu'un avait déjà "harcelé" plusieurs personnes. En effet les personnes s'étaient plaintes comme quoi ils suivaient leurs enfants et on lui avait dit qu'un gamin l'avait vu ici, dans cette école glauque au pas possible. Alors il sortit son arme et sa lampe torche car il faisait particulièrement noir ici et alla à la recherche de ce mystérieux personnage qui venait de disparaître.

Il entra dans la cage d'escalier et frissonna, courant d'air ? Il en doutait fortement, alors il se retourna et pointa son berretta sur la personne derrière lui. Elle ou il portait un ciré jaune et un masque blanc. Les deux personnes se regardèrent pendant une seconde et lorsque le personnage au masque s'enfuit, Danny lui courra après. Cela faisait un moment déjà qu'il n'avait plus eu à courir aussi longtemps car la plupart des raclures qu'il capturait se rendaient rapidement en voyant le flingue pointé sur eux. Mais lui courrait comme un malade, prenant des tournants raides et des chemins presque impraticables. Mais au bout d'un moment, Danny eu la bonne idée de prendre son pistolet et de tirer dans la jambe du mec au masque.

Celui-ci s'affala sur le sol dans un grognement et Danny se précipita vers lui avant de le bloquer et de lui passer les menottes.

— Vous êtes en état d'arrestation pour harcèlement et délit de fuite, tout ce que vous pourrez dire ou faire sera retenu contre vous. Vous avez droit à un avocat et si vous n'en avez pas il vous en sera commis un d'office.



Danny trouva étrange que la personne ne réponde pas et lui retira alors son masque, non sans difficulté puisqu'il se débattait plus violemment que n'importe qui. Et ... Danny fut surpris de voir que c'était le jeune garçon qu'il croisait souvent au parc le soir, bien qu'ils ne se soient jamais adressés la parole, il était sûr qu'il était une personne normale. Alors Danny le traîna jusqu'à sa voiture en ayant auparavant assommé quelque peu le jeune homme.

Il le mis sur la banquette arrière de sa voiture et démarra en ayant la sensation bizarre qu'un regard pas si étranger que ça était pointé sur lui ...
Codage by © Ridley

_________________




On ne se remet pas "jamais" de la disparition des êtres chers.
La vérité ? C'est qu'il n'y à pas de vérité
On vit juste sans eux en espérant combler les vides.

signature par Dreamy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

~ Disturbed Soul ~

avatar
I am
Écrits : 16
Arrivée le : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Lane.
Occupations : Déambuler ~
Humeur : Paranoïaque.


Feuille de personnage
Feat: Tim Sutton
Informations: Proxy paraphrène, épileptique, angoissé, drogué (?) à ses médocs.
RPs: Come on, it's just a lonesome cowboy far away from home [Ft Mira]

MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Sam 25 Avr - 14:02

[HRP : j'espère que c'est pas trop nul... >.<]



Feat Danny Lowell

Bien évidemment Masky l’avait repéré dès qu’il était entré dans la forêt. Ce sale type qui osait profaner le territoire de l’Opérateur. Armé qui plus est. Cela faisait quelques mois que le Proxy était arrivé à Lane et de nombreuses fois lors de ses péripéties en forêt, il avait pu l’observer vagabonder. Comme à chaque fois, il hésita à aller alerter son supérieur mais, craignant représailles et surtout décès, sans oublier qu’il n’était pas certain de le trouver dans cette mer d’arbres, il opta pour un repli stratégique et s’en alla sans un bruit  vers l’école abandonnée qui lui servait de repère depuis deux jours. Tim aussi l’énervait avec ses sales comprimés qu’il n’arrêtait pas de gober. Comme s’ils allaient l’empêcher de faire son travail. Il ne fallait pas rêver. Si Masky voulait prendre le dessus il le prenait, coute que coute.

Mais si le Proxy était intelligent, il ne pouvait pas tout prévoir du comportement humain. S’il ne laissa pas la surprise le gagner lorsqu’il entendit le bruissement des feuilles non loin de l’entrée de l’école en ruines, il se retrouva privé de solutions. La plupart des fenêtres étaient condamnées par des planches,  pas moyen de sortir. Filer par derrière ? L’assassiner au passage et le laisser là, comme offrande ? Oh, c’était tentant. Il se releva du sol poussiéreux et rempli de débris sur lequel il s’était installé et contourna l’entrée dans laquelle l’humain semblait se trouver en traversant les différentes salles de cours délabrées, aux tableaux fendus et chaises brisées, se faisant aussi silencieux qu’une ombre. Des rochers de plâtre gisaient au sol, venant d’une brèche dans le mur et il se saisit du premier venu. Pourquoi Chaser n’était jamais là pour l’aider ? Oui, en fait non, l’intrus avait une lampe torche, elle se serait fait piéger par la lumière. HABIT alors, aurait été plus efficace. Masky avait toujours été plus axé sur l’endurance.

Il apparut dans son dos, lui barrant la sortie, retenant son souffle pour ne plus être que silence, bien que le mouvement ait apparemment suffi à alerter l’humain qui braqua sa lumière et son arme sur lui. Le Proxy n’eut qu’une fraction de seconde pour tenter de l’assommer. Manqua sa cible lorsque le caillou se fracassa contre le mur. Face à un Beretta, il n’avait aucune chance. Il prit la fuite, frustré et enragé. La lumière. Sans lumière, il l’aurait eu. Il haïssait la lumière. Et l’autre le poursuivait. Heureusement il connaissait la forêt et malgré son genou qui le lançait, il slaloma entre les arbres, tourna, sauta au dessus fossés que l’eau ruisselant de la montagne avait creusé, tenta de le semer là où des tourbières prenaient leur source. Rien n’y fit. Le bruit d’un coup de feu résonna en écho entre les arbres et Masky se retrouva face contre terre, la douleur lancinante d’une balle dans sa jambe lui ayant coupé toute possibilité de courir. Il ne cria pas et se contenta d’un grognement étouffé quand ses dents mordirent ses lèvres. C’était une faiblesse que de crier. De toute façon, IL l’avait certainement entendu.

Il sut que l’immonde humain qui venait de le blesser approchait au son de sa respiration essoufflée. Sans arme, il n’aurait pas tenu la distance non plus. Masky le détestait. Il allait mourir, oui il allait le tuer, le tuer, voir son sang se rependre sur le sol comme il avait été si satisfait de contempler celui d’Alex. D’entendre ses suffocations pendant qu’il décédait lentement. Il tenta de se relever mais se fit plaquer au sol. Alors il commença à se débattre, se cabra mais sa jambe refusait de bouger. Il avait toujours ses poings pour frapper. Eux aussi, pouvaient réussir à tuer, il était bien plus fort que ce blanc bec.

— Vous êtes en état d'arrestation pour harcèlement et délit de fuite, tout ce que vous pourrez dire ou faire sera retenu contre vous. Vous avez droit à un avocat et si vous n'en avez pas il vous en sera commis un d'office.

Masky n’en avait rien à foutre de ce qu’il pouvait bien dire. Un avocat ? Qu’il lui en donne un seulement, il se ferait un plaisir d’aller l’offrir au Grand homme. Il retint un cri de rage quand l’homme réussit à le menotter et s’il avait pu lui sauter à la gorge lorsqu’il lui retira son masque, il l’aurait fait. Il commençait déjà à s’ouvrir les poignets en essayant de briser ce métal qui le restreignait dans ses mouvements. Ce n’était pas comme si la douleur importait réellement. Il la sentit encore moins lorsque le policier tenta de l’assommer. Tout ceci était futile. Le Proxy savait mimer. Cette frappe le sonna mais n’était guère suffisante pour lui faire perdre totalement conscience. Dans cette situation, il ne pouvait guère se défendre. D’abord il devait se libérer de ses liens. Et s’il n’y arrivait pas, il savait amadouer un humain ou laisserait la place à Tim. Avec une jambe blessée et une crise d’épilepsie, il finirait certainement à l’hôpital. Alors il en sortirait et irait tuer cet homme dans son sommeil.

Il se laissa  traîner jusqu’à la route et mettre sur la banquette de la voiture sans bouger, masquant son sourire. C’était bien, il se fatiguait vu la distance. Si son arme se retrouvait à portée de sa main, il n’hésiterait pas à la prendre. Il attendit sagement que le vrombissement du moteur se fasse entendre et que les virages sinueux se fassent sentir. Alors seulement il rouvrir un œil. Son sang qui s’échappait de son corps commençait à l’affaiblir aussi. Heureusement, la balle n’avait touché aucune artère. Devait-il l’assommer maintenant ? Tenter d’ouvrir la portière et se sauver ? Toujours impossible et la peau de ses mains n’était pas encore assez arrachée pour que les menottes soient trop grandes pour lui et qu’il puisse s’en défaire. En même temps, il continuait de fixer la nuque du conducteur, espérant la briser au plus tôt.

— Ça va mourir, ça va mourir… chuchotait-il, la voix rauque et les mots sifflant entre ses dents serrées.

Masky ne parlait quasiment jamais. Lorsque cela arrivait, c’était un mauvais présage mais heureusement pour lui, cet idiot l’ignorait. Il ne savait rien de lui. Oui, il allait mourir. De sa main ou de celle de l’entité au dessus de lui. Mais il finirait par mourir pour cet affront.



_________________
Timman contrôlera le monde:
 

251521 2391212 12514 135 2015 2085 11811
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Children's Seeker

avatar
I am
Écrits : 11
Arrivée le : 24/04/2015
Localisation : Hmhm ! Bonne question !
Occupations : Rechercher des enfants perdus dans la forêt
Humeur : Maussade, comme toujours


Feuille de personnage
Feat: Sam Worthington
Informations: Flic audacieux dont la petite soeur à mystérieusement disparu il y a quelques années
RPs: No One

MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Sam 25 Avr - 15:46


~ Double dream in a nightmare light~





Danny ne se retourna pas en entendant le mec au masque parler mais il regarda dans son rétroviseur et vit qu'il avait ouvert un oeil. Mais ce n'est pas ce qu'il l'intéressa le plus. Il l'avait sentit un peu avant, tout ses poils s'étaient hérissés et il avait eu une sensation étrange. Il freina viollement la voiture dans un dérapage et se retrouva face au monstre. Ses mains se serrèrent contre le volant et bien qu'il ai entendu la tête du garçon cogner contre je ne sais quelle partie de la voiture, ce n'était pas lui qui l'inquiétait. Non c'était l'immense personnage sans visage présent devant lui. Il murmura quelque chose d'inaudible.

- Tu l'a mise où ma Kaylee ... ?


Alors il grogna en sentant un pied appuyé dans son coup et se retourna légèrement. Il jeta un regard noir au mec étrange qui avait une lèvre fendue et un bleu sur la joue. Il se rendit compte qu'il avait un peu le même regard lorsqu'il perdait contrôle de lui même et ça lui fit froid dans le dos.

Soudain le garçon se jetta sur lui et lui mit ses mains autour du coup. Danny s'énerva et lui lança un coup de pied dans le menton. Il eu du mal à se détacher de l'étreinte mortelle du jeune psychopathe et lui envoya son poing dans le nez. Il sentit du mouvement sur sa gauche et se retourna. Un visage, non plutôt une absence de visage était présente juste devant lui. Il grogna et ouvrit la porte bousculant le corps étrange et trébuchant à l'extérieur.

Il savait exactement ce que c'était, ce qu'il était. Danny eu une sorte de grognement étrange et s'affaissa sur le sol inconscient. Peut être était ce à cause du grand homme ? Ou peut être était ce la faute de cette jeune fille blonde cachée au milieu des fourrés ?

 
Codage by © Ridley

_________________




On ne se remet pas "jamais" de la disparition des êtres chers.
La vérité ? C'est qu'il n'y à pas de vérité
On vit juste sans eux en espérant combler les vides.

signature par Dreamy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

~ Disturbed Soul ~

avatar
I am
Écrits : 16
Arrivée le : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Lane.
Occupations : Déambuler ~
Humeur : Paranoïaque.


Feuille de personnage
Feat: Tim Sutton
Informations: Proxy paraphrène, épileptique, angoissé, drogué (?) à ses médocs.
RPs: Come on, it's just a lonesome cowboy far away from home [Ft Mira]

MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Sam 25 Avr - 19:44



Feat Danny Lowell

Son cœur battait à ses oreilles. La douleur, il la sentait maintenant. Celle de l’esprit. Sa tête lui faisait mal, horriblement mal. Ça voulait dire qu’IL était proche. Et c’était tant mieux. Il aurait sa vengeance et ce policier ne pourrait plus l’embêter. Si seulement il mourrait dans d’atroces souffrances, ça lui allait bien. L’humain regarda dans son rétroviseur et pila net. Si Masky appréciait de lire la terreur sur son visage, il apprécia moins de se cogner contre la portière quand la voiture dérapa en crissant des pneus pour finalement s’arrêter. Qu’avait-il l’intention de faire ? Lui tirer dessus comme il venait de le faire pour lui ? Certains avaient déjà essayé et ça n’avait pas marché, c’était tellement futile. Comment osait-il seulement le regarder en face cela dit ? Lui adresser la parole en pensant que personne ne l’entendrait ? Peu importe les menottes souillées de son sang, il se jeta sur lui pour l’étrangler. S’il pouvait au moins le mettre inconscient cela serait une bonne chose, il faciliterait la tâche de son supérieur.

Mais c’était sans compter sur les connaissances de son adversaire en matière de coups à asséner et quand il eut le nez cassé, il fut bien forcé de lâcher prise en grognant de rage. Pour ne rien arranger, il se mit à tousser et comme si le sang ne coulait pas assez sur son visage, il s’échappa de ses poumons également pour franchir ses lèvres. Trop près, IL était trop près. L’ombre envahit sa vision et il ne sentit plus rien si ce n’est la douleur de ses membres et de son esprit qui se déchirait. Les sensations s’effacèrent alors aussi rapidement qu’elles étaient arrivées après un temps qu’il ne put mesurer. De toute façon il avait l’habitude. Et il méritait cette douleur que l’Opérateur lui infligeait. S’il avait tué cet humain à temps, cela n’arriverait pas.

S’il ignorait comment il avait atterri sur le bitume, le Proxy n’y accordait pas une grande importance. Il n’était plus vraiment en état de faire quoi que ce soit si ce n’est se retirer et chercher un moyen de briser ces fichues menottes. Il tenta de se relever, tomba une fois, deux fois, rampa vers le fossé. La forêt était sûre et offrait de nombreuses cachettes. Sur la route il était trop exposé. Mais il n’eut pas le temps d’aller bien loin entre les arbres pour sentir la faiblesse le gagner et le froid engourdir ses membres qui se vidaient de ce liquide rouge si important. Il sombra dans l’inconscience contre les feuilles mortes en se jurant de se venger de cet homme si l’être sans visage ne le faisait pas. Jamais il n’oublierait son visage. Jamais.



_________________
Timman contrôlera le monde:
 

251521 2391212 12514 135 2015 2085 11811
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Children's Seeker

avatar
I am
Écrits : 11
Arrivée le : 24/04/2015
Localisation : Hmhm ! Bonne question !
Occupations : Rechercher des enfants perdus dans la forêt
Humeur : Maussade, comme toujours


Feuille de personnage
Feat: Sam Worthington
Informations: Flic audacieux dont la petite soeur à mystérieusement disparu il y a quelques années
RPs: No One

MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Sam 25 Avr - 21:25


~ Double dream in a nightmare light~





Danny se réveilla quelques minutes à peine après s'être endormi mais il sombra de nouveau. Il eu à peine le temps de voir le mec au masque couché sur le bitume à côté de lui. Lorsqu'il sortit à nouveau de son sommeil sans rêve, il était dans une pièce blanche et aseptisée séparée en deux par un rideau blanc.
Il voulu se lever mais il était attaché à des tas de fils eux même reliés à des machines. Alors il entreprit d'analyser l'endroit où il se trouvait et les sons qu'il entendait. Le lit blanc était peu confortable et une corde y pendait. Au fond de la pièce il y'avait un bureau sobre et un peu en désordre. Et juste à côté de lui se trouvait un bouquet de fleurs avec un petit mot sur lequel on pouvait lire "Bon rétablissement, Brooke". Cela lui fit mal au coeur autant que cela le rendit heureux. Brooke était son ancienne copine et pour Danny, c'était de sa propre faute si elle était partie. Ce mot faisait remonter de bon souvenirs autant que de mauvais.

Il écouta alors les bruits multiples de l'hôpital et avant de pouvoir retomber de fatigue, une jeune femme entra dans la pièce. Elle lui demanda comment il allait et il répondit seulement qu'il était fatigué et que tout irait mieux quand il aurait repris le travail. Elle eu un rire strident qui déchira les tympans de Danny et lui dit de se calmer, qu'il ne sortirait pas avant une semaine. Bien sûr, Danny demanda pour quoi autant de temps. Elle lui répondit qu'il avait été retrouvé avec l'homme endormi à côté sur la route. Que lui avait eu un problème mystérieux avec ses globules blancs ce qui faisait qu'il était très affaibli et avait beaucoup de chances d'attraper une maladie avant une bonne semaine. Elle lui dit aussi qu'on avait retrouvé le jeune homme avec une quantité phénoménale de sang en moins, une balle dans la jambe celle là même qui avait un os mal ressoudé et son nez cassé.

Danny ne se souvenait de rien de tout ça, c'était comme si une partie de sa journée avait été effacée. Il grogna quelque chose d'incompréhensible même pour lui lorsqu'il entendit du mouvement derrière le rideau. L'infirmière le laissa et alla voir le jeune homme qui venait de se réveiller. Il espérait que celui-ci ne péterait pas littérallement un cable et ne se jetterais pas sur lui à la seconde ou il le verrait ...
 
Codage by © Ridley

_________________




On ne se remet pas "jamais" de la disparition des êtres chers.
La vérité ? C'est qu'il n'y à pas de vérité
On vit juste sans eux en espérant combler les vides.

signature par Dreamy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

~ Disturbed Soul ~

avatar
I am
Écrits : 16
Arrivée le : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Lane.
Occupations : Déambuler ~
Humeur : Paranoïaque.


Feuille de personnage
Feat: Tim Sutton
Informations: Proxy paraphrène, épileptique, angoissé, drogué (?) à ses médocs.
RPs: Come on, it's just a lonesome cowboy far away from home [Ft Mira]

MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Dim 26 Avr - 0:28

[HRP : Du coup... Miranda peut continuer j'imagine ^^]



Feat Danny Lowell

Jusqu’à présent, le pire jour de la vie de Tim si on oubliait son enfance avait été lorsqu’il s’était retrouvé à l’arrière de sa voiture, les os de son genou brisés et sans aucun souvenir de ce qui pouvait bien lui être arrivé. Mais aujourd’hui, cette limite venait d’être franchie apparemment. Ouvrir les yeux fut une épreuve. Tout son corps lui semblait lourd et son cerveau encore plus, embrumé. Il avait mal à la tête mais se sentait vaseux, sans avoir la force de faire quoi que ce soit, ni même de bouger le petit doigt. Observer autre chose que le plafond blanc d’un œil vitreux semblait demander un effort insurmontable. Il ignorait où il était, comment il était arrivé là, ce qui lui arrivait, quel jour on était, quelle heure… en un sentiment bien trop souvent perçu. Ses paupières se refermèrent pour couper court aux larmes sans succès. Bon sang ce qu’il avait mal… Bon sang ce qu’il en avait marre. La crise de panique puis d’épilepsie fut plus calme mais plus douloureuse que d’habitude. Il ne comprit rien sur l’instant et encore moins lorsque l’enfer que lui faisait vivre son corps dans ces moments se fut apaisé en le laissant plus vidé qu’il ne l’était déjà. Réfléchir était trop dur et il ne saisissait rien de ce qui l’entourait ou des gens qui s’affolaient autour de lui. Il ne les connaissait guère, ne les voyait pas vraiment, ne pouvait pas leur répondre. Il sombra une nouvelle fois dans l’inconscience mais sans se poser trop de questions cette fois, presque avec envie.

Tim rouvrit les yeux quelques heures plus tard, enfin, il n’en savait rien. Le brouillard de son esprit ne s’était guère levé. Toujours les mêmes sensations. Il pouvait continuer comme cela longtemps et son esprit était à peine plus clair. Tourner la tête était un supplice car la terre semblait tourner avec elle. Il vit d’abord des formes aux couleurs indistinctes puis devina une poche de transfusion et une seconde, remplie d’un liquide transparent. Suivant les tubes du regard, il tomba sur son bras. C’était bien à lui qu’on donnait tout ça. Qu’est ce qui était marqué ? De la morphine et deux poches sur quatre de O négatif ? Pourquoi quatre poches de sang, ça faisait deux litres ça non ? Il ne comprit qu’à moitié l’étendue des dégâts en voyant ses mains et ravala de nouvelles larmes et la douleur. Le pire venait de sa jambe, la mauvaise en plus. Mais sagement planquée sous le drap, il ne pouvait guère voir ce qu’il avait. Sans compter les contentions. Ce n’était pas comme s’il pouvait ou voulait s’agiter dans cet état, il s’en serait passé. Il devait être à l’hôpital vu le cadre, clairement.

Ses affaires où étaient-elles ? Et ses médicaments, il lui fallait ses médicaments. C’était comme glisser d’une falaise abrupte et chercher à se rattraper à des aspérités qui cédaient sous ses mains. La chute était horriblement angoissante. Tellement que parfois le jeune homme se demandait pourquoi il luttait encore, si les seules choses dans ce monde auxquelles il pouvait se rattacher était sa petite boite de médicaments et son sac à dos avec quelques habits, de quoi manger, sa carte de crédit et son compte bancaire qui coulait aussi bien trop vite. A qui allait-il manquer de toute façon s’il disparaissait ? Personne. Tim voulut secouer la tête, chasser ces mauvaises pensées trop persistantes ces derniers temps mais il n’en fut même pas capable.

— Ah ben vous êtes réveillé, pas trop tôt... lança soudain une voix féminine un peu criarde mais qu’il n’écoutait qu’à moitié. Comment vous vous sentez, vous avez mal quelque part ?

Il rouvrit un œil, vit une infirmière qui passait la tête dans son box, le referma. Il se sentait mal, trop mal pour répondre. Il ne comprenait rien. Pourtant il n’était pas si idiot que ça, c’était juste son cerveau qui ne voulait pas imprimer la situation. Ou qui n’avait pas envie. En même temps, non, clairement, il ne voulait pas imprimer l’état dans lequel il était, comment c’était arrivé ou n’importe quoi de relié à cette situation. Il voulait juste qu’on le laisse tranquille.

— Je… sais pas, fut tout ce qu’il parvint à bredouiller pour éviter les sanglots de remonter.

Se cacher sous son drap, se rouler en boule, aurait été une bonne initiative mais il ne pouvait pas bouger. Et il se sentait horriblement vulnérable. Coupable aussi peut être, même s’il ne savait pas de quoi mais pour être attaché et dans cet état, il avait du faire quelque chose d’affreux. Certes, ce n’était pas la première fois mais ce n’était pas une raison. Jamais il ne s’y habituerait. Sa respiration s’emballa et un long sifflement remplaça tous les mots qu’on pouvait bien avoir envie de lui sortir. Sans doute qu’il saignait du nez aussi, il ne pouvait pas le voir mais il connaissait la sensation d’un cerveau trop plein d’hémoglobine qui se déchargeait par là pour éviter la migraine colossale. En plus il avait l’air cassé, de mieux en mieux. Il était gentil, il ne voulait faire de mal à personne, juste rester tranquille dans son coin, avoir un boulot suffisamment rémunéré pour se retrouver avec un toit sur la tête et de quoi manger, que demander de plus. Il haïssait sa vie et ce que le chemin qu’il avait pris bien malgré lui avait fait de sa personne. L’infirmière s’était sauvée à la recherche d’un médecin, peut être, il n’en savait rien, qu’elle soit là où non il la voyait aussi bien qu’il voyait son avenir, c'est-à-dire effacée, absente. Il sombra encore. Si un médecin était venu l’endormir, il le remercierait, sinon tant pis. Il ne voulait plus rouvrir les yeux de toute façon.



_________________
Timman contrôlera le monde:
 

251521 2391212 12514 135 2015 2085 11811
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Dim 26 Avr - 18:23

Miranda désespérait quand ses patients ne venaient pas en entretien. Pour celui là c’était inquiétant, elle le savait. Elle relisait ses notes, afin de se remettre la situation en tête.

En général quand il ne venait pas elle le retrouvait à l’hôpital, on la prévenait qu’il s’était réveillé, désorienté. Elle le connaissait depuis quelques temps maintenant. Il était un des nombreux atteints de la folie régionale de Lane. Il participait à la recherche. Il semblait que le traitement mis au point par les psychiatres espace un peu les crises sans les résoudre totalement. Elle avait commencé l’hypnose sans succès. Et puis peu à peu les choses avaient commencé à s’établir. Comme souvent dans les premiers temps elle se faisait insulter et menacer. Elle gardait son calme. Elle avait conscience qu’elle n’avait affaire qu’à une partie d’être humain seulement, pas entièrement maître d’elle-même, ni indépendante.

Elle se tenait toujours derrière pendant qu’ils étaient attachés. Elle n’aimait pas faire cela, elle détestait mais une partie d’elle-même continuait de penser que par ce biais, en parlant avec « l’autre » quelque chose de positif pouvait se produire. Avec certains, elle avait la sensation d’avoir fait des progrès. Leurs alters-égos étaient devenus moins agressifs et en même temps désireux de se défaire de cette figure qui les dominait. Avec ce patient là en revanche les choses étaient plus compliquées. Elle s’était rendue qu’il faisait parti de ceux qui étaient les plus atteints. Mais il était aussi un des premiers sur qui elle avait testé sa méthode et évidemment, elle avait commis quelques impairs, semblait-il.

L’autre personnalité de son patient lui vouait une haine sans merci. Elle passait les séances à se tortiller en tout sens pour essayer de voir son visage. Elle avait peur en sa présence et le travail lui semblait plutôt bloqué. Son patient de son côté était de plus en plus méfiant à son égard. En effet, il commençait à souffrir de ses passages récurant à l’hôpital où, parce qu’il était un peu caractériel, il n’était pas toujours bien reçu.

Et aujourd’hui il n’était pas venu... il avait du faire une autre crise forcément. Aussi elle ne fut pas étonnée d’entendre frapper à la porte.

-Ah Miranda, tu ne fais rien comme d’habitude, commença l’infirmière.

Elle se contenta de soupirer.

-Mon patient n’est pas venu.

Elle avait eu l’intention de se rendre aux urgences demander si par hasard il n’y était pas entré après avoir relu ses notes.

-Ouais… Ben t’en as un qui est arrivé… aux urgences… et dans un sale état en plus.

Elle était presque sûre que c’était lui.

-Quel est son nom ? demanda-t-elle.

L’infirmière jeta un coup d’œil à la feuille qu’elle tenait dans les mains.

-Tim Sutton. Encore un de ta maudite recherche.... A peu près aussi aimable que tous les autres. Il avait pas frappé Mélanie la dernière fois?

Miranda soupira de nouveau. Elle attrapa le dossier concerné pendant que l’infirmière s’impatientait. Ça n’était pas le patient auquel elle pensait à l’instant et qui lui avait fait faux bond. Elle  se souvenait de Tim. Selon ses dernières notes il était hospitalisé. Elle l’avait récupéré dans le parc désorienté. Apparemment elle avait bien fait de faire en sorte qu’il aille à l’hôpital plutôt qu’il ne cherche à rentrer chez lui.

-Mais il était pas déjà sensé être à l’hôpital ?

L’infirmière soupira.

-Tu veux dire en psychiatrie ou chez nous ? Parce que c’est si c’est la psychiatrie ben t’as qu’à les appeler hein.

Sur ce, elle quitta la pièce. Miranda soupira et s’empara de son téléphone.

-Secteur 32 bonjour ? commença la secrétaire.

-Bonjour, ici Miranda Smith, psychologue en somatique à St Jeremy, j’aimerais des nouvelles de Tim Sutton…

Elle se doutait de ce qu’on allait lui répondre, mais elle préférait ne pas alarmer si finalement sa sortie avait été prononcée. La psychiatrie était assez débordée, bien souvent les patients en sortaient sans qu’elle ne soit au courant si elle ne faisait pas la démarche de se renseigner d’elle-même

-Oui oui…alors… Ah oh ! Il a fugué depuis hier matin !

Miranda voyait ses craintes confirmées.

-Bon eh bien ne le cherchez plus… il est chez nous aux urgences.

-Ah bon ! Bon ben je vais prévenir tout le monde alors. Apparemment... je lis dans le dossier qu’il aurait cassé une vitre avec un tabouret et qu’il aurait sauté du premier étage. Ils sont quand-même pas aussi casse-cou, d’habitude… D’ailleurs ça me rappelle ce patient qui…

Miranda savait qu’il fallait mieux la couper quand elle se lançait dans une histoire.

-Bon écoutez je dois aller le voir là. Merci pour les renseignements… A bientôt.

-Ah bon… à bientôt.

Miranda lui dit au revoir et raccrocha. Elle se prit la tête entre les mains. Elle avait sous estimé la gravité de cette situation. Quand elle avait rencontré Tim, il maîtrisait la situation. Elle était venue le voir à l’hôpital et il semblait aux commandes, même si fatigué, déprimé et assez persécuté. Elle se trompait. Elle était toujours surprise par la soudaineté des crises de la folie de Lane.

Elle longea les couloirs de l’hôpital d’un pas pressé et demanda à l’accueil des urgences où se trouvait son patient et puis elle s’enfonça dans le fourmillement des infirmières. En voyant l’état de son patient elle manqua de faire demi-tour, de toute façon il était sans doute trop épuisé pour parler. Il avait les yeux fermés, on lui transfusait du sang et il avait une poche de morphine ce qui ne présageait rien de bon. Il était solidement attaché à son lit aussi. Elle s’avança doucement, hésitant un peu. Après tout, elle ne savait pas bien si c’était Tim qui était là, ou son alter-égo. Elle ne voulait pas non plus le réveiller s’il dormait profondément.

Elle était un peu émue aussi. Elle détestait voir ses patients dans un état pareil. Hélas avec la folie de Lane cela arrivait souvent.

-Tim vous m’entendez ? C’est Miranda Smith… votre psychologue… commença-t-elle très doucement.

-Vous n’êtes peut-être pas assez en forme pour parler avec moi… mais je voulais que je vous sachiez que je suis là…si vous avez besoin de discuter…
Revenir en haut Aller en bas

Children's Seeker

avatar
I am
Écrits : 11
Arrivée le : 24/04/2015
Localisation : Hmhm ! Bonne question !
Occupations : Rechercher des enfants perdus dans la forêt
Humeur : Maussade, comme toujours


Feuille de personnage
Feat: Sam Worthington
Informations: Flic audacieux dont la petite soeur à mystérieusement disparu il y a quelques années
RPs: No One

MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Dim 31 Mai - 7:56


~ Double dream in a nightmare light~





 Finalement, Danny observa le début de la scène avec attention mais fut rapidement distrait par des ombres furtives à la fenêtre. Il détacha quand même tout ces fils encombrants et se leva avant de prendre ses affaires et de fermer le rideau blanc. Il était vrai qu'il avait des courbatures, douleurs aiguës au niveau du crâne et une certaine envie de rentrer chez lui, mais il était vrai également qu'il se sentait vulnérable ici, simplement vêtu d'une robe de papier.

Dany s'habilla donc rapidement et, ignorant complètement les conseils de l'infirmière, sortit en trombe de la chambre, se faisant vainement interpellé par les médecins qui essayaient de l'arrêter. Mais il n'alla pas plus loin.

Alors qu'il descendait l'escalier, Danny se mit à tousser plus fortement que jamais. Mettant sa main devant sa bouche, il se cracha du sang dessus avant de tomber à genoux, plié en deux par la toux qui lui faisait un mal de chien. Des infirmières accourrurent dont la jeune fille avec son rire strident. Elle lui balança des "Qu'est ce que je vous avait dit ? Vous n'écoutez jamais ou vois êtes suicidaire ?!" A cela il répondit par un sourire entrecoupé de toux sanglantes. Non, il n'écoutait jamais et oui il était suicidaire. Cela le fit rire, mais il avait commencé à s'effondrer à nouveau alors elles l'aiderent à remonter les escaliers, indifférentes au traces rouges qui fleurissaient sur leur chemin.

Elles brancherent Danny à une perfusion et celui ci calma sa toux peu après, essuyant le sang sur le bord de ses lèvres, il grimaça. Cela faisait un moment déjà que cela ne lui était plus arrivé. Mais que se passait il maintenant ?

Il était cloué au lit, attaché à des perfs et devrait sûrement prendre des médicaments maintenant que l'hôpital le savait. Fixant le verre d'eau posé sur la table de chevet, il l'attrapa et le bu d'un coup. Mais finalement, ce goût horrible qu'il avait dans la bouche resta longtemps présent et il n'aimait pas ça.

Puis, ayant un éclair de lucidité, Danny se souvint qu'il avait tenté de stopper le garçon qui était avec lui dans la salle. Mais stopper pour quoi ? Il n'en avait aucun souvenir, et lorsqu'il essayait de se rappeler des détails, un mal de tête violent lui vrillait les tympans.

Alors, il tendit l'oreille à la discussion qu'aurait peut être cette jeune femme et son compagnon d'infortune (?). Peut être qu'il se souviendrai de choses en écoutant attentivement ?
Codage by © Ridley

_________________




On ne se remet pas "jamais" de la disparition des êtres chers.
La vérité ? C'est qu'il n'y à pas de vérité
On vit juste sans eux en espérant combler les vides.

signature par Dreamy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

~ Disturbed Soul ~

avatar
I am
Écrits : 16
Arrivée le : 08/12/2013
Age : 22
Localisation : Lane.
Occupations : Déambuler ~
Humeur : Paranoïaque.


Feuille de personnage
Feat: Tim Sutton
Informations: Proxy paraphrène, épileptique, angoissé, drogué (?) à ses médocs.
RPs: Come on, it's just a lonesome cowboy far away from home [Ft Mira]

MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Jeu 16 Juil - 20:16

HRP:
 



Feat Danny Lowell

Avec tous ces médicaments et ces sédations, Tim ne parvenait même plus à repérer la limite entre le sommeil et l'éveil. Son corps ne semblait plus vraiment lui répondre, lourd, comme endormi alors que son esprit émergeait lentement une nouvelle fois. Ce n'était peut être pas plus mal, physiquement il ne souffrait plus. D'un côté, il avait presque envie qu'on force encore plus la dose pour qu'il ne s'éveille plus jamais mais de l'autre, il souhaitait toujours se battre. Peut être qu'il y avait encore un espoir pour une vie meilleure, il n'en savait rien. Il finit par sentir de l'agitation autour de lui et tâcha de lutter pour avoir les idées claires, presque vainement. Sans même ouvrir les yeux il sentait sa tête lui tourner.

— Tim vous m’entendez ? C’est Miranda Smith… votre psychologue… Vous n’êtes peut-être pas assez en forme pour parler avec moi… mais je voulais que je vous sachiez que je suis là…si vous avez besoin de discuter…

Il l'entendait oui mais on aurait dit qu'il avait les oreilles plongées dans l'eau. Les mots formaient un écho indistinct où il était dur de repérer des mots clairs. Oui il connaissait Miranda, il s'en rappelait. C'était l’hôpital qui avait du lui demander de venir. Sans doute qu'il s'était sauvé, avait fait des morts sur son passage ou d'autres choses tout aussi horribles dont il ne se souvenait pas. Tout le monde devait être très en colère contre lui, c'était pour ça qu'il était attaché. Miranda aussi devait lui en vouloir, il avait du lui causer des problèmes en sortant, elle s'était peut être fait engueuler comme ça serait probablement son cas à lui. On l'enfermerai à nouveau. Il doutait même qu'on lui épargne les séances d'électrochocs en guise de punition pour avoir fugué, comme quand il était jeune. Il paniqua un peu, au vu de son état ce n'était sans doute pas grand chose. Tim ouvrit faiblement les yeux, déboussolé et aveuglé par la lumière mais il reconnut le visage inquiet de la psychologue. Le jeune homme tenta de se retenir de sangloter mais sans grand succès. Il avait franchement du mal à articuler et tentait vainement de parler assez lentement pour se faire comprendre mais le flot de paroles ne souhaitait guère s'arrêter.

— Miranda je sais pas ce qui s'est passé, est ce que j'ai fait quelque chose de mal ? je me rappelle plus je veux pas avoir fait quelque chose d'horrible, je comprends pas ce qui m'est arrivé ni pourquoi je suis là, est ce qu'on va m'enfermer à nouveau ?

Il sursauta quand un type dans un lit à côté de lui se leva pour quitter la pièce. Il semblait en mauvais état aussi mais ce fut encore pire lorsqu'il revint. Il toussait du sang, ce qui eut juste le don de faire paniquer Tim un peu plus. Comme il put, il se recroquevilla sous sa couverture et essaya de se calmer mais sans grand succès. Est ce que cet homme l'avait vu aussi pour avoir ces symptômes ? Est ce qu'ils étaient tous les deux là pour la même chose, ils étaient impliqués ? Il n'en savait rien et n'osait pas poser la question. Il en avait marre de se sentir perdu et démuni ainsi.



_________________
Timman contrôlera le monde:
 

251521 2391212 12514 135 2015 2085 11811
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Lun 27 Juil - 21:14

Miranda était allée voir Tim aux urgences. Elle détestait cela, quand elle allait les voir à l’étage du dessous où tout le monde la détestait plus ou moins. Souvent, on ne manquait pas de la rendre responsable de ce qui se produisait quelque soit le drame en question. Et le fait était qu’elle ne se sentait jamais complètement innocente. Alors elle s’impliquait. Trop sans doute, sûrement même. Elle venait voir si on pouvait avoir besoin d’elle.  Vu l’état de son patient, il était sans doute trop tôt, mais elle était venue dire en tout cas qu’il pouvait la faire demander s’il voulait. Pour cela encore fallait-il que les infirmières acceptent de relayer.

-Miranda je sais pas ce qui s'est passé, est ce que j'ai fait quelque chose de mal ? je me rappelle plus je veux pas avoir fait quelque chose d'horrible, je comprends pas ce qui m'est arrivé ni pourquoi je suis là, est ce qu'on va m'enfermer à nouveau ?

Elle était souvent étonnée de l’ardeur que certains mettaient à lui parler même dans un état catastrophique. Apparemment on n’avait pas expliqué grand chose à Tim.  Sans doute que les gens des urgences ignoraient pour une bonne moitié qu’il était hospitalisé car ils n’avaient pas lu le dossier. Elle ne pouvait les blâmer, ils n’en avaient tout simplement pas le temps. Il fallait essayer de faire un peu de lien au milieu de ce chaos. Elle allait parler quand un homme sortit dans les couloirs. Il n’alla pas bien là, interrompu par une quinte de toux. Elle eut l’impression qu’il leur avait lancé un regard étrange mais c’était peut-être son imagination. Elle détestait les urgences aussi pour cela. Cette effusion continuelle de souffrance.

Elle pris le temps de tirer une chaise près du lit afin de s’installer  dans son champ de vision avant de répondre.

- Je ne peux pas vous dire grand chose sur ce qui s’est passé. Ce que je sais c’est que vous vous êtes échappé de l’hôpital en sautant de la fenêtre du premier étage. Je ne sais pas ce que vous avez fait, ni même si vous avez fait quelque chose, mais en tout cas il vous est arrivé quelque chose.


Elle marqua une pause, prenant le temps de tenter d’esquisser un sourire rassurant sans grand succès.

-Je pense qu’on va vous enfermer, oui. Je ne sais pas vous, mais je ne vois pas d’autre solution pour faire que tout cela cesse, à court terme au moins. Comme ça il ne vous arrivera rien et vous ne ferez de mal à personne. Je sais que vous ne faites pas encore confiance aux gens de l’hôpital, mais on ne peut pas vous laisser dans cet état, à la merci de vos difficultés ? Vous comprenez ça n’est-ce pas ?

Miranda en doutait. On ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas comprendre. Mais expliquer les choses, même si l’explication n’était comprise que plus tard, passé la colère, valait malgré tout la peine. Sans mots, l’enfermement et les contentions paraissaient souvent encore plus barbares. Et aux urgences on n'avait souvent pas le temps de parler.
Revenir en haut Aller en bas

Children's Seeker

avatar
I am
Écrits : 11
Arrivée le : 24/04/2015
Localisation : Hmhm ! Bonne question !
Occupations : Rechercher des enfants perdus dans la forêt
Humeur : Maussade, comme toujours


Feuille de personnage
Feat: Sam Worthington
Informations: Flic audacieux dont la petite soeur à mystérieusement disparu il y a quelques années
RPs: No One

MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   Jeu 13 Aoû - 9:41


~ Double dream in a nightmare light~





 Danny ne dit rien, il se contenta de jauger les deux personnes. Ce garçon lui rappelait quelque chose, quelque chose qui faisait du mal. Mais lui, là, recroquevillé sous la couverture, il n'inspirait que de la pitié, on aurait voulu l'aider, il semblait si fragile. Si inoffensif.
Mais malgré tout cela, des souvenirs, sous forme de flashs colorés lui revenaient petit à petit. Et il voyait. Il voyait un masque blanc aux yeux cerclés de noir, un manteau jaune orangé et de la douleur. Il revoyait la voiture et les bois et ressentait de la douleur et de la haine mêlée à une tristesse qu'il connaissait bien. Tout cela avait-il quelque chose à voir avec sa petite soeur ? Cela semblait impossible mais ... Nous vivons dans un monde étrange, pensa Danny notre réalité est coupée du monde extérieur, nous sommes différents lorsque nous sommes dans cette ville, alors ... Peut être que Kaylee est toujours en vie après tout.
Cette pensée le remplissait de joie, Kaylee, sa petite soeur adorée, son monde entier, sa protégée, en vie. Il espérait tellement, tellement que cela soit possible. Juste la revoir et partir loin, loin d'ici avec elle, vivre normalement. C'était ça son rêve, son plus grand secret.

Si seulement il n'y avait pas autant de problème dans sa vie. Danny ne désespérait pas, il espérait plutôt. Il aiderait ce garçon si ça pouvait l'aider à retrouver la petite qui devait être grande à présent. Alors, il se redressa sur sa couchette et s'adressa à la demoiselle.

_ Je crois ... je crois que je me souviens. J'était avec lui dans la forêt.


Il se mit assis sur le bord de la couchette et fixa avec attention les deux jeunes gens, les aider, voilà ce qu'il voulait. C'était son métier après tout, aider les gens.
Codage by © Ridley


HRP:
 

_________________




On ne se remet pas "jamais" de la disparition des êtres chers.
La vérité ? C'est qu'il n'y à pas de vérité
On vit juste sans eux en espérant combler les vides.

signature par Dreamy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton   

Revenir en haut Aller en bas
 

Double dream in a nightmare light ~ Feat. Tim Sutton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» His greatest dream or ... a nightmare ? FEAT :: Jim T. Reed.
» « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn
» (F) BEHATI PRINSLOO ☼ sweet dream or beautiful nightmare ?
» Dream of Ewilan
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path of the Black Leaves :: Les Lieux :: L'immensité végétale :: L'école abandonnée-