Le premier Forum RPG basé sur la légende urbaine du Slenderman.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Confusion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Confusion...   Jeu 10 Oct - 18:37

Splendy sait que ses frères sont pas du tout contents quand il passe la lisière de la forêt. Alors il reste dans le noir sous les arbres. Il n’y a jamais personne. Splendy se sent tout seul des fois, alors pour se distraire souvent il fait la chasse aux papillons.

Ce matin Splendy était très content parce qu’il avait trouvé des baies très rouges. Il ne les mange pas du tout c’est pas bon pwah ! Mais par contre il les accroche à ses tentacules. Splendy était assis par terre, les fesses dans les feuilles et concentré il essayait d’attraper une à une ses tentacules qui se débattaient pour y suspendre les fruits.

Cela dura longtemps. Le soleil lui chauffait la peau et le vent soufflait des fois dans les feuilles en faisant un bruit qu’il aimait bien. Il chantonnait un peu en accrochant les baies.

Elles étaient bien rondes et il était content.

Il se releva manquant de tomber sur les feuilles humides. C’était amusant. Glisser…
Il s’élança et les feuilles firent Wiiiiiiiizzzzz sous ses pieds. Jusqu’à l’arbre. Méchant l’arbre il fait mal à la tête un peu. Wiiiiiizzzz de nouveau et Wiiiiiizzzz encore et Splendy tomba sur les fesses ! Il se redressa et rigola un peu. Le vent souffla. Splendy aimait bien le vent. Il soupira.

Splendy se sentait tout seul.

Et puis il voulait montrer ses jolies baies à tous ses frères comme il était content.

Oh papillon !
Où il va le petit papillon ? Reviens papillon ! Joli papillon ! Copain papillon ! Il vole bien le papillon il est bleu et il brille et…
Méchant l’arbre. Bobo le bras un peu… tombé dans les feuilles douces et qui craquent.
Où il est le papillon ?
Le papillon était parti. Le vent souffla encore.

Splendy voulait voir Slender. Mais Slender était pas content quand il venait à pied. Après Slender le grondait très fort il disait « Comment tu vas apprendre à te téléporter si tu le fais jamais hein ? ». Splendy voulait voir Slender mais pour voir Slender il fallait se téléporter. Et Splendy n’aimait pas du tout, du tout ça. Parce que les arbres sont méchants avec Splendy en général. Et aussi parce que ça fait des nœuds. Des gros nœuds bien serrés des fois quand il fait pas tout bien comme il faut.

Splendy fait jamais tout bien comme il faut mais il fait quand-même.

Splendy a peur un peu alors il devient plus petit… et puis il grossit, il grossit et hop ! Splendy est parti !

Après Splendy n’a pas trop trop compris. Il a vu le noir, il a sentit un truc et quand il ouvert les yeux il a vu Slender. Slender tout emberlificoté dans les gros nœuds des tentacules de Splendy ! Et Slender n’avait pas l’air content du tout du tout. Pas du tout, du tout. Il y avait des tentacules partout et dans tous les sens. Mais Splendy était content. C’était la première fois qu’il arrivait à attraper Slender, pour lui faire un gros câlin. Il l’avait pas fait exprès… mais bon…
Revenir en haut Aller en bas

⊗ Faceless Operator ⊗

avatar
I am
Écrits : 113
Arrivée le : 05/10/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt.
Occupations : Remet cette page à sa place jeune humain...
Humeur : /


Feuille de personnage
Feat: Slenderman
Informations: 752 ans. Vit en forêt. Ne ressent aucune émotion. Provoque The Sickness envers ceux qui l'approchent.
RPs: Confusion [Ft Splendy]

MessageSujet: Re: Confusion...   Ven 11 Oct - 18:29

Slender déambulait seul en forêt, serpentant entre les troncs d’arbres sans autre but que de surveiller et faire passer le temps. Trendy était parti faire du shopping et s’isoler dans les magasins d’habits. Offendy avait suivi mais lui n’avait guère donné ses intentions à qui que ce soit. Quant à Splendy, il était parti se promener seul dans un coin. Son grand frère n’appréciait guère de le laisser seul. La forêt était si vaste et un accident si rapidement arrivé avec lui… D’autant qu’il ne pouvait parfois pas s’empêcher de quitter leur immense maison végétale pour partir seul en ville, malgré les recommandations. Heureusement, il ne ressentait pas l’angoisse, elle ne brouillait pas son esprit. Être calme en toutes circonstances était à la fois une bonne et une mauvaise chose. Pour cet imprévisible petit frère, il valait mieux garder son calme et ne pas céder à la panique.

Bon, personne ne semblait avoir touché à ses pages clouées aux troncs. Pour lui, elles agissaient comme des marqueurs qui lui permettaient de savoir avec plus au moins d’acuité si un intrus déambulait librement dans la forêt. Pourquoi les humains se montraient-ils si curieux qu’ils semblaient se devoir d’arracher ces dessins pour les garder ? Slender ne les comprendrait jamais. Du coup s’il remarquait qu’une feuille manquait, il s’empressait de patrouiller jusqu’à tomber sur l’intrus. Sa survie ou sa mort dépendait de ses besoins au final mais c’était une précaution supplémentaire pour protéger ses pairs. Vu la zone à couvrir, des pages il y en avait des centaines. Après, s’il avait assez d’énergie pour se téléporter, il pouvait tout vérifier en une bonne heure.

Une fois cette patrouille terminée, le grand humanoïde rentra à la canopée sans avoir noté la moindre trace de son plus jeune frère. La prochaine fois, il l’accompagnerait, cela vaudrait mieux et l’occuperait un peu.  Il s’affaira à remettre un peu d’ordre dans cet espace qui leur servait de maison puisqu’il n’y avait quasiment que lui qui rangeait. Chacun jetait ses affaires dans un coin et se plaignait par la suite de ne pas les retrouver. Finalement, à force de se focaliser sur son frère pour ne pas trop ressasser des idées noires, Slender avait fini par le retrouver. Quelle ne  fut pas sa surprise lorsque Splendy apparût subitement derrière lui avant de lui tomber dessus ! Du fait de sa taille bien inférieure, il manqua de chuter mais se stabilisa bien vite en attrapant Splendy par réflexe même si ce dernier n’avait certainement pas besoin d’être tenu. Un soupir lui échappa quand il contempla le filet de tentacules (les siennes et celles de son grand petit frère) qui l’enserraient, toutes entremêlées. Voila qui risquait d’être délicat.

— Eh bien mon grand, quelle drôle de façon de se présenter, laissa-t-il échapper en essayant d’insuffler une maigre pointe d’humour malgré son incapacité à l’exprimer physiquement.

Ce n’était pas vraiment un reproche, juste une constatation. Il était habitué à ce genre de situations, l’unique chose qu’il fallait faire c’était bien choisir  ses mots et aller vite pour éviter d’impatienter ce grand enfant. Ses tentacules tentèrent de se faufiler et de défaire les nœuds mais Slender abandonna rapidement cette idée puisque tirer aggraverait la chose.

— Essaye de ne pas trop bouger sinon nous ne sortions pas vite de là, demanda-t-il en se tortillant pour agripper quelques nœuds de tentacules et les défaire de cette manière.

Après cinq bonnes minutes qu’il passa à démêler et à voir se remêler ces appendices dorsaux, il parvint à se libérer et Splendy avec lui pendant que le soulagement calmait la tension naissante. L’ainé finit par lisser son suit noir un peu froissé en exprimant un « et voila. » un brin triomphal.

— Tu as l’air d’avoir perdu des baies, fit il remarquer tandis que ses tentacules allaient chercher celles qui jonchaient les feuilles.

Histoire d’éviter un nouvel emmêlage, il les déposa dans sa main avant de les tendre à son cher frère. Effectivement il adorait accrocher toutes sortes d’objets à ces étranges choses qui lui sortaient du dos. Mais avec la scène qui s’était déroulée il avait du en lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pbl-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Confusion...   Ven 11 Oct - 21:00

Content Splendy était content. Il avait attrapé Slender il était tout fier. Et puis il avait cru que Slender était pas content. Mais Slender n’avait pas crié sur Splendy. Il avait juste dit :

-Eh bien mon grand quelle drôle de façon de se présenter.

Splendy était tellement content qu’il serra Slender plus fort et les tentacules se serrèrent encore plus. Vraiment Splendy était tout content. Parce que Slender était tout gentil. Il essayait de défaire ses tentacules des siennes mais ça marchait pas trop trop.

-Essaye de ne pas trop bouger sinon nous ne sortirons pas vite de là, dit encore Slender.
Bouger ! Oui Splendy voulait bouger ! Son grand corps était tout tendu. Il ferma les yeux pour pas voir les papillons. Mais comme Slender était gentil Splendy voulait être tout sage. Tout sage et tout gentil pour que Slender soit gentil.
Mais Splendy était tout impatient alors il gigotait un peu. Et puis les baies étaient tombés. Splendy voulait pas qu’elles tombent les baies. C’était difficile d’être sage.

Mais il était beaucoup plus doué que Splendy, Slender. Il faisait toujours tout bien comme il faut.
-Et voilà, dit-il quand les méchants nœuds furent partis.

Splendy sautilla en l’air très fort et tourna sur lui-même. Il était encore tout content parce qu’il était libre et parce que Slender était gentil. Il aimait que quand il était gentil, pas quand il était méchant. Quand il était méchant Splendy était triste. Mais en fait Slender souvent il était gentil avec Splendy parce que Splendy était son frère mais il était méchant avec les humains et des fois et puis quand…

-Tu as l’air d’avoir perdu des baies.

-Oh ? fit Splendy de sa petite voix d’enfant.

Slender était vraiment trop gentil aujourd’hui ! Il avait ramassé les baies ! Splendy était tout content !

-Gentil ! Gentil ! dit-il en sautillant encore. Il trébucha et manqua de tomber alors il rit un peu. Il se calma et entreprit de remettre les baies sur ses tentacules.
Quand il eut fini Slender était toujours là alors Splendy était encore plus content. Splendy n’avait jamais vraiment essayé d’attraper Slender. C’était peut-être pour ça qu’il y arrivait pas. Il avait un peu peur des fois parce Slender eh ben il sourirait pas trop trop. Mais Splendy venait de savoir encore mieux qu’avant que Slender était gentil alors il se sentait tout courageux. Et puis Splendy aimait bien Slender. Splendy aimait bien tout le monde.

Splendy regarda Slender qui regarda Splendy en train de le regarder.

Et puis Splendy s’approcha, la tête penchée sur le côté. Tout doucement, il enroula toutes ses tentacules autour de Slender. Splendy était tout content parce que c’était la première fois qu’elles faisaient pas des nœuds de partout quand il essayait d’attraper quelque chose. Parce que là il était content mais il était calme. Il avait pas envie de sautiller partout.

-Gentil… répéta-t-il.
Splendy était bien, comme juste avant de faire dodo.

Mais il y eut un bruit dans les feuilles et Splendy eut un peu peur. Il lâcha Slender et alla se cacher derrière un arbre mais ses tentacules avec les baies suspendus dépassaient de tous les côtés. Splendy rétrécit un peu mais pas assez.
C’était une  humaine avec des joues toutes roses et des cheveux tous jolis.
Revenir en haut Aller en bas

⊗ Faceless Operator ⊗

avatar
I am
Écrits : 113
Arrivée le : 05/10/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt.
Occupations : Remet cette page à sa place jeune humain...
Humeur : /


Feuille de personnage
Feat: Slenderman
Informations: 752 ans. Vit en forêt. Ne ressent aucune émotion. Provoque The Sickness envers ceux qui l'approchent.
RPs: Confusion [Ft Splendy]

MessageSujet: Re: Confusion...   Lun 14 Oct - 15:35

Splendy faisait preuve d’un tel engouement que le contraste entre son corps qui exprimait la joie par de grands gestes et celui de Slender qui respirait la neutralité était énorme. S’il avait encore été capable de ressentir des émotions, il éprouverait sans doute une certaine joie et une once de fierté à pouvoir rendre heureux quelqu’un. Ce n’était parfois pas le cas et le changement était bienvenu. Après tout, il ne s’autorisait à être serviable qu’avec ceux qui le méritaient et qui se limitaient actuellement à ses frères.

— Gentil ! Gentil ! s’écria son congénère en sautillant.

Slender le vit presque trébucher et amorça un geste pour le rattraper mais finalement son petit frère se reprit. Sa grande taille le gênait et augmentait sa maladresse. Ce n’était pas pratique quand on savait qu’il était très sensible à la douleur. S’il tombait par terre il pleurait, s’il se cognait il pleurait… Il voulait à tout prix éviter cela pour que Splendy soit heureux pendant que lui ne pouvait plus l’être. Le grand humanoïde au visage lisse se mit à réfléchir pendant que son frère s’occupait d’accrocher une nouvelle fois ses baies à ses tentacules. Était-il gentil ? Il se considérait davantage comme poli et la bienséance lui disait de rendre service. Peut-être était-ce de la modestie, peut-être était-il vraiment gentil. Quoi qu’il en soit, il ne l’était qu’avec ceux qui le lui rendaient. Pas avec les humains donc. Splendy attira son regard lorsqu’il s’approcha, un drôle d’air sur le visage. Avec les années passées à ses côtés, Slender se doutait qu’il voulait quelque chose.
Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il enroula ses appendices dorsaux autour de sa maigre taille pour l’attirer contre lui. Un câlin, c’était touchant. Il aurait aimé en être tout retourné, un peu gêné mais surtout attendri. Seule la souffrance d’un certain manque perdurait sous cette apparence de stérile indifférence. Le mot « gentil » échappa encore une fois à son frère pendant que Slender lui tapotait l’épaule, ses bras si fins passés dans son dos.

— Merci Splendy, je suis fier de toi tu sais.

Oh il ne mentait pas, il n’en était pas capable non plus. Malgré le grand enfant qu’il était, Slender était fier de son frère qui avait réussi à survivre à leur père et à se réadapter du mieux qu’il pouvait. Malheureusement toutes les bonnes choses rencontraient une fin. Un bruissement de feuilles et de branches déplacées les alerta tous les deux et leur étreinte fraternelle fut brusquement interrompue. Splendy partit se cacher derrière un arbre même s’il était facile de le repérer. Un arbre avec des tentacules n’existait malheureusement pas et il était sans doute trop jeune pour donner à ces « choses » une forme convenable pour un camouflage. Slender quant à lui se téléporta sur une branche en hauteur au moment où une petite fille entrait dans leur clairière. S’il avait eu des yeux, il les aurait plissés. Une enfant sans surveillance qui rôdait en forêt et en plus aussi profondément, c’était rare. Elle ne devait pas être ici, il fallait la chasser. D’autant qu’elle venait d’interrompre un moment important pour lui et son frère. Les humains ne respectaient rien.
De toute façon, vu la distance et sa faiblesse apparente d’enfant, il ne lui faudrait pas plus d’une minute pour commencer à se sentir très mal. Autant la faire fuir immédiatement. Il n’oserait pas lui faire du mal devant Splendy puisqu’il ne supportait pas ça. La petite fille sembla observer les alentours avec attention avant de remarquer d’elle-même cet arbre étrange aux branches qui bougeaient de façon peu… naturelle. Alors qu’elle avançait sans doute pour débusquer Splendy, Slender se posa derrière elle avec cet air menaçant que ses frères lui connaissaient parfois lorsque les choses dérapaient vers l’ingérable. Un de ses tentacules noirs vint lui tapoter l’épaule.

— Tu n’as pas le droit d’être ici, vas-t-en.

Réaction prévisible, la petite se retourna et cria une petite fois avant de s’étouffer dans sa propre stupeur et de s’évanouir. Le choc d’une telle proximité avec un être qui devait faire au moins cinq fois sa taille combiné aux radiations devaient avoir eu raison de son petit cerveau encore rempli d’innocence. Le pauvre Slender soupira et leva ses yeux invisibles au ciel. Et comment faisaient-ils pour la sortir maintenant ? Au pire il pourrait la garder comme dessert.

_________________


Spoiler:
 


Enjoy the Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pbl-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Confusion...   Lun 14 Oct - 19:38

Splendy était bien là dans les tentacules de Slender. Il savait plus trop vraiment pourquoi il faisait pas ça plus souvent. Ou tout le temps.

Mais Slender il souriait plus trop trop là. Pourquoi Slender il souriait plus trop trop ? A quoi il pensait Slender tout le temps comme ça ? Même quand Splendy lui faisait des câlins à quoi il pensait ? Pourquoi il était pas content Slender ? Il était un peu tout le temps comme ça Slender, il était jamais triste mais il était jamais content. Des fois Splendy, ben il avait un peu l’impression que Slender il faisait dodo du dedans.

Et puis Offendy il était tout le temps triste aussi et des fois même il était un peu méchant. Ou beaucoup méchant. Ou des fois beaucoup très méchant mais avec Splendy pas souvent. Et puis Trendy il était triste aussi des fois et Splendy n’aimait pas quand ils étaient tous tristes. Des fois oui ils étaient tous tristes en même temps. Et Splendy n’aimait pas parce qu’après il était tout triste aussi, mais il voulait pas pleurer alors il allait regarder les papillons à la lisère de la forêt et puis des fois ben les papillons ils avaient l’air tristes aussi. Et Splendy ben il aimait pas ça.

-Merci Splendy je suis fier de toi tu sais…

Splendy était tout surpris. Slender était fier. « Fier »… Splendy n’était pas très sûr de savoir ce que ça voulait dire mais il savait que c’était un mot tout gentil et donc ça voulait dire que Slender était content.  Et Splendy était encore plus content parce que Slender était gentil et content en même temps ! Et puis les câlins c’est doux, Splendy aime bien les câlins. Il aimerait bien en faire tout plein tout plein.
Splendy serra Slender un peu plus fort.

Mais il y eut un bruit vilain, vilain ! Et Splendy alla se cacher derrière l’arbre. Slender était partit dans l’arbre tout en haut. Splendy des fois il voudrait bien pouvoir aller dans les arbres comme ça mais alors ses tentacules allaient faire des nœuds et des fois Slender et Offendy étaient pas contents quand ça faisait des nœuds et puis…

C’était une petite humaine. Une petite humaine dans la forêt ! ça alors ! Splendy était content, il voulait jouer avec elle ! Les petits humains en général ils aiment les câlins et ils ont pas peur comme les grands des fois. Souvent ils racontent des blagues et….

Oh en plus la petite humaine venait vers lui ! Splendy ramena un peu ses grandes tentacules derrière pour pas lui faire peur et il était déjà presque prêt à sourire très grand. Elle avait l’air toute curieuse et tout gentille et Splendy était content !

Mais Slender n’était pas content du tout cette fois. Il était venu derrière elle pour la prendre par surprise. Splendy savait que des fois Slender et Offendy étaient très méchants avec les humains. Mais le reste, il ne pouvait pas y penser.

-Tu n’as pas le droit d’être ici, vas-t-en !

Splendy n’aimait pas quand Slender faisait la méchante grosse voix. Après des fois les gens criaient et ils pleuraient et Splendy ben il aimait pas ça.

La petite fille était tombée comme ça d’un coup. Alors Splendy sortit de derrière l’arbre pour voir de plus près. Il se sentait tout triste d’un coup il savait pas trop trop pourquoi.

- Ben…l’est tombé…

Slender avait pas l’air content non plus comme ça. Slender il aimait pas trop trop les humains de toute façon. Mais Splendy lui il les aimait bien ! Il voulait jouer à cache-cache avec eux.

- Voulait pas jouer avec Splendy petite humaine ? Elle était fatiguée ?
Revenir en haut Aller en bas

⊗ Faceless Operator ⊗

avatar
I am
Écrits : 113
Arrivée le : 05/10/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt.
Occupations : Remet cette page à sa place jeune humain...
Humeur : /


Feuille de personnage
Feat: Slenderman
Informations: 752 ans. Vit en forêt. Ne ressent aucune émotion. Provoque The Sickness envers ceux qui l'approchent.
RPs: Confusion [Ft Splendy]

MessageSujet: Re: Confusion...   Lun 15 Sep - 8:32

[HRP : Sorry j'ai mis un temps fou et en plus c'est court je suis impardonnable T^T]

Une fois la pauvre fillette tombée évanouie au sol, Slender jugea bon de reculer de quelques pas, quoique cela ne fasse pas de grande différence au final. Comme quoi, même les enfants, dotés d’une imagination débordante, finissaient par avoir peur de lui. D’un côté, il l’avait cherché à apparaître brusquement dans son dos mais cela l’inquiétait de savoir qu’une petite fille était là, toute seule au cœur des bois. Ses parents ne devaient pas être loin ou justement, en train de la chercher. S’ils ne la trouvaient pas, ils allaient appeler d’autres humains, organiser une battue et ce serait la catastrophe.

— Ben…l’est tombé… Voulait pas jouer avec Splendy petite humaine ? Elle était fatiguée ?

Si seulement elle était fatiguée et ne voulait pas jouer. Slender savait très bien que ce n’était pas le cas mais expliquer dans les détails ce qui se passait chez les humains lorsqu’il s’en approchait risquait de se montrer bien compliqué pour Splendy. D’autant qu’il n’apprécierait pas. De toute façon, tant que la petite ne se mettait pas à saigner de partout, tout irait sans doute bien, il fallait juste qu’il reste à l’écart.

— Je dirais qu’elle a surtout eu peur de moi alors oui elle s’est endormie. Un moyen de se défendre j'imagine...

Il venait de vulgariser un maximum mais il n’avait pas vraiment envie de se lancer dans de grandes explications qui susciteraient des questions. Il fallait que cet enfant sorte d’ici au plus vite. Slender ignorait s’il devait prier pour trouver ses parents sur le chemin ou pas. Il ne voulait pas voir plus d’humains mais en même temps, cela lui éviterait d’avoir à les chercher. En fait, il aurait peut être fallu poser des questions à la petite d’abord. Sur ce coup là, il voulait bien admettre qu’il venait d’agir comme un idiot. Pas grave, perdre du temps à chercher des humains serait sa punition, si jamais.

— Tu crois que tu peux la porter, Splendy ? On ne va pas la laisser là, il faut qu’elle retourne chez elle.

Au moins, ça leur ferait une petite promenade. Même s’il était plus adepte de la prendre avec lui, de se téléporter à l’orée de la forêt et de la laisser là pour régler le problème, il n’oubliait pas qu’à la base, il passait un moment avec Splendy. Il ne voulait pas le laisser ici tout seul. Après tout, tant que la gamine restait endormie et ne se mettait pas à mordre sauvagement son frère ou à faire il ne savait quoi de dangereux, il n’y avait rien à craindre, si ? En tout cas, vu la distance à parcourir à pieds, lui ne pouvait pas la porter sans qu’elle finisse par en mourir et la trainer par terre avec un tentacule, son cadet n’aurait sans doute pas apprécié.

[PS : Du coup si jamais tu veux que les parents débarquent à un moment donné on pourra le faire hein xD]

_________________


Spoiler:
 


Enjoy the Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pbl-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Confusion...   Mar 16 Sep - 16:40

La petite fille l’était tombée. C’était souvent que les humains ils tombaient quand ils voyaient Slender. Splendy l’avait jamais trop compris pourquoi. Lui tombait jamais quand il voyait Slender. En général c’était plus le contraire, Slender arrivait quand il était tombé.

Les humains ils tombaient et puis il faisait dodo. C’était bizarre alors Splendy avait demandé à son ainé pourquoi.

-Je dirais qu’elle a surtout eu peur de moi alors oui elle s’est endormie. Un moyen de se défendre j'imagine...

Splendy regarda la petite fille et Slender tour à tour.

⎯ Faire dodo ? Pour se défendre ? Ben euh c’est pas très très efficace ça… En plus tu fais même pas peur.


Faire dodo pour se défendre Splendy pouvait vraiment pas comprendre. En général quand on faisait dodo il faisait nuit. Y’avait des trucs qui bougeaient partout dans la forêt. Juste avant de faire dodo il se demandait toujours ce qui se passerait pendant. Quand on faisait dodo on entendait pas les bruits autour ni les gens qui se disputaient des fois. C’était pas tranquille de faire dodo. D’ailleurs Splendy l’avait souvent du mal à s’endormir parce qu’il savait pas si tout le monde serait toujours là quand il se réveillerait.

-Tu crois que tu peux la porter, Splendy ? On ne va pas la laisser là, il faut qu’elle retourne chez elle.

Splendy se retourna vers son grand-frère qui l’avait tiré de ses pensées.

⎯ C’est vrai je peeeeuuuuux ?

Il sautilla tout autour d’elle parce qu’il était trop content ! Souvent Slender voulait pas que Splendy s’approche des humains et joue avec eux. Ils disaient souvent que les humains z’étaient pas gentils. Mais là il avait le droit de porter la gentille z’humaine ! Elle allait surement se réveiller et puis quand elle verrait que Slender l’est pas méchant elle allait plus avoir peur et donc elle allait parler avec eux et leur fait des chatouilles et tout et tout !

Si le jeu c’était ramener la petite fille chez elle alors Splendy était encore plus content ! Y’allait avoir d’autre humains gentils qui seraient content de la revoir et tout. Les humains ils connaissaient pas bien la forêt et ils se perdaient souvent mais Splendy leur ferait tout visiter tout bien comme il faut pour qu’ils sachent où les retrouver pour venir jouer avec eux.

Très lentement, Splendy enroula ses tentacules autour du petit corps endormi. La tête partit en arrière quand il la souleva alors il en rajouta un sous sa tête avec un petit « Oops ». Il la câlina doucement et la berça doucement tout en se mettant en route précautionneusement.

Il avait quelqu’un dans les bras fallait faire attention aux méchants  arbres. Splendy se faisait pas mal quand il tombait, enfin si un peu mais c’était pas grave. Les z’humains par contre c’était tout fragile.

Et puis au bout d’un moment Splendy regarda Slender.

⎯ Oh mais euh au fait… Splendy sait pas où c’est chez elle ? Tu sais où c’est toi Slender ?

Sans doute que Slender savait ça. Slender il savait toujours tout. Presque tout.
Revenir en haut Aller en bas

⊗ Faceless Operator ⊗

avatar
I am
Écrits : 113
Arrivée le : 05/10/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt.
Occupations : Remet cette page à sa place jeune humain...
Humeur : /


Feuille de personnage
Feat: Slenderman
Informations: 752 ans. Vit en forêt. Ne ressent aucune émotion. Provoque The Sickness envers ceux qui l'approchent.
RPs: Confusion [Ft Splendy]

MessageSujet: Re: Confusion...   Mer 17 Sep - 7:48

Une sorte de sourire, vestige d’anciens gestes peu effectués, vint étirer un peu plus la peau lisse et blafarde du visage de Slender. Il ne saurait dire s’il était visible ou non mais en tout cas il était bien là. Splendy était adorable donc il méritait bien une esquisse de sourire, aussi tristement dénué d’émotions soit-il. Effectivement s’endormir et tomber dans les feuilles mortes n’allait pas régler le problème. S’il lui avait vraiment voulu du mal, à cette petite fille, elle lui aurait facilité la tâche. Quant au fait qu’il ne faisait pas peur, il s’autorisa à souhaiter que Splendy eut raison sur toute la ligne. S’il ne terrifiait pas les humains depuis la nuit des temps, cela aurait changé bien des choses. En même temps, contrairement à Splendy qui avait Trendy à ses côtés pour supplanter à l’alimentation, lui avait du se nourrir d’humains dès son plus jeune âge faute de connaître un congénère capable de régénérer ses cellules autrement. Cela dit, il préférait toujours leur effacer la mémoire que de s’en nourrir tant qu’il pouvait l’éviter.

— Tu dis que je ne fais pas peur parce que tu me connais Splendy. Les humains ne me connaissent pas, ne cherchent pas à me connaître d’ailleurs. C’est peut-être tant mieux pour eux à vrai dire.

De toute façon il laisserait difficilement des humains chercher à le connaître. Parce que cela signifiait d’entrer dans sa vie, d’y faire des ravages et de repartir. Il n’avait pas confiance en eux. Son regard se tourna finalement vers la petite humaine toujours prostrée au sol. Allait-elle se faire punir pour l’avoir rencontré, elle aussi ? Bon, il se doutait que depuis le Moyen Âge, les mœurs avaient changé mais savait-on jamais ? Les humains étaient imprévisibles. Peut-être devrait-il laisser un mot pour dire qu’il valait mieux l’emmener voir un médecin – Trendy lui avait expliqué ce que c’était même si Slender l’avait directement mis par la suite dans la case de « chercheur dangereux ». Il ne voulait pas d’une petite humaine névrosée qui le suivait partout, il y en avait déjà trop.


— Tu crois que tu peux la porter, Splendy ? On ne va pas la laisser là, il faut qu’elle retourne chez elle, lui avait-il donc demandé, désireux de récupérer sa tranquillité au plus vite.

— C’est vrai je peeeeuuuuux ?

Effectivement, il était rare que Slender autorise ce genre d’actes. On ne portait pas un humain on le chassait. Mais là, il s’agissait d’une petite fille encore trop innocente pour vouloir du mal à qui que ce soit, qui n’avait sans doute rien compris à ce qu’il s’était passé. Toujours aussi immobile, il laissa donc Splendy sautiller partout dans cette effusion de joie qui ne pouvait plus l’atteindre, surveillant tout de même qu’il ne se cogne pas ou ne tombe pas. Un peu maladroit, il malmena quand même un peu la tête de cette pauvre loque humaine. Ce spectacle avait beau le laisser indifférent, il préférait éviter que son cadet lui brise la nuque.

— Fais attention c’est fragile les bébés humains, ils cassent vite.

Une fois que Splendy l’eut attrapé correctement, ils purent enfin se remettre à marcher. Slender tâchait d’écarter les branches avec ses tentacules pour éviter que son frère et sa maladresse légendaire ne se les prenne et tombe. Éviter les accidents on avait, dit, autant que possible.

— Oh mais euh au fait… Splendy sait pas où c’est chez elle ? Tu sais où c’est toi Slender ?

L’intéressé quitta ses réflexions silencieuses pour tourner la tête vers Splendy et la petite fille. De toute façon, savoir où elle habitait n’était pas important, cela devait être loin en ville et ils ne s’aventureraient pas là bas. Ce serait catastrophique.

— Non, je l’ignore. On va la laisser à l’orée de la forêt ou sur le pas d’une maison en espérant qu’une bonne âme vienne l’aider plutôt que de lui faire du mal.

Ceci étant dit, il était plutôt sceptique. Les gens ne s’aidaient pas entre eux, ils préféraient s’entretuer, se faire souffrir, détruire ce qu’il pouvait y avoir de beau dans une communauté aussi nombreuse. Cette petite fille… soit on allait l’aider à retrouver sa famille, soit on allait la laisser là et l’oublier, soit on allait la prendre et lui faire du mal. Statistiquement, deux points négatifs contre un point positif expliquait pourquoi elle n’avait que peu de chances de s’en sortir. Mais une fois arrivés en ville, son sort ne lui importerait plus tant qu’il n’influençait pas sur leur vie en forêt.

_________________


Spoiler:
 


Enjoy the Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pbl-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Confusion...   Lun 22 Sep - 21:03


Slender faisait pas peur. Splendy l’avait jamais compris pourquoi les z’humains z’avaient peur de Slender ou de lui des fois aussi. Pourquoi ils étaient pas méchants avec eux. Enfin souvent… la plupart du temps.

-Tu dis que je ne fais pas peur parce que tu me connais Splendy. Les humains ne me connaissent pas, ne cherchent pas à me connaître d’ailleurs. C’est peut-être tant mieux pour eux à vrai dire.

Splendy l’était pas d’accord. C’était nul que Slender connaisse pas les humains et que les humains connaissent pas Slender. Parce que du coup ben ils étaient toujours tous seuls dans la forêt et il s’ennuyaient. Splendy n’en pouvait plus de s’ennuyer. Vraiment. De jouer avec les lapins qui fuyaient, avec les loups qui l’abandonnaient pour aller chasser, avec les arbres qui pouvaient rien faire à part bouger un peu dans le vent. Splendy faisait beaucoup de choses mais ça ne l’empêchait pas de se sentir souvent très beaucoup tout seul. Même si ses frères étaient gentils, ils faisaient des trucs de grands entre eux, des trucs que Splendy ben l’était trop petit pour comprendre et du coup ben, Splendy s’ennuyait.

Et puis bon Slender il écoutait jamais Splendy quand il lui disait que les z’humains des fois ils étaient gentils. Slender il disait des méchantes choses aussi des fois. Mais là c’était pas grave parce que Splendy avait le droit de porter la petite humaine dans ses bras. Il essayait de faire attention mais il était pas très très doué.

-Fais attention c’est fragile les bébés humains, ils cassent vite.

Splendy l’avait remis une tentatcule sous sa tête pour pas qu’elle pendouille. Là comme ça dans ses bras elle avait juste l’air d’être endormie. Elle était jolie avec ses petits yeux fermés. Splendy la berça un peu.

-Splendy veut pas faire bobo à l’humaine l’est zoooulie…

Il ne parlait pas fort parce qu’il fallait pas la réveiller. Elle était peut-être juste fatiguée oui… C’était fatiguant de jouer dans la forêt et puis la forêt c’était grand on pouvait marcher longtemps et se perdre sans faire exprès et après marcher, marcher et marcher encore. Fallait la ramener à sa maison comme ça ses parents z’humains seraient contents et ils pourraient jouer tous ensemble avec Slender et Splendy. Pour ça fallait juste savoir où c’était chez les gentils z’humains.

- Non, je l’ignore. On va la laisser à l’orée de la forêt ou sur le pas d’une maison en espérant qu’une bonne âme vienne l’aider plutôt que de lui faire du mal.

Splendy s’arrêta de marcher tout d’un coup. Des fois Slender il disait des trucs, ça faisait un peu comme quand Splendy venait de se prendre un méchant arbre alors qu’il courrait après un papillon. Mais à l’orée de la forêt ben c’était encore la forêt ! Comment elle allait faire la petite humaine toute seule ? En plus aussi bien il ferait nuit... et des fois la nuit y’avait des petits loups et puis des plus grands loups aussi. Slender il était méchant des fois avec les z’humains. Et aussi avec Splendy.

-Ah naaaaaaaaah ! Faut trouver sa famille !!! Faut trouver les gentils z’humains qui l’ont perduuuuuue !!!

Un peu près qu’il eut finit sa phrase, il entendit des bruits de pas et des gens qui parlaient.

-Mais Alfred elle a pas pu aller par là voyons ! Il fait tout sombre regarde !

Les humains, les humains étaient là et Splendy jeta un regard hésitant à Slender. Il avaient perdu quelque chose et ce quelque chose ben c’était peut-être la petite fille dans ses bras ! Ils avaient l’air tout triste en plus et d’avoir peur un peu aussi. Un peu comme Slender quand Splendy devenait petit trop longtemps et qu’il savait plus où il était.

-On sait pas Marie ! Ta fille elle a jamais fait attention à ce genre de choses hein… elle a du voir un lapin et voilà.

Oh un lapin ! Oui Splendy aimait bien les lapins. Les lapins c’était gentil mais des fois on se perdait en jouant à cache-cache avec eux.

C’était un papa et une maman qui avaient perdu leur petit, comme les souris qui mordaient quand Splendy les embêtait trop. Fallait le leur redonner alors Splendy marcha vers eux doucement. Slender allait le gronder c’était sûr… Très fort surement mais bon… il était habitué. Et puis Slender il faisait dodo du dedans, il pouvait pas comprendre.
Revenir en haut Aller en bas

⊗ Faceless Operator ⊗

avatar
I am
Écrits : 113
Arrivée le : 05/10/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt.
Occupations : Remet cette page à sa place jeune humain...
Humeur : /


Feuille de personnage
Feat: Slenderman
Informations: 752 ans. Vit en forêt. Ne ressent aucune émotion. Provoque The Sickness envers ceux qui l'approchent.
RPs: Confusion [Ft Splendy]

MessageSujet: Re: Confusion...   Jeu 25 Sep - 10:39

En disant qu’il ignorait où habitait la petite humaine, Splendy s’était arrêté. Était-ce si choquant qu’il ne puisse pas répondre ? Slender n’était pas un être omniscient non plus. Il avait donc suivi, s’était arrêté aussi puis tourné vers lui pour s’enquérir de ce qui n’allait pas.

— Ah naaaaaaaaah ! Faut trouver sa famille !!! Faut trouver les gentils z’humains qui l’ont perduuuuuue !!!

S’il pouvait désespérer, sans doute que ce grand être l’aurait fait à cœur joie. Trouver sa famille il voulait bien, gentils humains, il acceptait moins. Ils étaient méchants de l’avoir perdue dans un lieu aussi dangereux que la forêt, ils n’avaient qu’à la surveiller un peu mieux voire ne jamais mettre les pieds par là. Ils avaient bien ce qu’ils appelaient parc, ces petits carrés de natures emprisonnés entre des plaques de bitume et de pierre. C’était triste.

— Splendy… soupira-t-il avant que des bruits étranges ne le réduisent au silence.

Ces bruits là, il ne les appréciait pas. Trop proches, trop dangereux. En réalité il se méfiait toujours car une forêt était tellement vaste qu’on ne savait pas toujours sur quoi on allait tomber. Les animaux arrivaient à l’éviter avec facilité cela dit. Mais vu la petite chose qu’ils transportaient avec eux, Slender affirmait la nécessité d’être méfiant.

— Mais Alfred elle a pas pu aller par là voyons ! Il fait tout sombre regarde !

— On sait pas Marie ! Ta fille elle a jamais fait attention à ce genre de choses hein… elle a du voir un lapin et voilà.

Des humains. Ça ne pouvait être que des humains et ils venaient la chercher, cette pauvre petite humaine. Rien qu’à la voix, ils semblaient énervés, angoissés. Il savait mieux que quiconque que la peur engendrait des comportements infondés, illogiques. Ils risquaient de leur faire du mal s’ils voyaient la fille dans les bras de Splendy. Splendy qui, pour son plus grand malheur, se dirigeait vers les voix qui émanaient d’entre les arbres. Et s’ils étaient armés ces humains là ? Non, il ne fallait pas que son petit frère y aille. Pour faire le moins de bruit possible et agir au plus vite, il se téléporta devant son cadet pour lui barrer la route.

— C’est dangereux, ils vont nous voir... N’y va pas Splendy.

Il ignorait quoi faire. Les chasser ? S’approcher pour les rendre malades et leur faire perdre conscience ? Avec le temps il comprenait que cette solution était la pire et ne faisait que causer des problèmes. S’il ne voulait pas d’une gosse sur le dos, il voulait encore moins sa famille aussi. Trop de Proxies ne lui servait absolument à rien. Alors quoi ? Leur balancer leur progéniture en espérant qu’ils la rattrapent et s’enfuir entre les arbres sans être vu avec son petit frère sous le bras ? S’il la tuait, Splendy ne lui pardonnerai pas en même temps. Et il ne pouvait décemment pas les laisser fouiner en forêt pour régler un problème après l’autre. Il ne voulait juste pas que son frère soit blessé. Lui, à la limite, avait presque l’habitude mais il voulait épargner sa famille.

_________________


Spoiler:
 


Enjoy the Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pbl-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Confusion...   Ven 26 Sep - 20:10

Les parents de la petite humaine étaient là, c’était trop cool ! Splendy l’était content ! Et la petite elle bougeait un peu dans ses bras. Ou alors il la secouait dans tous les sens il était pas très sûr.  En tout cas même si elle faisait toujours dodo ils seraient surement tout contents de la revoir. Du coup ils seraient plus tristes et ils auraient plus peur et Splendy serait content lui aussi.

-C’est dangereux, ils vont nous voir... N’y va pas Splendy.


Dangereux… dangereux… Slender il savait dire que ça, dangereux. Splendy l’avait pas toujours compris ce que ça voulait dire mais là il savait que c’était n’importe quoi. Les humains voulaient leur petite fille et fallait le leur rendre. Splendy n’était pas un voleur. L’allait pas garder la petite fille alors que les deux z’humains il la cherchaient. Peut-être même qu’il pensait que des méchantes bébêtes lui avait fait des méchantes choses déjà en plus ? C’était trop triste il ne pouvait pas rester là avec la petit dans les bras alors qu’ils la cherchaient partout. Ça aurait été méchant de faire ça. Slender était méchant. Souvent, comme maintenant. Mais Splendy lui était toujours gentil.  Il faisait ce qui était bien.

Il fit un grand sourire à Slender parce qu’il était sûr que tout se passerait bien et sans attendre il se mit à courir vers le chemin hors du couvert des arbres. Splendy adorait les humains alors il était tout content.

Les z’humains étaient tous blancs quand il arriva. Ils restèrent sans bouger. Peut-être qu’ils voulaient jouer aux arbres avec Splendy eux aussi ? Il y avait une femme et un homme. Splendy l’était pas trop sûr… des fois il se trompait. La femme voulu partir mais le monsieur attrapa sa manche sans rien lui dire d’autre que :

-Regarde… cette…ce… tiens…Louisa… dans…ses…


Splendy s’approcha un peu et ils bougèrent pas. Les z’humains avaient peur de lui et il était un peu triste. Mais des fois au début ils avaient peur, après ils étaient gentils. Ils avaient perdu leur petite fille c’était normal qu’il soient tristes. En plus elle était toute jolie. Ils avaient peur à cause de Slender qui disait des méchantes choses pour qu’ils partent des fois.

-Coucou ! Splendy gentil !
commença-t-il en souriant. Il allongea ses tentacules doucement. La petite fille elle faisait plus vraiment dodo elle remuait un peu dedans alors il fallait faire attention de pas la lâcher. Il la mis devant eux pour qu’ils puissent bien la voir et bien voir que Splendy voulait pas la leur voler.

-Ce…il parle ! s’étrangla la femme.

Il fut un peu vexé pour le coup. Ben oui Splendy savait parler! L’était plus un bébé hein non mais !

-Oui Splendy sait parler. A vous la petite fille toute jolie ?
Revenir en haut Aller en bas

⊗ Faceless Operator ⊗

avatar
I am
Écrits : 113
Arrivée le : 05/10/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt.
Occupations : Remet cette page à sa place jeune humain...
Humeur : /


Feuille de personnage
Feat: Slenderman
Informations: 752 ans. Vit en forêt. Ne ressent aucune émotion. Provoque The Sickness envers ceux qui l'approchent.
RPs: Confusion [Ft Splendy]

MessageSujet: Re: Confusion...   Mar 30 Sep - 13:28

[HRP : Pardon c'est court T.T]

Slender se demanda s’il ne s’était pas endormi, la situation ressemblait traits pour traits à un cauchemar. Il dormait rarement cela dit, peut être quelques heures par semaine. Il n’avait pas besoin de plus. Mais là, en voyant que Splendy ne l’écoutait pas, il se posa vraiment des questions. Il aurait vraiment préféré qu’il ne s’agisse que d’un mauvais rêve inoffensif. La dernière chose qu’il avait vue était le sourire de son petit frère avant qu’il file entre les arbres. Et il se demanda soudain ce qu’il avait fait au bon Dieu pour mériter ce malheur. Son frère était intenable. Pourtant il était patient mais qu’il fasse fi du danger pour se précipiter dans la gueule du loup suffisait à doucement l’énerver. Alors il le suivit, tâcha de le rattraper avant que quelque chose d’horrible arrive. A chaque fois que cela impliquait les humains, il s’imaginait les pires scénarios, mais pour les avoir déjà vécus, c’était facile à justifier.

— Splendy, reviens ici !

Quand il débarqua de manière un peu furibonde – il l’était si rarement que c’était visible souvent tout de suite – entre les fougères pour se retrouver à côté de son frère face à deux humains pétrifiés devant son apparence, il se demanda s’il ne devait pas leur sauter dessus pour les téléporter loin d’ici. Là où ils ne pourraient blesser personne rien qu’avec un regard. C’était la gamine qu’ils voulaient, il allait la leur donner. Après tout, tout ce qu’il voulait c’était la sécurité de Splendy et accessoirement, celle de tous ses frères. Leur présence menaçait cette tranquillité qu’il cherchait à préserver donc ils devaient s’en aller. Par la force s’il le fallait. Il attrapa donc la petite humaine dans les bras de Splendy pour la tendre aux deux humains et accélérer les choses. De loin, très loin. Il ne voulait pas les approcher de son plein gré et si eux ne venaient pas, et bien il la laisserait tomber par terre. Tant pis pour eux.

— Vous la prenez et vous partez.

Au départ, il avait hésité à parler. Il le faisait rarement, les humains n'en valaient pas la peine et fuyait en courant sans l'écouter la plupart du temps. S’ils refusaient de coopérer, il n’hésiterait pas à leur faire peur pour ça. Ou à les assommer puis leur effacer la mémoire. Les conséquences seraient sans doute nombreuses mais il ne voulait pas courir le moindre risque. Trop de fois il avait été chassé des forêts dans lesquelles il élisait domicile parce que des humains l’avaient vu. Pour une fois que celle-ci plaisait à peu près à tout le monde, il ne voulait pas que ça recommence.

_________________


Spoiler:
 


Enjoy the Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pbl-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Confusion...   Mar 30 Sep - 15:40

Splendy l’avait vraiment raison quand il disait que Slender il faisait dodo en fait. Parce qu’il avait mis un peu de temps à venir les rejoindre. Mais il était content parce qu’il avait pu parler un peu avec les gentils humains. Donc ils avaient compris qu’il savait parler et déjà ça c’était bien. Ils avaient pas l’air très très contents en fait. Mais c’était toujours un peu comme ça au début. Au début les z’humains étaient jamais très contents de voir Splendy. Après ça devenait mieux. Souvent. Presque tout le temps.

Là par contre Slender l’était pas content du tout du tout du tout.

-Splendy, reviens ici !

Oh la la la non Splendy l’allait revenir nulle part avant d’être sûr que c’était bien leur jolie petite fille à eux. Il fallait la rendre aux humains qui étaient les siens sinon c’était pas gentil du tout. C’était comme si quelqu’un prenait Splendy à Slender pour jamais le lui rendre. Slender il était égoïste. Il pensait pas à ça. Il pensait qu’à lui et sa forêt. Il pensait que tout le monde il était méchant et dangereux. Il pensait qu’il fallait juste rester sans bouger et s’ennuyer tout le temps.

Splendy l’essayait de sourire à Slender pour montrer que tout allait bien. Oui, si on était méchants avec les humains alors les humains étaient méchants aussi. Comme Slender si on était méchant avec lui il devenait méchant aussi. Et là Slender il avait une tête de méchant. Il allait encore tout gâcher. Il tira la petite fille des bras de Splendy et elle ouvrit les yeux tout d’un coup et hurlant :

-Bwwwaaaaaah naaaaaaaaaa ! Mamaaaaaaannn !

Slender il lui faisait bobo à la tête Splendy le savait alors il reprit lui aussi.

-Naaaaaaaa ! pourquoiiiiiiiiii tu fais çaaaaaaaa !!!

La petite fille se débattait dans les tentacules de Slender et l’humaine s’était mise à pleurer mais l’autre ne bougeait pas. Il avait l’air d’être tout raide. Splendy avait peur qu’il tombe comme elle était tombée tout à l’heure.

-Vous la prenez et vous partez, dit Slender.

Tout à coup, le grand humain s’approcha doucement de la petite fille très doucement.

-Louisa ? ça va ?

-Je veux rentrer à la maisooooooon, j’ai bobo la têêêêêêêêêête, pleura la petite et Splendy eut envie de pleurer lui aussi.

L’humain attrapa Louisa dans ses bras en essayant de pas toucher les tentacules de Slender. Ça devait faire bobo ça aussi peut-être. Splendy crut que c’était fini et qu’ils allaient s’enfuir mais au lieu de ça, le gentil z’humain se racla la gorge.

-Euh…Je… Merci. On va... on va s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas

⊗ Faceless Operator ⊗

avatar
I am
Écrits : 113
Arrivée le : 05/10/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt.
Occupations : Remet cette page à sa place jeune humain...
Humeur : /


Feuille de personnage
Feat: Slenderman
Informations: 752 ans. Vit en forêt. Ne ressent aucune émotion. Provoque The Sickness envers ceux qui l'approchent.
RPs: Confusion [Ft Splendy]

MessageSujet: Re: Confusion...   Mer 1 Oct - 9:35

L’étrangeté. C’était tout ce qu’il lui restait. Slender était devenu étranger à tout, sauf à lui-même. Isolé, il voyait, constatait, sentait les émotions tourbillonnantes de ceux qui étaient autour de lui, était même capable de mettre un nom dessus mais il ne pouvait y réagir. Comme le vent, elles glissaient contre lui sans l’ébranler ni le traverser. Splendy était mécontent et protestait, les humains avaient peur et étaient inquiets, la petite fille qu’il tendait vers eux souffrait et s’affolait. Rien de bien compliqué. La situation, il pouvait l’expliquer mais il ne la comprenait plus, ne pouvait plus l’appréhender autrement qu’avec sa logique. Il lui fallait penser pour ne pas réagir de manière erronée, si tant est que le verbe réagir corresponde. Hors, contre toute attente, cela ne marchait jamais. Alors, ne sachant que faire de plus, il préférait s’isoler. Parce qu’il était devenu étranger à tout cela. Il ne comprenait plus. Ne voulait pas comprendre aussi. Tout ce beau monde criait autour de lui et se heurtait à sa parfaite indifférence. Il avait l’impression d’avoir été peint dans un tableau où il n’aurait jamais du mettre les pieds. Le problème étant qu’il ne pouvait pas laisser Splendy dedans non plus. Ne voulait pas plutôt. Même s'ils ne semblaient pas dangereux, le grand être ne pouvait pas en être certain. En essayant de ne pas trop resserrer son étreinte sur la petite humaine qui se débattait, il avait sifflé un ordre clair et net. S’ils ne le comprenaient pas, il ne pourrait plus rien faire pour eux.

— Louisa ? ça va ?

— Je veux rentrer à la maisooooooon, j’ai bobo la têêêêêêêêêête

A défaut de reculer instinctivement parce que l’humain s’approchait, Slender se fit violence et tendit un peu plus ses tentacules. Il pouvait difficilement faire mieux. Oui c’était de sa faute si sa tête lui faisait mal. Il n’y pouvait rien mais si son père pouvait la prendre pour calmer ses pleurs, il ne disait pas non. Il n’appréciait pas ce genre de bruits. Et avec son petit frère à côté, il n’était vraiment pas d’humeur à les éliminer. Dès que l’humain eut attrapé sa progéniture gesticulante, Slender la lâcha et recula de deux bons pas, tenté de tirer Splendy avec lui et de disparaitre en courant.

— Euh…Je… Merci. On va... on va s'en aller.

Slender s’immobilisa, perdu soudain. La seule fois où un humain avait daigné lui répondre était lorsqu’il avait utilisé un ancien téléphone, une borne câblée abandonnée en forêt qui sonnait. Sans doute un faux numéro. Malgré les grésillements qu’il avait provoqués, sa discussion avait duré une petite minute. Fugace, rapide, avant qu’il se fasse sèchement raccrocher au nez après avoir demandé pourquoi les humains devaient craindre des êtres sans visage, en quoi cela pouvait être effrayant. A cela, son interlocuteur avait répondu que des êtres comme lui n’existaient pas et le silence avait été son seul compagnon pour méditer ces paroles. Or, cette homme là venait non seulement de lui répondre, mais en plus de le remercier. Il ne sut quoi dire en retour et se contenta de le fixer intensément, se demandant pourquoi ou comment il en était arrivé à prononcer ces sons qui résonnaient si étrangement dans sa tête. Qu’est ce qui le poussait à remercier une abomination de la nature comme il l’illustrait si bien ? La folie ? La moquerie ? Il n’en savait rien et ne pouvait y réagir naturellement mais en y songeant intensément pour trouver la meilleure réaction, il n’y parvenait pas non plus. Alors il ne fit rien, ne dit rien. Tout simplement parce qu'il refusait d'accepter cela et ensuite parce qu'il comprenait encore moins que tout le reste.

_________________


Spoiler:
 


Enjoy the Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pbl-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Confusion...   Sam 4 Oct - 18:57

Slender bougeait plus du tout. Splendy était un peu triste parce qu’il avait fait peur aux humains et maintenant à cause de lui ils voulaient déjà partir et les laisser seuls. Mais le grand z’humain l’avait dit « merci » et Slender bougeait plus du tout. Ben oui. Il pensait toujours qu’ils étaient méchants parce qu’ils étaient pas comme eux. Mais là ils étaient gentils alors Slender l’était tout surpris. Et Splendy était content parce que là Slender pouvait pas faire autrement que de voir qu’il avait raison. Que Slender ben c’était un menteur qui voulait toujours faire croire que les humains étaient dangereux.

-L’humain l’a dit merci Slender, jubila-t-il en sautillant, tu vois, tu vois l’a dit merci ! Parce qu’il est gentil ! C’est que les gens gentils qui disent merci !

Il vint se poser juste face à Slender, les mains sur les hanches en souriant très très beaucoup. Splendy avait pris Slender sur le fait. Il avait été méchant, normalement il avait pas le droit mais il allait le gronder quand-même. Il imita sa voix et ses gestes. Splendy se faisait gronder souvent alors c’était très facile de refaire tout pareil.

-On dit quoi Slender quand quelqu’un dit merci ?

Il s’approcha un peu, mimant les gestes que Slender faisait quand Splendy faisait des bêtises. Il voulait faire tout pareil pour qu’il voit comme c’était.

-On dit quoi aux gentils z’humains ? Hein ? On dit « de rien » et puis on dit aussi « Excusez-moi d’avoir pensé que vous étiez méchants alors que vous êtes gentils ! »


Et puis Splendy se tourna vers les humains qui le regardaient avec des grands yeux. Ils avaient l’air tout étonnés alors il recula un peu, un peu honteux. Slender avait peut-être été méchant avec les z’humains et avec Splendy, mais Splendy était méchant avec Slender maintenant. En fait c’est les gens comme eux qui étaient méchants et les humains ils avaient pas l’habitude de voir ça. C’est un peu normal qu’ils aient peur un peu des fois en fait. Maintenant Splendy se rendait compte que même s’il avait des yeux et une bouche, il ressemblait plus à Slender qu’aux z’humains, finalement lui aussi, même s’il voulait pas, il était surement plus méchant que gentil.

C’est pour ça qu’il fallait que les z’humains restent avec eux. Trendy lui avait dit un jour que les gens qui restaient ensemble longtemps avaient tendance à devenir un peu pareil. Splendy voulait devenir gentil, vraiment et il s’en sentait capable même si c’était pas toujours très très facile.
Revenir en haut Aller en bas

⊗ Faceless Operator ⊗

avatar
I am
Écrits : 113
Arrivée le : 05/10/2013
Age : 22
Localisation : Dans la forêt.
Occupations : Remet cette page à sa place jeune humain...
Humeur : /


Feuille de personnage
Feat: Slenderman
Informations: 752 ans. Vit en forêt. Ne ressent aucune émotion. Provoque The Sickness envers ceux qui l'approchent.
RPs: Confusion [Ft Splendy]

MessageSujet: Re: Confusion...   Jeu 6 Aoû - 20:09

Splendy semblait être le seul à se montrer particulièrement joyeux dans cette situation somme toute insupportable pour tout le monde. Si tant est que Slender puisse ressentir l’insupportable. Aussi raide qu'un arbre, seule sa tête pivota pour le suivre lorsqu'il dansa pour se poster en face de lui. Il jubilait alors qu'il n'y avait vraiment pas de quoi.

- L’humain l’a dit merci Slender, tu vois, tu vois l’a dit merci ! Parce qu’il est gentil ! C’est que les gens gentils qui disent merci !

Pauvre Splendy qui ignorait encore que merci n'était qu'un mot, qui pouvait, comme tous les autres, être prononcé par les gentils comme par les méchants. Il ne voulait rien dire à ses oreilles, ne signifiait rien. Après tout, qu'est ce qui se cachait derrière ce merci ? Une promesse de dénonciations aux autorités ? Une simple politesse pour espérer ne pas se faire dévorer ? S'en était trop de toute façon, une fois son petit frère en sécurité loin de tout cela, il irait leur effacer la mémoire. Il ne pouvait prendre aucun risque.

- On dit quoi Slender quand quelqu’un dit merci ?

L'intéressé resta parfaitement de marbre. Voir Splendy l'imiter de façon dérisoire et lui manquer ainsi de respect aurait sans doute énervé quelqu'un d'autre mais ça ne marchait pas avec lui. Il se contenta de l'observer intensément mais dans la plus profonde indifférence, toujours sans piper mots.

- On dit quoi aux gentils z’humains ? Hein ? On dit « de rien » et puis on dit aussi « Excusez-moi d’avoir pensé que vous étiez méchants alors que vous êtes gentils ! »

Jamais il ne s'abaisserait à énoncer de pareilles inepties, plutôt mourir. Son petit frère si joyeux allait être déçu car même un « de rien » ne sortirait pas de sa bouche bien cachée et surtout bien fermée. Chaque mot employé pour communiquer avec les humains était synonyme d'arme se retournant contre soi. Il notait tout de même que ses mises en gardes ne servaient à rien avec Splendy. Il connaissait ces humains depuis cinq minutes et il leur aurait déjà donné le bon Dieu sans confession, ça n'était pas tolérable. Si lui se méfiait trop, son cadet ne se méfiait pas assez et il savait très bien de quel côté la balance était plus sûre. Mieux valait prévenir que guérir. Il avait suffisamment donné avec Offendy par son manque de prévention et de discernement. Il se contenta donc d'attraper le bras de Splendy doucement et de reculer mais sans quitter les humains des yeux cette fois. Il fallait rentrer, cette mascarade avait suffisamment duré.

_________________


Spoiler:
 


Enjoy the Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pbl-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Confusion...   Jeu 6 Aoû - 20:15

Splendy se sentait un peu ridicule. Il avait été méchant avec Slender. En même temps Slender il l’avait été tellement de fois. Les z’humains les regardaient tous surpris. Les z’humains pensaient sûrement que Splendy l’avait été trop méchant.

Slender il disait rien du tout de toute façon. Il était comme d’habitude. Tout froid et silencieux. Splendy ne supportait plus de voir ça des fois. Les z’humains au moins, il se passait des tas et des tas de choses sur leurs visages. Sur celui de Slender jamais rien de rien.

Splendy soupira parce que soudain il ne se sentait plus joyeux du tout. Les z’humains pouvaient bien dire ce qu’ils voulaient Slender resterait toujours Slender et lui toujours tout seul dans la forêt. Slender attrapa son bras pour le tirer en arrière.

C’était nul. Ça finissait toujours tout pareil. Splendy se débattit. Il voulait pas que Slender le traine derrière lui comme s’il était une vieille peluche.

-Oh c’est bon ! Splendy peut marcher !

Splendy secoua son bras très très fort jusqu’à ce que Slender le lui rende et puis il se tourna de nouveau vers les humains.

-Et comme Splendy est poli, Splendy dit au revoir avant de partir, continua-t-il mais c’était à Slender qu’il parlait.

L’espace d’un petit moment son sourire revint et il regarda les z’humains droits dans les yeux. Il avait pas souvent l’occasion d’en voir et il aimait bien ça. Ils étaient toujours coloré, souvent ils avaient des trucs rigolos sur le dos ou attachés à leurs mains. La petite z’humaine tenait la main de sa mère et ses petits yeux pleuraient plus. Elle tenait encore sa tête dans sa main. ça Slender le faisait pas exprès mais c’était quand-même de sa faute. Elle fit au revoir de la main à Splendy. Splendy fit pareil en disant :

-Au reeevouaaaarrrr !

-Euh… Au revoir, fit le grand z’humain.

Splendy soupira et lui sourit encore une fois avant de suivre Slender. S’il partait pas Slender allait être tout méchant de toute façon. Il pouvait pas rester avec les z’humains, il pouvait jamais. Il retournerait les voir quand Slender regarderait pas. Il les trouverait pour être sûr qu’ils avaient pas eu trop peur. Splendy suivit Slender à travers les arbres qui bougeaient pas plus que d’habitude, le cœur gros.

Il entendit juste encore une fois une petite voix.

-Maman ? Pourquoi il avait l’air triste le monsieur bizarre avec le chapeau ?

Personne ne répondit à cette question.
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Confusion...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Confusion...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ~ Confusion de Crépuscule. [Lizlor ♥]
» Philtre de Confusion [Tous niveaux]
» Victime d'un Sortilège de Confusion... [libre...]
» Confusion / Confusion
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path of the Black Leaves :: Les Lieux :: L'immensité végétale :: La forêt-