Le premier Forum RPG basé sur la légende urbaine du Slenderman.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Sam 26 Oct - 3:22





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


Emy se réveilla avant que son réveille ne sonne. Un coup d'oeil à son portable lui appris qu'il était neuf heures dix-sept. Elle avait encore à peu près trois quarts d'heure. Se retournant dans son lit, elle s'enroula dans la couverture en grommelant. Seulement il lui était impossible de retrouver le sommeil. La jeune fille décida donc de repousser la couette et de se lever. S'étirant, elle laissa échapper un bâillement.

La demoiselle alla se doucher, puis pris un petit-déjeuner constitué de protéines diverses et variées. Être une louve-garou creuse l'appétit et ça dès le matin. Après avoir fait la vaisselle, elle consulta une fois de plus son téléphone : dix heures moins dix ; un message de son patron lui disant « tu bosses à onze heures trente. Soit pas en retard. ». Sympathique tout ça. Verrouillant son portable elle le glissa dans la poche de son jean et réfléchit un instant à ce qu'elle pourrait bien faire en un peu plus d'une heure et demie.

Se souvenant qu'une amie de sa meute allait se marier et qu'elle était invitée à la cérémonie, Emylie décida d'aller faire les magasins, une chose qu'elle n'aimait pas particulièrement. Il y avait toujours trop de monde, les prix étaient exorbitant et la jeune fille ne trouvait jamais ce qui lui convenait.

Soupirant elle se résigna et pris ses clés de voiture. Elle sortit et verrouilla la porte derrière elle. Son immeuble était situé dans Lane Ouest, le quartier des étudiants. Cela devait être le bâtiment en meilleur état du coin. Les locaux étaient propres, les appartements étaient de taille convenables et les locataires disposaient même d'un petit parking garer leurs voiture. En réfléchissant elle décida de ne pas prendre la sienne, car à cette heure là les rues seraient encombrées et il serait difficile de trouver des places pour se garer, sachant qu'elle devrait probablement faire plusieurs arrêts.

La louve-garou glissa ses mains dans ses poches et marcha sur le trottoir couvert de feuilles. Il faisait encore bon pour la saison, Emy n'avait qu'une petite veste sur le dos. Elle entra dans la première boutique de fringue qu'elle vu, sans savoir s'il avait des tenues - si on l'obligeait à porter une robe elle tuerait un des convives - adaptées à ce type d'événement. Choppant une vendeuse qui triait les rayons elle lui demanda où se trouvait vêtements « habillés », n'ayant aucune envie de fouiller. La vendeuse le lui indiqua, un peu flippé du ton agressive de la jeune fille.

Laissant son regard se promener sur les rayons elle ne vit aucune tenue lui plaire. Sauf une. Elle sauta brusquement aux yeux d'Emy. C'était une robe noire arrivant juste au-dessus du genou, avec le dos entièrement fait de laçage. Dans ses conditions ça ne la dérangerait pas de porter une robe. Il ne manquait plus qu'une paire d'escarpin assorti. Emylie les avait repérées à son arrivée, car ils se trouvaient près des caisses. Saisissant le cintre elle se dirigea vers le rayon chaussures. Passant devant les jeans elle en avait pris deux à sa taille car ses derniers temps elle avait bousillée quasiment tous ses pantalons à se transformer sans se déshabiller avant.

Elle saisit également deux tee-shirts et s'arrêta au rayon sous-vêtement en se souvenant d'une jolie ensemble qu'elle avait vu la dernière fois qu'elle était passée - afin de remplir sa garde robe qu'elle vide plus vite qu'elle ne la remplit.

Heureuse que l'ensemble soit toujours là elle le pris et alla choisir ses pompes. Une paire de talon haut attira son attention, car, tout d'abord ils n'étaient pas cher - eh oui, serveuse ça paye pas des masses -, mais aussi pas très haut et avaient l'air confortable. Sans réfléchir plus loin elle les choppa et passa en caisse.

Emy ressortis un sac bourré à craquer à la main. Sortant son portable de sa poche elle constata que ça faisait déjà une heure et quart qu'elle farfouillait dans le magasin - misère. Marchant d'un pas rapide, elle décida de passer par les petites rues pour aller plus vite. Mais c'est là qu'elle tomba sur une scène qu'elle ne put s'empêcher d'interrompre.

Un groupe de quatre mecs en avait collé un autre, plus maigre, contre un mur. Ils profanaient des insultes à son intention visiblement. Avant qu'Emylie est eut le temps de les rejoindre, celui qui le maintenait lui colla un poing à l'autre type qui, à en juger par son corps soudainement à l'aspect un peu mou, s'était évanouit. Les membres du petit groupe se mirent à ricaner.

- Il n'a que ce qu'il mérite, pff, une stars, lui ?! Mon oeil ! Ce Matthew de mes deux fait pas le poids !

Il continua de se vanter pendant encore un instant ce qui irrita la jeune fille. Levant les yeux au ciel elle posa son paquet à terre et croisa les bras sous sa poitrine.

- Hey ! Oui toi l'abruti là-bas. Tu n'as pas un peu l'impression de te jeter trop de fleurs ? C'est plus la saison, économise-les, tu en auras bien besoin pour te sentir un peu plus que médiocre. Nan mais sérieux, à quatre sur un pauvre type tout seul ? Allons, les gars, les réprimande-t-elle en secouant la tête.

- Toi, sale chienne, de quoi tu te mêles ? Tu veux subir le même sort ? Pas de soucis, approche par là ma jolie.

Il s'approcha avec un sourire supérieur et une démarche qui, à ses yeux ressemblaient à celle d'un canard boiteux. Quant à son regard... Il exprimait... Une sorte de fierté ? Non mais il ne se croyait quand même pas séduisant ?! Soupirant elle le lassa s'approcher, mais alors qu'elle s'attendait à ce qu'il l'oblige à l'approcher il lui colla une droite, ce qui la fit vaciller. Surprise de ce geste elle ne se redressa pas tout de suite et il en profita pour lui donner un coup de genoux dans le ventre, encouragé par ses amis. Emy tomba à terre en toussant, le souffle lui manquait. L'homme ne s'arrêta pas là et lui fila deux ou trois coups de pied. La jeune fille ne comptait pas se laisser marcher dessus comme cela et la colère irradia tout son corps, faisant trembler ses muscles.

Tandis qu'il s'apprêtait à la frapper à nouveau, Emy se transforma en louve, lui saisissant la jambe pour l'envoyer valser dans un grondement mauvais. La louve montra les dents et il n'en fallut pas plus pour que ses idiots ramasse leur pote qui saignait pas mal et débarrasse le plancher. Elle se transforma à nouveau pratiquement aussitôt après et s'étira.

- Bande de connards...

Heureusement qu'elle s'était achetée des nouvelles fringues, car celle qu'elle portait était parti en lambeaux - pour pas changer. Elle se rhabilla rapidement avant qu'on ne l'a voit, en soupirant. Puis elle se souvint de la raison de son interruption et tourna le regard vers le type encore allongé sur le sol. Elle récupéra ses affaires et s'approcha de lui. Emy s'accroupit à côté de lui et lui tapota la joue. Pas de réaction. Elle le secoua un peu, histoire de le sortir de ses rêveries.

- Hé, mec, réveille toi, les méchants sont partis.




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


Dernière édition par Emylie Smith le Jeu 31 Oct - 14:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Lun 28 Oct - 2:35





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


Emy était légèrement inquiète pour le type allongé devant lui. Elle ne le connaissait pas mais inconscient il lui paraissait sympathique. Il bougea un peu en gémissant, puis ouvrit difficilement les paupières. Sa vision mit un instant à s'ajuster et lorsqu'il l'aperçut vraiment il sursauta.

- Que... Quoi ? Qu'est-ce que je fous... Ah...

Visiblement il devait être déboussolé, car il regarda autour de lui, l'air un peu paniqué. Le coup devait être plus fort que ce qu'Emy pensait.

La jeune fille pouvait voir les rouages de son cerveau tourner, essayant d'assembler chaque bribes de souvenirs. Elle ne dit rien, le laissant se retrouver ses idées. Il ferma soudain les yeux puis les rouvrit et inspira brusquement. Emylie le regarda, levant un sourcil, espérant que le coup ne lui ait pas bousillé le cerveau. Il essaya de se relever, tant bien que mal.

- Euh..., dit-il en regardant à droite et à gauche, ne tenant pas très droit, j'crois que je vais... Partir parce que mon manag... Mon pote... Euh ma petite amie va s'inquiéter, hein.

Emy le rattrapa par le bras pour pas qu'il ne retombe. Il n'y était pas allé de main morte ce connard. Soupirant elle passa un bras autour de sa taille, malgré ses protestations. Elle voyait très bien qu'il mentait et en plus il n'était pas doué pour ça.

Maintenant qu'elle le voyait de plus près, la louve n'eut plus de doute, c'était bel et bien Matthew Bellamy, le chanteur et guitariste du groupe Muse en concert dans le coin. Au fait, c'était quand déjà ? Avait-elle pensée à acheter des billets ? Aucune idée. Peut-être que sauver la vie du leader pouvait lui en procurer. Non, elle n'allait quand même pas lui réclamer une récompense.

L'observant elle constata qu'il n'était pas si mal, même plus tôt sexy. Pas étonnant que les types de tout à l'heure l'est fracassés, c'était sans doute par jalousie. Vu leur tête... Bref. Il fallait peut-être lui expliquer la situation. De plus, qu'est ce qu'il foutait là, tout seul, dans une des ruelles les moins bien fréquentées du quartier ? Les super stars ne devait pas avoir des gardes du corps ou un truc du genre qui assure sa protection ? Surtout que le concert était dans trois jours - elle venait de voir la date sur une affiche collée sur le mur en face d'elle.

- Tu mens très mal, on te l'a déjà dit ? T'inquiète, je fais partie des gentils, sauf si, bien sûr tu as peur du grand méchant loup,
ricana-t-elle. Je m'appelle Emylie, mais appels moi Emy, ça fera moins d'information pour ta caboche accidentée. Et au fait il est où le type hyper baraqué qui est censé te protéger ? Fait pas cette tête, oui je sais que tu es le chanteur de Muse, mais garde ton stylo dans ta poche, tu m'signeras un autographe plus tard, pour l'instant il vaudrait mieux ne pas rester ici des fois qu'ils reviennent avec des potes, non pas qu'ils me fassent peur ses abruties. Ça te dit d'aller boire un verre ? Je suis déjà en retard pour mon taf, autant que je me pointe avec ma « bonne raison » sinon mon patron va me tuer.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


Dernière édition par Emylie Smith le Jeu 31 Oct - 14:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Mer 30 Oct - 4:51





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


Matt cligna des yeux plusieurs fois de suite, sans doute l'avait-elle surpris avec sa remarque sur les loups. Après tout c'est grâce à sa lycanthropie qu'elle l'avait sauvée, il faudrait peut-être qu'elle le mette au courant de quel genre de personne il avait en face de lui. Ouais, on verra ça plus tard. Emy se rendit bien vite compte qu'elle lui avait fournis peut-être un peu trop d'informations à la fois. Il mit un moment pour assimiler chaque parole et ça se lisait sur son visage. La concentration marquait ses traits. Un rictus amusé s'était dessiné sur les lèvres pendant qu'elle débitait sa tirade.

Puis, alors qu'elle le tenait toujours par la taille pour pas qu'il en vacille, il posa ses doigts fins sur ses tempes et commença à les masser. Emy le regarda en haussant un sourcils, l'air dubitatif. Soit il était déjà un peu lent de base soit le coup qu'il avait reçu lui avait foutu un vrai souque dans ses neurones. Certainement un peu des deux. La jeune fille fit disparaître rapidement son petit sourire moqueur et afficha une mine neutre quand il tourna son regard vers elle.

- Ok, enchanté... Emy, c'est ça ? Désolé, j'ai du mal, là, mais avec les prénoms courts, j'm'en sors plutôt bien, tu sais.

C'était à son tour de cligner des yeux. Elle essaya de ne pas rigoler, il faisait certainement des efforts pour aligner deux idées. Emy s'humecta les lèvres en attendant qu'il continue. Seulement, d'un coup ses yeux s'écarquillèrent et il tata précipitamment ses poches. Elle le lâcha et s'écarta d'un pas. Matt soupira et se calma, visiblement soulagé. Puis il releva les yeux vers elle et reprit :

- Et... Euh... Merci... Parce que je suppose que tu m'as aidé...

Emy esquissa un rictus moqueur. Ça y est, son cerveau avait redémarré. Il lui en aura fallu du temps. Bien sûr qu'elle l'avait aidé, sinon il serait encore là, en train de se faire tabasser la tronche par des abrutis finis. La louve en put s'empêcher d'imaginer la situation si elle était passée par sa route habituelle. Est-ce qu'un gentil passant l'aurait aidé ? Certainement pas, pas ici. Seul les drogués ou les voyous traînaient dans le coin. Le duo se trouvait assez en retrait par rapport à la rue principale où se situait les commerces et les divers fast-foods. En gros, heureusement pour lui qu'Emy passait par là pour lui sauver les fesses.

- Ouais, rajouta-t-il précipitamment en tapant dans ses mains, ouais, je veux bien un verre. C'est exactement ce qu'il me faut, je pense. Une bonne lampée de bière. J'te suis.

Un alcoolique. Il manquait plus que ça. Après lui avoir sauvé la vie, elle allait en plus surveiller qu'il ne finisse pas sous une table. Génial.

Néanmoins, il lui adressa un sourire charmeur, dévoilant même ses dents. Elle ne put s'empêcher de répondre, malgré qu'elle le trouvait un peu bizarre. Bien sûr elle ne le connaissait pas, mais c'est l'impression qu'il lui donna. Son sourire s'effaça rapidement et il baissa les yeux vers le trottoir, prit d'un soudain intérêt pour les feuilles mortes.

Emy senti une certaine nervosité émaner de lui. Puis sans crie égards il releva la tête en se mordant les lèvres et se pencha presque imperceptiblement vers la jeune fille. Elle ne bougea pas, retenant presque sa respiration, curieuse de voir ce qu'il allait faire, clignant seulement des yeux. Mais d'un coup il se reprit et se redressa, l'air de rien. La louve sourit en regarda ailleurs, faisant semblant de n'avoir rien vu.

Depuis qu'elle s'était approché elle avait senti plus qu'elle n'avait vu le sang qui maculait son tee-shirt. Il porta ses doigts à sa bouche et essuya une gouttelette de ce liquide rouge qui perlait sur sa lèvre.

Soupirant elle sorti un paquet de mouchoir et lui en tendit un. Puis regardant le bout de la rue elle constata qu'il y avait de plus en plus de monde dans les rues, c'était l'heure de la pause. Emy était définitivement en retard. Merde. La jeune fille sorti ses lunettes de soleil - qui était mixte - qu'elle gardait au cas où sa louve ferait virer ses yeux de couleur sous l'effet de la colère ou autre et les tendit à Matt.

- Tiens, mets ça sinon on risque de croiser d'autres « fans » qui voudront te faire la peau... Euh pardon, te demander des autographes, ricana-t-elle.

Une fois qu'il les eut pris elle se dirigea vers le bout de la rue en récupérant son paquet de fringues. Elle enfonça sa main libre dans sa poche et marcha, sans se soucier de s'il la suivait ou non. Emy n'avait pas le temps pour ça. Marc allait être furieux, super star ou non. La poisse. Se retournant une fois arrivée dans la rue principale elle constata qu'il traînait derrière, un peu en retrait. Elle attendit qu'il soit à sa hauteur et passa son bras en dessous du sien en lui souriant.

- Aller active, je suis déjà en retard !

Emylie ne fit pas trop attention à ses vagues protestations et l'entraîna à travers la foule, sans se soucier des gens qui les regardaient - enfin qui LE regardait, lui, le chanteur de Muse - en se demandant si c'était bien lui.

Moins de cinq minutes plus tard ils étaient plantés sur le trottoir devant le bar où Emy travaillait. Cette dernière soupira et poussa la porte tenant toujours Matthew par le bras. Les clients habituels étaient là, Sophie, sa collège aussi - elle lui fit d'ailleurs un signe de la main avant de se rendre compte du brun qu'elle traînait derrière elle et de lui lançait un regard choqué - mais pas de Marc à première vu.

Emy marcha vers le bar et remarqua que c'était Cathy, la femme du patron, qui servait. Elle était assez rondelette, pour ne pas dire un peu forte. Ce n'était pas une louve-garou mais elle connaissait notre secret. D'ailleurs toutes les personnes présentent à l'exception de Matt était soit des membres de sa meute soit des gens assez proches pour connaître notre nature. Cathy était un peu comme une maman pour chaque loup qui en avait besoin. Toujours à l'écoute, elle était d'un calme reposant pour un groupe de lycanthrope.

- Bonjour Emy ! Tu es en reta... Mais qu'est-ce que tu nous ramènes là ? Un chiot blessé a priori.


- Ouais, je l'ai trouvée dans une ruelle sombre, tremblant de peur face à des connards à qui sa tête ne revenait pas. Où est Marc ?


- Il ne viendra pas aujourd'hui, tu as de la chance. Votre Alpha l'a appelé pour je ne sais qu'elle raison.

Emy hocha la tête. La patronne détailla Matt de haut en bas d'un air un peu réprobateur.

- Emy soit mignonne et installe ton ami à une table, je vais lui préparer un bon petit plat, ce jeune n'a que la peau sur les os !


Le « jeune » en question semblait décomposé. La demoiselle obéit en rigolant doucement. Elle lui donna une table encastré dans un box, non loin du comptoir. Il ne risquait rien ici mais on ne sait jamais, la jeune fille s'était un peu attachée à lui et à son regard perdu au milieu de tous ses gars baraqué qui le fixait comme s'il était un moucheron.

Elle se glissa sur la banquette en face de lui et aussitôt Cathy réapparu, deux assiettes en main et les posa devant eux. On pouvait dire qu'elle n'y avait pas été de main morte sur les quantités. Une viande saignante, des pommes de terre dorés à souhait et des légumes bien verts recouvraient la surface. Pour un loup-garou c'était une quantité normale mais pour un humain lambda ça faisait peut-être un peu trop. Même beaucoup.

- Tu as intérêt à manger tout, petit, c'est bourré d'énergie et vu ta mine tu en as bien besoin !

Emylie pouffa discrètement et remercia son amie avant de se tourner vers Matt qui avait le teint de plus en plus pale depuis son entrée dans le bar. Il ne devait pas être tout jeune et Cathy venait de l'appeler « petit », ça devait lui faire drôle. En même temps, elle non plus n'avait plus vingt ans, la patronne devait plus approcher les cinquante-cinq.

- Bienvenue chez nous, l'ami !
Souffla-t-elle à l'intention du chanteur.



[/font]
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


Dernière édition par Emylie Smith le Jeu 31 Oct - 14:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Jeu 31 Oct - 3:08





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


L'homme assit en face d'elle s'obligea à rire et à détendre ses muscles qui étaient visiblement crispés.

- Ouais, merci.

Il avait l'air un peu... tendu. Emy ne comprenait pas vraiment la raison de son malaise, puis promenant un regard alentour elle remarqua que pratiquement toute la salle les fixait. Cela énerva au plus au point la jeune fille qui ne se priva pas de leur dire :

- Hey, ça va aller ? La vue vous plaît ? Regardez ailleurs bande d'abruti, voir vos têtes me fous mal au crâne.

Soupirant d'agacement elle tourna son regard vers le chanteur qui avait commencé à torturer des haricots avec sa fourchette sans pour autant les manger. Haussant les épaules elle commença à manger, sa transformation aillant grignotée les forces qu'elle avait pris au petit-déjeuner. D'ailleurs, est ce qu'il l'avait vu en louve ? Non, probablement pas, il était inconscient. Mais si ce n'était pas le cas ? Mince, il faudrait peut-être qu'elle en parle... Remarque, si lui n'abordait pas le sujet c'est qu'il ne savait rien. La jeune fille l'espérait.

Matt avait pris soudain une grande inspiration, arrêtant enfin de s'acharner sur ses pauvres légumes innocents.

- Tu bosses ici, c'est ça ? C'est un boulot pour payer tes études à côté ? Si c'est pas indiscret...

Il lui lança un regard bizarre, un peu comme s'il l'étudiait. Elle déglutit péniblement, aillant mit trop d'aliment en bouche. Pendant ce temps le chanteur avait baissé les yeux vers son assiette en gémissant qu'il n'allait « jamais arriver à avaler tout ça». Avant qu'elle n'ait eu le temps de répondre, Sophie arriva près de leur table, un sourire niait jusqu'aux oreilles et les joues rosies. Elle portait la tenue de travail habituel, constituée d'un micro short et d'un haut échancré sur sa généreuse poitrine. Leur patron affirmait que des serveuses canons ramenaient plus de client. Quelle idée débiles, c'était toujours les mêmes clients étant donné qu'à chaque fois qu'un ou plusieurs étudiants passaient la porte ils étaient gratifiés d'un regard méprisant de la part des gars de sa meute. Pas top comme accueil.

Sophie se dandina un peu, car ni Matt ni elle n'avait levé les yeux vers elle. Quand Emy la regarda, elle constata que le regard de la serveuse était focalisée sur son nouvel ami, les yeux pétillants. Pitié... Faites que ce ne soit pas une fan...

- S...Salut, je m'appelle Sophie, ravie de te rencontrer Matthew Bellamy, je suis une très grande fan. Muse est mon groupe préféré ! J'ai hâte d'être à votre concert, ça fait des mois que j'ai les billets et que j'attends ce moment ! Franchement je n'aurais jamais pensé pourvoir te rencontrer, c'est un cadeau, une chance. Je...

Emy arrêta de l'écouter. Dans le peu qu'elle avait écoutée à peu près tout l'énervait. Premièrement, pourquoi l'appelait-elle par son nom entier ? Personnellement, Emy ne prononçait pas le prénom et le nom des gens complètement quand elle leur parlait.

Deuxièmement, elle avait conscience qu'à la vitesse dont elle parlait et vu la quantité de parole, le pauvre Matt n'avait pas le temps de placer un mot ? De plus, vu ce qu'elle disait... « Et vas y que je te brosse dans le sens du poil, peut-être que ça m'apportera qu'elle que chose... » pensa Emylie en la voyant faire son numéro, papillonnant des cils à la manière des bimbos surfaites. Sophie avait toujours été comme ça, à draguer tout ce qui bougeait et encore plus si elle pouvait en tirer un intérêt. Et c'est pour cela qu'Emylie ne l'aimait pas. Ce n'était qu'une profiteuse convaincue que son physique pouvait mettre n'importe quel homme dans son lit. Mais visiblement elle n'avait pas remarqués l'alliance au doigt du chanteur et le fait qu'il ne savait absolument pas comment réagir.

Troisièmement, pourquoi avait-elle presque grimpée sur la table pendant qu'elle parlait ?! Elle se trémoussait comme une chienne en chaleur et cela provoqua un grondement de la part d'Emy. Elle n'était pas jalouse, pas le moins du monde mais le comportement de la serveuse lui tapait sur le système et toutes les occasions pour la cartonner étaient bonnes à prendre.

- Dis moi Sophie,interrompit Emy, agacée, tu comptes tortiller du cul sous le nez de Matt encore longtemps ou tu vas finir par prendre notre commande un jour ? Au cas où tu serais aveugle ou que tu ne te tiendrais pas au courant des nouvelles concernant le leader de ton groupe préféré, il est marié. Alors, hop sort ton stylo et note. Alors peut-être que tu es trop idiote et pour pas changer c'est moi qui vais devoir faire ton travail ?

La dite Sophie se redressa d'un bout un peu vexée. Emy lui adressa un grand sourire avant de commander deux bières, se souvenant les paroles de Matt un peu plus tôt et fit signe à la serveuse de partir avec un petit « oust » sans laisser le temps à Matt de lui adresser la parole. Il ne manquait plus qu'il le fasse est là c'était bon, elle s'installerait à la table.

Elle soupira pour la énième fois de la journée - il n'était que midi - et leva les yeux vers le brun qui regardait encore vers la direction qu'avait pris Sophie. Le pauvre, il n'avait pas du tout comprendre. En attendant qu'il lui prête attention, Emy put le détailler. La seule chose de plus qu'elle en sortis c'est qu'il avait l'air paumé. Un sourire tendre se dessina sur ses lèvres.

Cet homme, malgré son âge, lui rappelait son petit frère. Il était encore gosse, mais avait très bien saisit quand ses parents lui avaient annoncé qu'il ne verrait plus sa grande soeur aussi souvent, qu'elle partait. Ses parents travaillaient beaucoup et quand Emy était encore à la maison c'est elle qui s'occupait de lui. Aux fils du temps elle était devenue son repaire, son seul repère. Quand la jeune fille lui avait dit au revoir elle avait lu dans les yeux du jeune garçon que son monde s'écroulait, qu'il ne saurait plus avancer pendant un moment sans elle. De voir tout ça dans le regard d'un enfant si jeune, son frère, lui avait déchiré le coeur. Cela l'avait presque convaincu de rester, mais être une louve instable était trop dangereux, elle ne voulait pas à l'époque mettre la vie de ses proches jeu. Elle était donc partie.

Aujourd'hui, face à cet homme, elle vit ce même regard perdu, il n'avait aucun repère ici. Emy était plus tôt du genre cassante - comment ça, on n'avait pas remarqué?! - mais elle sentait qu'avec Matt cela allait être différent. Elle serait incapable de le cartonner maintenant qu'elle voyait comme un fragment de son petit frère en lui. Incosiament elle décida que quoi qu'il arrive et peu importait le temps qu'ils passeraient ensemble elle allait tout faire pour qu'il soit heureux et que plus personne ne l'importune. Si Emy avait eu conscience de ce choix elle se serait certainement demandé pourquoi elle jouait les sentimentale d'un coup.

Soudain, elle sortit de ses pensées et constata que le chanteur la fixait. Oups. Grillée. Tant pis. Peut être qu'elle pouvait encore jouer la carte de la moquerie encore une fois.

- Ça y est, j'ai ton attention ? Donc pour en revenir à ta question, je bosse ici oui mais je ne fais pas d'étude, j'ai trop la flemme. Et puis, malgré que je n'en fais qu'à ma tête je suis bien payée et je sais qu'ils ne me vireront pas comme ça. Enfin voilà... Ah oui, pour ton assiette, si tu as plus ou pas faim en occurrence, tu as qu'un me la filer, sinon Cathy va piquer une crise.

Elle lui fit en sourire éclatant et c'est à ce moment que Sophie se ramena avec les bières qu'elle posa brusquement sur la table avant de faire demis tour sans laisser le temps ni a Matt ni à Emy de la remercier - ou de lui lancer une autre réplique blessante pour cette dernière. Tant pis, la jeune louve aura d'autre occasion.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Mar 12 Nov - 2:06





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


Emy regarda la serveuse partir en se demandant si elle faisait exprès de balancer du cul comme ça ou si c'était naturel. Non, elle devait espérer que la rockstar regarde et espérait certainement lui donner envie. Quelle conne.

La jeune fille se retourna vers Matt quand elle l'entendit frapper la table en émettant un « haha » de satisfaction. Eh beh si les vapeurs d'alcool lui faisaient déjà ça, qu'est-ce que se serait après avoir bût sa bière !

Il poussa son assiette vers elle, sans même avoir avalé un truc. La louve grogna, mais se dit qu'il avait peut-être mangé juste avant de se faire agresser. Haussant les épaules elle attaqua la deuxième assiette. Décidément sa transformation l'avait vidé.

Matt prit sa bière et la porta à ses lèvres pour boire une gorgée.

-Ouais, abandonner les études, je connais ça, j'ai commencé avec un bac et c'est tout, parce que l'université, c'était nul. Et puis les gens étaient méchants. Bref.

Emy n'avait rien dit, l'écoutant parler en mangeant ses pommes de terre. Il avait fini sa bière et en avait commandé une autre quand Sophie était passée près de la table, encore une fois. Depuis qu'elle s'était fait virer elle n'avait cessé de tourner dans les parages alors que de ce côté de la salle il n'y avait personne. La louve n'avait rien dit, préférant écouter Matt.

Elle le comprenait quand il disait trouver les gens "méchants". Elle même avait expérimenté un grand nombre de rejets et d'exclusions de la part de la société et plus spécialement des individus qui avaient refusé de l'accepter. Heureusement pour elle, maintenant elle avait sa meute sur qui compter, malgré les hauts et les bas, ils étaient devenus les membres de sa nouvelle famille.

La jeune fille n'en oubliait pas pour autant ceux qui l'avaient élevé, ses parents, mais aussi sa soeur Miranda. Elle était peut-être loin, sur un autre continent, mais elle restait tout de même un pilier important de sa vie alors qu'elle n'avait même pas conscience de l’étendue de son secret. Ryan, son petit frère, comptait beaucoup aussi. Seulement, ils étaient différents d'elle.

Emy espérait que Matt avait trouvé lui aussi des gens comme lui, qui lui ressemblait et avec qui il pouvait partager et être heureux.

-Et puis bon, la vie dès fois c'est pas facile tout ça tout ça, mais il y a toujours euh... Une lumière. Enfin j'crois.

La jeune fille était une fan de muse, certes pas au niveau de Sophie, mais quand même, elle savait quelques trucs, alors elle ne manqua pas de sourire face à cette réplique. « Une lumière »... Pensait-il à Dom ? Elle voulait lui demander, mais hésitait. Il en avait probablement assez qu'on lui parle toujours de son groupe, mais bon, sauver la vie du chanteur d'un groupe mondialement connu, ce n'était pas tous les jours ! Bon... Elle exagérait peut-être un peu, ses types ne l'auraient probablement pas tué, mais ils se seraient à coup sûr défoulé sur lui, causant des dommages irréversibles. Ah ah ! Elle était une héroïne ! Ouais, c'est ça...

Finissant son plat, elle empila les assiettes en bout de table et prit sa bière. Emy n'appréciait pas tellement cette boisson, préférant les alcools plus forts comme la vodka ou le whisky. Seulement ce n'était que le début de l'après-midi, encore trop tôt pour piller le bar.

La blonde bût une gorgée et reposa sa bière en regardant Matt. Il n'était pas très grand et il le paraissait encore moins dans un établissement remplit de lycanthropes.

-Les gens sont des cons et ils seront toujours méchants, il faut juste réussir à trouver des personnes qui ne le sont pas et qui nous accepte comme on est, dit-elle en haussant les épaules. La lumière dont tu parles, c'est une personne, n'est-ce pas ? Quand tu as dit ça j'ai pensé à Dom, va savoir pourquoi. Vous avez l'air proche tous les deux.

Emy sirota une gorgée avant de poursuivre.

-Enfin, je dis ça mais je ne sais que ce que les médias nous montre. Mais bon, vu que tu es là, je vais peut-être avoir une interview en direct ?

La jeune fille avait utilisé un ton sympathique, surtout pas cassant. Elle voulait qu'il reste dans cette attitude détendu qu'il avait depuis sa première bière. Elle avait dit tout ça en se penchant un peu sur la table d'un air de confidence en souriant. Emy essaya de ne pas prêter attention à ce qu'elle entendait, grâce à son ouïe de louve, à l'autre bout du bar. Matt n'avait pas remarqué, mais elle si. Des injures, un verre cassé, une bagarre toute proche. Pourquoi fallait-il toujours que ça tourne comme ça. Jetant un coup d'oeil discret et rapide elle constata que si la baston éclatait, d'une part se serait dans plusieurs minutes - il avait l'air de s'être calmé, un peu - et aussi que leur table était assez loin. Au moins un point positif.




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Lun 16 Déc - 4:04





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


Emy lui avait demandé une interview plus pour rire qu'autre chose. Elle en s'attendait pas à ce qu'il la prenne au sérieux. Pourtant il soupira et s'adossa au dossier de la banquette en croisant les bras, comme résigné. La jeune fille le regarda débattre avec lui même un instant avec un petit sourire. Ce qu'il avait à lui raconter l'intéressait, vraiment, mais elle ne voulait pas l'obliger. Quand elle allait lui dire de laisser tomber, il posa sa main sur la tape et commença à pianoter distraitement.

Elle savait que Dom et lui étaient meilleurs amis et que pas mal de question lors des interviews concernaient leur relation. Cela n'avait pas semblé gêner le chanteur de répondre, du moins sur les vidéos qu'elle avait vue. Mais peut-être que là, c'était le cas. Après tout, ils se connaissent depuis quoi, une heure ? Elle lui avait certes sauvé la vie mais ils n'étaient pas devenus amis pour autant.

- Ok, va pour l'interview hein.

Il avait dit ça d'un ton un peu lasse, mais sans relever les yeux ce qui prouva à la demoiselle que ça le touchait. Il fixait la table intensément, sa main bougeant de manière régulière. Un autre signe de nervosité. Emy n'eut pas le temps de répondre que ce n'était pas la peine s'il ne le voulait pas car il poursuivit :

- Ouais, c'est vrai que les médias ont tendance à en faire trop. Beaucoup trop. C'est pour ça que j'aime pas être médiatisé en fait. Mais ça n'empêche pas que Dom soit mon meilleur ami depuis que j'ai euh... 15 ans j'crois. Donc ils ont absolument rien à foutre dans cette histoire et je les laisserais pas gâcher ça. Faut rester naturel...

Pour ce qui des médias, elle ne pouvait qu'être d'accord. Ses types étaient des vrais requins. Matt ponctua sa phrase en commençant à gratter un coin de la table, les yeux toujours baissé. Emy étudiait chacun de ses gestes avec autant de son que ses paroles. Visiblement, son amitié avec Dom était assez importante pour lui. Ce qui après tout était normal. Matt avait quoi, trente-cinq ans ? Donc vingt années passées aux côtés de quelqu'un c'est sûr que ça doit beaucoup compter.

La jeune fille était un peu jalouse de ça car elle, elle n'avait jamais eu de vrais amis. Matt non plus, mais il avait Dom et Chris aussi. Elle, elle n'avait jamais eu personne. Et encore moins depuis qu'elle avait prit conscience de sa différence. Aujourd'hui, elle avait sa meute mais ça n'était pas des amis. Pas vraiment.

Il avait exprimé sa dernière réplique un peu moins fort après quelques secondes. Pour elle qui était une louve, le contact était devenue une chose importante et surtout naturelle. Elle ne se souvenait pas trop de comment c'était quand elle ne ressentait pas le besoin d'avoir un contact physique avec les gens donc pour elle, les paroles de musicien étaient tout à fait censés.

Elle ne dit rien préférant lui laisser dire ce qu'il avait à dire, sans l'interrompre. En plus, il n'avait pas relevé la tête, toujours occupé à gratter la table. À force, il allait peut-être faire sauter des petits morceaux de bois...

- La lumière, Dom, c'est sûrement à cause de Guiding Light que tu dis ça, hein ? Ouais, ok, je l'ai composée pour lui. Je vais pas mentir, c'est vrai qu'il m'a beaucoup aidé à remonter la pente... Je lui devais bien ça...Et puis, comment dire, c'est...

Emy savait que c'était suite à une dépression du chanteur lié à une rupture qu'il avait eu besoin de Dom pour ne pas se laisser submerger. Lors de la sortie de cette chanson, la demoiselle ne suivait que vaguement le groupe mais elle n'avait pas pu passer à côté des médias et de leurs ragots débiles. Cette composition aux paroles émouvantes avait suscité dans l'esprit de certain l'hypothèse d'une relation plus qu'amicale entre les membres. La jeune fille trouvait ça un peu déplacé de parler de ça dans les magazines mais pas à cause de la nature de la dite relation, mais plus parce qu'au final, c'était leurs vies. S'il était juste amis, les histoires débiles des journalistes devaient les gonfler, simplement. Et si c'était plus... Bah ça ne regardait qu'eux. Du moment que Matt et Dom sont heureux pourquoi les faire chier pour savoir s'ils couchent ensemble ou non ? On s'en fout !

On peut dire qu'elle n'aimait pas les médias non plus. Visiblement, Matt lui, était plutôt réserve sur le sujet Dom, ce qui était normal. Il ajouta donc :

- Bon, après, j'ai d'autres amis. Bien sûr qu'on est proches, mais... Il n'y a pas que Dominic, loin de là. Il y a Chris... Et puis euh...

Le regard d'Emy passait de son visage à ses doigts qui continuaient de martyriser la pauvre table. Matt se mordit la lèvre sans continuer sa phrase. Encore une fois, la demoiselle comprenait très bien qu'il apporte de l'importance à sa relation avec Dom plus qu'avec les autres personnes. Après tout, c'était pas son meilleur ami pour rien. Seulement Matt semblait avoir besoin de se justifier.

Le chanteur se redressa et avança les coudes pour les poser sur la table en relevant les yeux vers elle, mais glissa et perdit l'équilibre. Il se retrouva par terre après s'être plus ou moins rattrapé à la table et jura. Tous les regards s'étaient dirigés dans leur direction tandis qu'Emy essayait de retenir son hilarité. Quand il grogna elle remarqua que tout le monde le fixait et son amusement partit aussi vite qu'il était venu.

Elle se leva pour l'aider à se relever en foudroyant du regard les gens du bar. La jeune fille tendit la main vers Matt en plissant les yeux.

- Bande de crétins, c'est pas un spectacle. Continuez de vous lamenter sur votre sort en noyant les problèmes de vos minables petites vies dans un verre d'alcool et foutez nous la paix.

Voilà, elle était énervée de nouveau. Avec tout ça elle n'avait pas pu répondre à Matt et vu ce qu'il s'était passé - malgré que chacun n'est pas perdue de temps pour retourner à ses occupations, les ignorant totalement - il refuserait certainement de poursuivre la discussion. Emy l'aida à se relever et à se rasseoir puis soupira.

- ça va ?



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Mer 9 Avr - 11:26





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


Les clients du bar avaient tourné la tête sitôt que la demoiselle avait haussé le ton et un simple coup d'œil a l'assemblé fit sourire Emy car plus personne ne portait de l'intérêt à leur petite table. Matt quant à lui c'était réinstallé sur son siège et elle le vit se passer une main dans les cheveux. Ce geste trahissait une certaine fatigue et Emy songea, en le regardant, que malgré son âge il était encore assez attirant. Le ridicule ne tuait pas mais il donnait un petit côté fragile et timide que le blonde commençait à apprécié chez le chanteur.

Et puis, mince elle était quand même en train de siroter des bières avec le leader du groupe Muse ! Ce nom ne lui était pas inconnu car elle était une grande fan de ce petit trio britannique et en y repensant, l'annonce de leur concert avait fait sauter Emy de joie. Il fallait dire que Lane n'était  pas une ville très connu au niveau musicale et jusqu'alors personne n'avait eu l'idée d'organiser un concert en pleine forêt. Surtout au vu de l'ampleur de l'évènement, ce n'était non pas quelques dizaines de personnes qui allaient se retrouver mais bien des centaines et peut-être même plus pour partager ensemble la passion de la musique et surtout celle pour ce groupe de rock.

La blonde ne touchait pas des masses à bosser dans ce petit bar – même si elle était persuadé que son patron se faisait plus de fric qu’il ne le disait, après tout un loup ne ressent les effets de l’alcool qu’au bout du dixième verre en moyenne – mais elle avait quand même déboursée une certaine somme pour avoir la chance de participer au concert de Muse. Le seul souci c’était qu’après acheté les billets elle s’était rendu compte que le soir de l’événement, la lune serrait pleine et bien haute ce qui signifié  une chasse avec sa meute.  C’était à contre cœur qu’elle avait revendu ses billets – à moitié prix en plus !

Cependant, on pouvait dire que la demoiselle ne perdait pas au change puisqu’elle s’était directement retrouvée sur le chemin de Matthew et que celui-ci avait accepté – quoi qu’il n’ait pas tellement eu le choix – d’aller boire un coup en sa compagnie. Mais comme rien ne se passe jamais sans encombre et surtout dans la vie d’une louve-garou, il y avait eu la chute accidentelle de Matt.

Tandis qu’elle le regardait intensément afin de déterminer s’il c’était ou non fait mal, il avait vaguement grogné que tout allait bien. Puis son regard c’était braqué sur son verre vide comme s’il le maudissait de s’être vidé. Il finit par sortir son portable et à le regarder sous toutes les coutures pendant qu’Emy le laissait faire en finissant elle-même sa bière. Une fois qu’il fut certain que tout était en ordre il s’était étiré et avait recommencé à pianoter nerveusement sur la table mais avec son Iphone cette fois. La jeune fille garda le silence, amusé de le voir ainsi, ne sachant pas quoi dire ou faire. Il lui faisait vraiment penser à son petit frère. Comme un enfant timide face à un adulte un peu sévère. Au bout d’un moment Matthew brisa le silence dans lequel ils s’étaient emmurés, adoucissant l’atmosphère. Celui-ci était par ailleurs surchargé d’agressivité, Emy pouvait le sentir. Sa louve c’était agité et les mots de Matt n’avait pas atteint son cerveau tellement elle était concentré sur le fond de la salle. Elle essayait de déterminer pourquoi le ton était monté d’un cran et s’il y avait ou non un risque pour Matt. Les bagarres éclataient assez souvent lorsque la pleine lune approchait et amener un humain dans ce bar précisément n’était peut-être pas la meilleure chose à faire.

Le portable du brun se mit à vibrer, faisant revenir l’attention d’Emy à la table. Après un coup d’œil à l’écran qu’il dissimulait assez mal elle apprit que « Dom » l’appelait. Matt soupira en se levant.

- C’est un pote.

La demoiselle le vit s’éloigner de la table et se diriger vers le petit couloir menant aux cuisines. Emy le suivit du regard et heureusement il s’arrêta en se tournant vers le mur mais la blonde pouvait garder un œil sur lui.

Techniquement elle était sensée travailler alors elle décida de débarrasser quelques table dont la leur. Le temps qu’il passa au téléphone, la blonde eut le temps de nettoyer quatre tables et d’en servir trois. Elle apprit aussi que la source de la dispute entre Sébastien et Sylvain était que le premier avait filé un rencart à la fille du second. Carren, la dite fille avait le même âge qu’Emy, à savoir dix-neuf. Légalement le papa n’avait trop rien à dire mais les liens de famille n’obéissent que très peu aux lois. Et puis elle était humaine comme sa mère. Il était normal qu’il la surprotège mais apparemment il avait dit à Sébastien qu’il ne voulait pas d’un loup pour sa fille. Et c’était ça le souci.

Emylie c’était rassise à sa table en posant ses coudes sur la table, essayant toujours de savoir s’ils allaient ou non en venir aux crocs. Quant à Matt qu’elle avait attentivement surveillé, il était toujours au téléphone dans son coin un peu retiré par rapport à la salle. Emy quant à elle attendait patiemment qu’il revienne en sirotant le cocktail qu’elle s’était fait. A un moment un mouvement attira son attention et elle vit le brun revenir, son téléphone toujours à la main. Il avançait vers elle mais c’était comme s’il ne la voyait pas, trop préoccupé par sa conversation. Il était encore à une bonne distance quand il commença une phrase d’un ton cassant, pressant et déterminé.

- Oh, il insiste. Très bien. Alors laisse-moi faire savoir à ce blaireau que je suis avec une nana hyper bien roulée, avec les seins et tout ce qu’il faut, et que je peux me la faire dans la minute si j’ai envie. C’est suffis…

Seulement, Emy comme toutes – ou pratiquement – les personnes ici elle avait une oreille assez développée et  aucun des mots n’échappa à la louve. Pendant un instant elle hésita entre se vexer de l’entendre parler d’elle comme ça ou en être amusée et flattée. Elle le vit baisser le combiné et fixer le sol une fois qu’il eut remarqué le regard de quelques clients qui n’avaient pu faire autrement que l’entendre car lors de sa tirade il s’était légèrement emporté, sa voix montant d’un cran. Il n’était plus qu’à un mètre à présent et c’était en se retournant qu’il avait annoncé à son interlocuteur qu’il valait mieux qu’ils se rappellent plus tard.

Emy le regardait en hausse un sourcil, au bord de l’hilarité. S’il s’imaginait pouvoir « se la faire dans la minute » il se foutait le doigt dans l’œil. Mais c’était marrant de savoir qu’il pensait ça d’elle, qu’elle était « hyper bien roulée » tout ça. Quand il se retourna enfin, il avait l’air extrêmement gêné. Il s’avança d’un tout petit pas tout en commençant à s’excuser.

- Bon, écoute… Je suis désolé. Je ne voulais pas dire ça…

La jeune louve était tellement concentrée pour ne pas rire face à Matt qu’elle n’avait même pas remarqué que le fond de la salle s’était – enfin – enflammé et c’était seulement quand une chaise vola à travers la pièce et percuter le brun qu’elle réalisa. Il s’effondra contre le mur et en l’espace d’une demi seconde elle était à son côté, l’examinant pour déceler la moindre trace de blessure.  Après son rapide examen fait, elle releva la tête pour constater que deux immenses loups était en train de ravager le bar, faisant valser les tables et les chaises à proximité. Des autres membres de la meute essayaient déjà de les calmer sans y parvenir et on pouvait déjà déplorer plusieurs blessés dont Matthew certainement.

Le sang d’Emy ne fit qu’un tour, l’adrénaline gonflant déjà ses muscles, ses nerfs aux bords de l’explosion. Cathy, l’autre humaine présente avec l’habitude de ce genre de situation et alors qu’elle s’apprêter à sortir le fusil planqué sous le comptoir pour calmer tout le monde, elle se prit un loup roux. Plus exactement, Sylvain avait propulsé Sébastien contre le comptoir, faisait exploser des verres et Cathy fut obligé d’abandonner son poste. Elle remarqua Emylie toujours prostré au côté de Matt, incapable de le laisser seul mais tremblante de rage. La gérante la rejoint aussitôt et lui souffla de régler ça au plus vite. Car sous ses airs de jeune demoiselle un peu excentrique, Emy était l’une des louves les plus dominante de la meute. Dès qu’elle fut certaine que personne n’approcherait Matt qui semblait avoir du mal à reconnecter avec la réalité elle bondit vers la bagarre, déchirant une fois de plus ses vêtements dans une transformation expresse.

Le loup de Sébastien était plus petit que celui d’Emy mais celui de Sylvain le dépassait clairement. Cependant ce détail ne dérangea absolument pas la louve blanche lorsqu’elle se mit entre les deux combattant, dos au loup roux qui était blessé et gémissant. Le loup gris du plus âgé montra les crocs à Emy, grognant de fureur. La jeune louve ne se laissa pas démonter et grogna à son tour,  le poil hérissé et les babines retroussées. Telle une louve enragée elle sauta sur Sylvain pour planter ses crocs dans sa fourrure au niveau du cou.

Le loup gris essaya d’esquissé mais l’espace restreint et la rapidité d’Emy l’en empêcha et il se retrouva sous elle, haletant et son sang commença à affluer dans la gueule de la louve, tachant sa fourrure blanche comme la neige, accentuant l’effet du sang. Il émit un bruit de gorge plaintif et elle fit par le lâcher en s’écartant sans lui tourner le dos. Un rapide coup d’œil à Sébastien lui  apprit qu’il avait repris sa forme humaine et qu’on s’occupait déjà de le soigner. Jugeant qu’il n’y avait plus de risque elle se transforma à nouveau. Emy se trouvait à présent nue au milieu des débris, le bas de son visage et sa poitrine couvert de sang, les yeux lançant des éclairs au responsable de cette bagarre.

- Ce bar à beau être le lieu de rassemblement de la meute, ce n’est pas une arène de combat de chien ! Vous vous comportez comme des animaux et non comme des hommes doté d’une intelligence, pire que des louveteaux ! Ce bar accueille aussi des humains et vous vous transformez comme ça, vous êtes totalement abrutis ! Si notre secret vient à être révélé c’est la fin de notre existence qui va arriver !

- C’est toi qui a ramené cet humain ici, grogna Sylvain qui venait de reprendre forme humaine.

- Et Cathy ?! Il n’y a pas que Matt comme humain ici espèce de crétin dégénéré ! Imagine qu’elle se soit pris un truc à la gueule, hein ! Tu serais bien dans la merde. Maintenant toi et l’autre débile vous allez faire la paix et ranger tout ça. Si quand je reviens ce n’est pas fait c’est pas une petite bagarre qu’il y aura, c’est une promesse.

Elle leur tourna le dos sans même attendre de réponses, consciente que toute l’assemblé la regardé, certain avec admiration d’autre avec dénis. Mais tout ça n’importait que peu, il fallait faire sortir Matt de là et qu’elle prenne une douche. Trouver des fringues aussi serait pas mal. Emy s’approcha du chanteur et interpella au passage un type.

- Toi, aide-moi à l’emmener dans le bureau.

L’homme s’exécuta sans poser de question et souleva Matthew du sol comme s’il ne pesait rien. Le brun semblait toujours ailleurs et n’opposa aucune résistance.  Elle les laissa avancer vers le bureau tandis qu’elle rejoignait Cathy qui était visiblement elle aussi en état de choc mais plus en état que Matt.

- Tu peux venir aussi ? Faut que je prenne une douche et je vais avoir besoin de fringue. Mais je veux pas laisser le Matt seul.

-B-bien sur Emylie, je vais surveiller le p’tit.

Le petit groupe se dirigea donc vers le bureau sans un regard en arrière. Emy savait que ses menaces terrorisaient pas mal de loups dans la meute et elle espérait seulement que ses deux-là en fassent parti. Une fois dans l’autre pièce, elle fonça à la douche, laissant le chanteur et la gérante seul – l’autre type aillant quitté le bureau aussi vite qu’il y était entré.






C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Lun 5 Mai - 13:57

Spoiler:
 






« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


De la vapeur envahissait la petite pièce alors qu’Emylie se délectait de la chaleur et de la sensation de l’eau brulant sur son corps rendu sensible par sa deuxième transformation éclaire de la journée. La tête en arrière, les yeux mi-clos et le souffle difficile, la blonde prenait un moment pour elle avant d’affronter le regard du brun blessé alors qu’elle le pensait le plus en sécurité ici. Et si ça n’avait-été qu’une simple chaise, encore, mais non là il y avait aussi eu trois humains qui s’étaient transformé en l’espace d’une fraction de seconde en d’immenses loups ravageant tout sur leur passage. Cela n’arrivait que rarement et forcément il fallait que ça tombe aujourd’hui. Après tout, tomber sur le chanteur d’un groupe dont elle était fan devait bien comporter quelques retournements de situation.

Emylie était resté là, se concentrant uniquement sur sa respiration jusqu’à ce que le bruit d’une conversation lui parvienne à travers la porte fermé et le son de l’eau qui ruisselait. Elle n’arrivait pas distinguer les paroles mais avait reconnu la voix de Cathy et de Matthew. Cela signifiait donc qu’il allait assez bien pour parler. Enfin, bien compte tenu des derniers événements. Alors que la blonde venait de s’extirper à contre cœur de la douche et d’enrouler une serviette autour de son corps, la gérante s’adressa à elle pour lui dire que le coup porté à Matt devait être plus important qu’a première vue, étant donné que d’après ses dire, le brun délirait.

« Encore une minute » s’était dit Emy en se campant devant le petit lavabo. Elle avait levé les yeux pour regarder son reflet dans le miroir suspendu au mur. Son maquillage avait coulé le long de ses joues, lui donnant un air triste et un peu fragile. D’ailleurs, c’est comme ça qu’elle se sentait, vulnérable. Souvent après une preuve d’autorité, elle se réfugié dans une pièce, seule et se laissait aller. Etre une louve demande pas mal d’énergie, il faut toujours être en alerte, toujours être forte. Et malgré ses années en tant que lycanthrope, la blonde avait toujours un peu de mal à ne pas craquer. Même si tenir tête à tout le monde était devenu sa façon d’être, la petite fille sage et seule refaisait parfois surface. Emylie détestait revoir cette enfant en elle, ce n’était plus elle. La jeune femme ne voulait plus souffrir d’être seule, elle n’avait besoin de personne.

Un long soupire s’était échappé de ses lèvres tandis qu’elle faisait couler l’eau au creux de ses mains. Elle s’était penchée pour s’asperger le visage, essayant d’enlever tout le maquillage qui maculait ses joues. Incapable de tenir sa serviette en même temps, elle la laissa glisser et échouer au sol. La nudité ne la dérangeait plus, mais elle était quand même heureuse d’être seule à ce moment.

Enfin, c’était sans compter sur un Matt qui entra sans même la remarquer. Elle se retourna en croisant les bras, stupéfaite. Il verrouilla la porte avant de se retourner et de la regarder avec un regard étrange, comme s’il halluciné. Effectivement, le coup qui lui avait été porté devait être plus fort que ce qu’elle pensait. Son regard resta braqué sur le visage de la blonde et ne glissa sur sa nudité, ce que la jeune femme apprécia. Elle n’esquissa pas un geste pour récupérer sa serviette non plus. Elle pencha la tête pour le regarder, un petit sourire au coin des lèvres. Elle ne savait pas tellement quoi dire donc elle attendit et au bout d’un moment il prit la parole.

- Coucou.

- Salut. Tu… tu vas bien ?

C’était un peu nul comme question, c’était évident qu’il n’allait pas bien mais Emy ne savait pas trop quoi dire de plus, la situation était assez bizarre.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Jeu 8 Mai - 11:16





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


Matthew était entré dans la pièce d’un pas incertain et maintenant qu’il avait pris conscience qu’il  n’était pas seul, la blonde pu voir l’étendue des dégâts qu’avait fait la chaise. Déjà, il était tout blanc, le teint même un peu grisâtre, ses yeux étaient légèrement gonflés, certainement parce que la douleur avait dû lui arracher des larmes et son jean était déchiré à plusieurs endroits. Il avait aussi l’air fatigué avait pu constater la demoiselle.

Il avait porté une main à l’arrière de son crâne après la question d’Emy, comme pour juger de son état. Bien sûr, l’odorat développé de la louve lui avait appris qu’il saignait même si l’odeur restait légère. Quand il retira ses doigts, des tâches écarlates coloraient sa main pâle, confirmant la présence d’une plaie.  Le batteur avait tendu sa main pleine de sang vers Emy, pour lui montrer ce qu’elle savait déjà : il était blessé et ça n’allait pas.

- A l’extérieur, il y a des gens bizarres. Ils ont essayé de me faire des thérapies d’hypnose pour que je rejoigne leur parti politique. Et puis, il y a une régression des œufs de Pâques.

En fait, si elle doutait qu’il avait été touché à la tête, là elle en était certaine.  Emylie s’était mordu la lèvre pour ne pas rire face à son discours clairement délirant. Elle le trouvait même mignon, là comme ça à dire n’importe quoi. Il lui faisait penser à un petit bébé chien, tout mignon et tout chou mais tellement idiot.  

La jeune fille l’avait vu vaciller, puis prendre appuis contre le mur en soupirant. Autant quand ils étaient à table, en train de discuter, Matt pouvait paraître plus jeune, mais là, Emy pouvait clairement voir le fossé de dix ans qui les séparait. Il avait l’air de ne pas avoir dormis depuis des jours ! Ce qui était peut-être le cas en fin de compte.

- Fatigué.

Elle remarqua qu’il poussait des bruitages étranges, légèrement animalier tout en s’essuyant distraitement les doigts sur son jean. Emy l’observait, jugeant si le coup qu’il avait pris nécessitait ou non qu’elle l’emmène à l’hôpital. Devoir le faire l’aurait passablement énervé, sauver la vie à quelqu’un une fois mais le remettre aussitôt en danger, ça craignait. Même si, soyons honnête, ça n’était pas sa faute. Mais la bonde se sentait un peu coupable. Et puis, elle ne savait pas ce qu’il avait vu exactement et comment il allait le prendre. Matt pouvait tout aussi bien dire n’avoir rien vu et raconter plus tard qu’une bande d’ivrognes s’était transformé en loup géant sous ses yeux. Et là, ils seraient fichus.

La blonde le détaillait en essayant de découvrir le moindre signe qui montrerait qu’il avait connaissance de sa nature mais il semblait seulement confus. Il avait froncé les sourcils en gémissant. Emy avait de la peine pour lui et elle lui aurait bien proposé des médicaments mais s’il devait finir aux urgences, il valait mieux éviter.

Un frisson parcouru la jeune femme, toujours nue, sa serviette encore au sol puisqu’elle n’avait esquissé aucun mouvement pour la reprendre. Quand elle avait voulu la ramasser justement, Matt s’était détaché du mur auquel il était adossé pour s’avancer d’un pas incertain, s’assurant son équilibre en se cramponnant aux parois de la pièce. Emylie avait essayé de capter son regard mais le brun l’éviter soigneusement et cela ne rassurait pas la jeune femme. Encore une fois, elle avait ouvert la bouche pour lui parler mais il l’avait coupé en lui annonçant qu’il avait besoin de prendre une douche et qu’il voulait être seul. En réalité, il l’avait même foutu à la porte. Le comble était qu’elle était là la première, qu’elle travaillait dans ses lieux et qu’elle était encore totalement nue. Et lui, il s’incrustait et la virait comme ça, sans scrupules. Ramassant sa serviette nonchalamment, elle l’avait enroulé autour de son corps et lui avait jeté un regard mi amusé, mi inquiet.

Elle était finalement sortie et avait entendu le verrou se refermer. La louve avait rencontré le visage de la gérante qui était assise derrière le bureau. Elle farfouillait dans les papiers et avait donc baissé à nouveau les yeux. Emy s’était approché, pour s’asseoir sur une des petites chaises installé pour toute personne susceptible d’avoir un entretien avec le patron.

- Je cherche le nouveau numéro de Marc, c’est lui le gérant c’est à lui de gérer les conflits de loups, moi je suis incapable de m’occuper de ça.

- Ça va toi ?

- Quoi ?

- Et ce que ça va toi ? Tu n’es pas blessé ?

- Ouais, non ça va, t’inquiète pas. Ton ami par conte, il a pris un sacré coup sur la tête. Il délirait pas mal je trouve…

- Je sais, mais je crois qu’il a repris ses esprits, partiellement du moins. Il prend une douche là, on verra après. D’ailleurs, je pense qu’il va voir besoin de fringues en sortant, tu pourrais me trouver ça ? S’il te plait, Cathy.

- Bien sûr… Ah ! J’ai trouvé ce fichu numéro. J’appelle Marc et je te cherche ça.

- Merci, je serais peut-être au vestiaire, j’ai des fringues là-bas normalement.

- Tu le laisse tout seul ?

- J’ai pas le choix, il m’a foutu à la porte et il s’est enfermé dans la pièce…

- Je vais envoyer Camille chercher tes vêtements, elle va te les ramener. Reste là au cas où il sortirait ou aurait besoin de ton aide. C’est plus prudent, il manquerait plus qu’il chute à nouveau ou un truc comme ça, ce pauvre petit...

- D’accord, merci Cathy, vraiment… Encore désolée pour les dégâts…

- Oh t’inquiète pas, quand Marc va arriver, crois-moi, ils vont vite sortir la carte bleu.

Emy avait seulement sourit en posant son front contre le bois du bureau, soudain très fatigué. Ses transformations avaient finalement un prix : son énergie. Cathy se leva mais la demoiselle ne la regarda pas mais senti sa main se poser sur son épaule. Elle sentit une légère pression puis plus rien. Une porte qui s’ouvre puis se referme puis le silence. Elle était enfin au calme, sans bruit. La blonde poussa un long soupir et resta comme ça jusqu’à ce qu’un petit coup retentisse à la porte. Emylie se redressa avec un grognement de douleur et de fatigue puis alla ouvrir après avoir remis sa serviette en place.

Comme prévu, Camille lui ramenait ses vêtements. C’était une petite demoiselle aux cheveux noirs parsemés de mèches bleues électriques qui travaillait aussi. Si elle était déjà c’était soit qu’elle était en avance, soit il était déjà quatorze heures trente. Et Camille venait très rarement en avance.

- Merde… Merci, ça s’est calmé à côté ?

- Ravie de te voir aussi. Tout le monde parle de ta poussé subite d’autorité et flippe parce que Marc va pas tarder mais oui.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!

Les deux jeunes femmes avaient tourné la tête vers la porte de la petite salle de bain, inquiète. C’était Matt qui avait poussé ce cri, même s’il ressemblait plus à celui d’un chat à qui on marche sur la queue. Les filles étaient restées là, dans l’attente d’un nouveau signe de vie, n’osant pas se demander pourquoi il avait poussé ce cri. D’autant qu’après un bruit sourd, il avait continué de hurler comme un dément à côté. Même si les murs étouffaient un peu les bruits, le son leur parvenait quand même jusqu’à ce qu’un autre bruit sourd résonne et qu’un flot d’insulte filtre à travers le battant.

- Bordel de merde, qu’est-ce que c’est que cette putain de journée, fuck !!

L’eau de la douche s’était aussi arrêté et les deux demoiselles étaient quand, à elles restées bouche-bée tandis que des injures continuaient d’être prononcé dans la salle de bain.

- Hé beh, il en a de la ressource le petit, m’avait soufflé Camille, comme si elle craignait qu’il nous entende et qu’il jette son dévolu sur elle.

- C’est Matthew Bellamy, tu t’attendais à quoi ?

Camille avait rigolé avant de fermer la porte et de laisser la blonde s’habiller. Une fois des vêtements passés, elle se sentait mieux et surtout avait plus chaud. Seulement, maintenant elle ne savait plus quoi faire. L’eau de la douche s’était remise à couler et elle s’était demandé ce qu’il pouvait bien faire. Elle avait essayé de réfléchir à ce qu’ils allaient bien pouvoir se dire une fois sorti, mais forcément, elle n’en avait aucune idée.

Cathy ne lui avait toujours pas rapporté les vêtements pour Matt alors Emy avait décidé d’aller les chercher. Par la même occasion elle avait pu voir l’étendue des dégâts… Et de la fureur de Marc qui venait d’arriver. La jeune femme était restée en retrait, regardant le gérant aboyer des insultes aux deux responsables, un petit sourire aux lèvres. Ils ne méritaient que ça. D’ailleurs, si la blonde savait qui avait lancé cette foutu chaise, elle la lui ferait manger.

Au bout d’un moment, Marc avait fini par la repérer et avait hésité en lui lançant un regard qu’elle n’avait su déchiffré. Voulait-il la remercier ou l’incendier elle aussi ? Mais au final il avait simplement tourné le dos après un hochement de tête. Etrange. Non, en fait, avec la situation actuelle, tout était étrange…

Emy s’était avancé d’un pas vers Cathy pour lui demander si elle avait eu le temps de trouver des fringues et a peine avait-elle ouvert la bouche que la gérante lui avait montré du doigt une chaise avec un petit tas de vêtements. La blonde lui avait souris mais déjà Cathy regardait ailleurs, vers son mari qui menaçait lui aussi de prendre le contrôle tellement il était énervé. Seulement, par chance, les seuls risques qu’il y avait été que les deux types se mangent une baffe monumentale. Marc était plus doué qu’eux pour contenir sa bête.

La jeune louve avait récupéré le petit tas et était retournée vers le bureau. Au moment où sa main s’était posé sur la poignée de la porte, elle avait entendu un Matt passablement énervé prononcé d’une voix forte une tirade qui l’avait fait sourire.

- Pour les gens qui s’inquiètent, je suis dans le bureau, vivant, mais si on m’apportait au moins un pantalon ce serait admirable, merci. Il faudrait changer votre douche de merde aussi. Oui, j’ai mal à la tête. Non, je ne suis plus sonné et j’ai arrêté de dire des conneries. Et oui, je suis de très, très mauvaise humeur.

Elle avait ouvert la porte en plaquant un grand sourire sur son visage et était entrée en lui lançant un jean et un tee-shirt. Emy avait fermé la porte avant de s’y adossé en le regardant dans sa serviette rose et sa veste, ce qui donnait un style certain mais assez marrant. Décalé en fait, comme Matt.

- Pas de quoi, voilà des fringues. Ravie de savoir que tu ne délire plus et que tu n’es plus sonnée. Pour la douche, avoir moi elle marchait niquel, je pense que le problème vient plus te toi… Et pour la mauvaise humeur, bah… ça change pas tant que ça d’avant, non ?



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

_________________


Dernière édition par Emylie Smith le Dim 1 Juin - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   Sam 5 Juil - 13:12





« Un Sauvetage ... Pas du tout Organisé ! »


La serveuse devait analyser Matt, ses paroles et ses réactions, pour voir s’il savait pour les loups garous ou s’il était déjà dans les vappes à ce moment-là. Pour le moment, il semblait seulement agacé et un poil énervé mais il ne semblait pas la considérer comme un monstre. Pas encore. Emy le regarda grimacer quand il se passa la main dans les cheveux et put affirmer que l’odeur de sang qu’elle percevait devait venir de cette blessure. Mais il ne semblait pas désorienté alors cela devait être mineur.  Puis il marmonna tout seul, mais pour être sûre, la jeune femme avait mis à profit son ouïe de louve écouta ses plaintes concernant la douche, il en était presque mignon.

Après ça, elle s’attendait à ce qu’il lui parle mais non, il se contenta d’enfiler les fringues qu’elle lui avait rapportées en ne la regardant même pas. Quant à elle, elle ne se gênait pas pour le mater. Matt était beau dans le genre gringalet tout petit et tout adorable. Et puis, ce n’était pas tous les jours que l’on pouvait admirer une star comme Matthew Bellamy torse nu sans que ça soit sur des photos de magazine people  beaucoup trop pixélisées tellement elles sont zoomées. Elle le regarda faire ses petits gestes comme se tapoter le ventre ou se frotter les yeux, ne sachant pas quoi faire de plus. Emy était resté adossé à la porte, les bras toujours croisés. Elle profita aussi de la vue quand il détacha sa serviette, mais avec un sourire ce coup-ci. Matt avait beau avoir 35 ans, soit 16 de plus que lui mais la demoiselle ne s’arrêtait pas à ça, tout ce qu’elle voyait c’est qu’elle trouvait le brun attirant et que d’après ce qu’il avait dit à son ami au téléphone, avant l’attaque, c’était que lui aussi la trouvait charmante.

Elle avait relevé les yeux rapidement quand il avait remballé ses affaires puis lui avait adressé un signe de tête auquel elle avait répondu. Alors qu’elle s’apprêtait à débuter une conversation, le brun s’était mis à secouer ses affaires jusqu’à ce qu’un Iphone aille se fracasser contre le sol. Emy avait pensait à son pauvre téléphone à ce moment-là, celui qu’elle avait depuis Mathusalem qui menaçait de lâcher ces derniers temps.

L’envie de tenir une discussion s’était un peu évanouit mais Emy s’était rendue compte qu’observer Matt était tout aussi intéressant. Il s’était penché pour récupérer son téléphone, comme tout le monde, mais là il avait ricané. Emy avait haussé un sourcil mais là, elle se sentait un peu transparente en réalité. Il s’était appuyé contre le bureau, nonchalamment, comme s’il était chez lui. Il m’était beaucoup de cœur à l’ignorer et cela avait commençait à agacer la jeune femme. Il alla même jusqu’à appeler quelqu’un, sans lui décrocher un mot. Elle croyait rêver. Un peu frustrée, elle était partie s’asseoir en croisant les jambes. D’une main elle tapota sa cuisse pendant qu’il parlait dans son coin.

Il racontait à son correspondant qu’il était blessé et un soupire échappa à Emy. Elle aurait pu le soigner, elle aurait pu le ramener à son hôtel, elle aurait pu lui éviter tout ça. Mais elle n’était que la fille canon qui lui avait sauvé la vie alors pourquoi lui poserait-il la question. Tout ceci l’énervait.

Tout au long de sa conversation téléphonique, l’attitude plutôt énervé qu’il avait juste avant disparaissait pour laisser place à une petite moue. Son ton s’était fait de plus en plus bas et plaintif, laissant échapper par moment des gémissements, comme un enfant que l’on gronde. Emy avait regardé ce changement se faire en penchant la tête, curieuse. Sans même le savoir, elle trahissait sa nature de louve avec ce geste, emprunté à sa bête. Elle se mit à sa place une minute pendant que le brun continuait de parler en fixant ses pieds.

Bon, c’était quand même Matthew Bellamy, le leader de Muse, un groupe mondialement connu qui devait jouer en ville dans seulement quelques jours. Il était dans une ville totalement inconnue et il avait été tabassé par des types beaucoup plus costauds que lui, mais il avait été sauvé, Emy l’avait sauvé. Puis elle l’avait trainé à son travail et si les dires de la presse étaient exacts, Matt est assez sensible aux effets de l’alcool. Donc, il devait être un peu pompette quand on lui avait jeté une chaise à la tronche. Il avait déliré et il était blessé. De son point de vue, Emy jugeait que Matt n’y était pour rien dans cette histoire. Elle ne comprenait pas pourquoi la personne qu’il avait au téléphone se mettait alors à l’engueuler, car vu les bruits qui lui parvenait c’était bien ce qu’il se passait. Une engueulade.

La bonde avait soupiré pendant que Matt s’était tourné vers le bureau et elle avait décidé de déserter son poste pour le raccompagner une fois qu’il aurait fini son coup de fils. Peut-être même pourrait-elle expliquer « Tom » - son manager ? Tom Kirk ? – ce qui c’était passé et témoigner que le chanteur n’y était pour rien. Parce que vraiment, il lui faisait de la peine. Aujourd’hui n’était vraiment pas son jour…

Finalement, il raccrocha et rangea son portable avant de se tourner avec Emy en laissant échapper un petit rire qui n’avait rien de joyeux.

- Pourquoi es-ce que tout le monde me considère comme une sorte de bouffon irresponsable qui fait tout le temps la gueule ? Sérieusement, soupira t-il, je suis normal. Enfin, presque et…

Là, Emy s’était levé en comprenant que Matt avait terminé. Seulement, alors qu’il la regardait vraiment, elle vit son regard se perdre à nouveau. Sans doute que la concidérer vraiment raviver sa mémoire et c’était que ce la blonde craignait. Elle aurait préféré qu’il ne se souvienne pas, jamais. Parce que s’il avait découvert leur secret, il n’y avait pas 36 solutions. Soit il se la fermait et faisait partis de la communauté restreinte qui connait l’existence des loups garous, soit… Emy ne voulait pas imaginer cette éventualité et encore moins les conséquences qui en découleraient.

- Booon, c’est pas tout ça mais je… Je me sens mal, le choc, tout ça… Alors…

Il avait parlé d’un ton pas du tout rassuré en s’avançant d’un pas, non pas vers elle mais vers la sortie. Son instinct lui avait soufflé que ça allait mal tourner, pas besoin d’être une louve pour le comprendre. Un simple regard suffisait à comprendre que Matt avait une idée et pas la meilleure certainement.

- Je ferais peut être mieux de partir.

Et là, il s’était mis à courir. Bingo. Emy l’avait simplement vu passer la porte, l’arrachant presque et se barrer à toute vitesse. Cette fuite avait été tellement soudaine que la louve était restée là à cligner des yeux, incrédule. Heureusement Lucas et Marcus, deux loups de sa meute, présents pendant la baston avaient été plus rapides à réagir. Quand elle avait, elle aussi passé la porte elle les avait tout juste aperçu sortir pour se précipiter aux trousses de Matt. Un long soupire avait échappé à la jeune fille qui s’était senti assez fatigué pour le coup.

Pendant qu’elle laissait les gars courir après le chanteur, elle avait était voir Cathy pour prendre de ses nouvelles. Elle était avec Marc, son mari et le patron d’Emy donc elle avait vite fait demi-tour pour voir les dégâts. Ils étaient uniquement matériels si on ne comptait pas le crâne de Matt. Finalement, le bar c’était vidé très rapidement et elle était resté seule avec Marc, Cathy et Eva, une infirmière, la fiancée de Lucas. Elle était restée pour attendre ce dernier mais aussi pour voir la blessure de Matt, suite à la demande d’Emy. Cette dernière c’était contenté d’attendre le retour des garçons en se tirant une chaise. Avoir une vrai discussion avec Matt s’annonçait être dur.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un sauvetage ... pas du tout organisé ! [avec Matt ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hugo Chavez refuse tout pacte avec l’oligarchie nationale
» Ange gardien
» Raul Castro est prêt à discuter "de tout" avec Obama
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?
» [NU] Viability Rankings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path of the Black Leaves :: Les Lieux :: Lane Ouest :: Cités Universitaires-