Le premier Forum RPG basé sur la légende urbaine du Slenderman.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Don't take the Rose Sweetheart ♥

avatar
I am
Écrits : 74
Arrivée le : 08/10/2013
Age : 22
Localisation : Une Roseraie perdue dans les bois.
Occupations : Fuck some bitches !
Humeur : Câline ♥


Feuille de personnage
Feat: Offenderman
Informations: 296 ans. Adore les roses. Fume beaucoup trop. Violeur en série et mangeur de biatchs. N'amoureux à jamais.
RPs: Hysteria [Ft Splendy et Matt] ♦ Une rencontre... fort intéressante [Ft Emy]

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Jeu 2 Oct - 9:27

Une rencontre... fort intéressante !


Feat Emylie Smith


Offendy avait souvent voulu voler des voitures et les conduire. Mais sans réussir. Tout simplement parce qu’il ne connaissait pas vraiment cette technologie, il savait juste que ça flambait bien et que péter des vitres était dur mais amusant. La police arrivait toujours avant qu’il puisse explorer plus avant et apprendre à démarrer sans clé. Or, ce soir là, non seulement il avait une voiture un peu éloignée de la ville mais en plus, il avait une clé grâce à Emy. Il ne voulait pas manquer cette occasion de se changer les idées, même si le contentement serait éphémère. Une fois qu’elle eut éteint l’alarme tout devint plus silencieux mais ne l’empêcha pas de s’esquinter sur cette foutue portière qui ne s’ouvrait pas. Il n’allait pas la casser sinon il pourrait bien aller se faire voir pour rouler mais l’envie le taraudait un peu. Malgré les protestations de la louve, après tout, elle ne l’arrêtait pas, préférant ouvrir la portière arrière pour se changer. Il ne put s’empêcher de ricaner et de siffler dans son dos ; c’est qu’elle avait des sous vêtements très mignons celle là, quelle aguicheuse franchement.

— J’adore le rouge, c’est ma couleur préférée, susurra-t-il avant de revenir à son ouverture de portière.

S’il pouvait éviter de se prendre une baffe qui le rendrait violent, il ne disait pas non. Et on ne savait jamais, les filles ça s’offusquait pour un rien. Et rien que son nom disait à quel point il était doué pour offenser les gens. N’empêche, si déjà elle osait se changer devant lui sans souci, il fallait s’attendre à une remarque. Il faillirait à sa situation s’il l’avait superbement ignorée. Quant elle eut fini de s’habiller et parce qu’il commençait à s’impatienter, il se décida enfin à poser la question fatidique :

— Est-ce que je peux conduire ? Dis oui ou j’te viole ! T’as pas l’droit de dire non !

A la base oui il voulait à nouveau sa veste mais puisque ses poches étaient un peu vides à présent, de toute façon il allait finir en ville, possiblement dormir sur un toit par la suite ou dans un arbre au fin fond d’un parc. Il l’attrapa d’ailleurs maintenant qu’elle daignait bien le lui tendre et l’enfila à défaut de se trouver une autre excuse pour ignorer son regard ou ne pas répondre à son remerciement.

— Pourquoi est-ce que je te laisserais conduire ma voiture au juste ? Je croyais que tu voulais juste récupérer ta veste ?

Il ne voulait pas la remercier en retour, Slender allait vouloir le laver et lui il se retrouverait à devoir porter un haut en attendant. Il détestait de plus en plus, ne se sentait pas libre de ses mouvements avec un T-Shirt sur le dos. Avec son manteau ça allait mieux, il était plus large. Et puis cela dissimulait mieux son corps si étrange. Comme s’il faisait partie de lui en fait.

— Certes mais maintenant j’ai envie de conduire. Et puis même si j’ai ma veste à nouveau faut de toute façon que j’aille en ville, tu m’as tellement fait chier que j’ai expédié toutes mes clopes. En plus on est pas encore assez loin de la forêt pour que je puisse dire que je t’ai raccompagnée correctement.

De toute façon, il ne lui laissait pas le choix. C’était lui le mec donc c’était lui qui décidait. Avec un sourire malicieux et puisque la porte refusait de céder, il se téléporta sur la banquette arrière, directement à l’intérieur. Vu du dedans, la voiture était plus petite qu’il l’aurait cru et ce grand être de deux mètres cinquante se retrouva vite à l’étroit, sans pouvoir bouger tout à fait comme il le voulait. C’était bien simple s’il s’asseyait il  se retrouvait presque plié en deux, le haut du dos collé au plafond. Mais avec persévérance, il réussit à se tortiller comme un serpent vers le siège conducteur et à s’installer à peu près comme il fallait. Même s’il n’y avait pas encore le contact, il essaya tout ce qu’il voyait, tourna le volant, ouvrit et referma la fenêtre, appuya sur les pédales… même le kalxon eut droit à son moment de gloire. Comme un gamin avec un jouet, il touchait à tout. S’en était un pour lui, il y avait tant de choses à explorer là dedans. Et maintenant il était assis alors il ne bougerait pas.
©Mako

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Mar 24 Fév - 20:48





« Une rencontre... Fort intéressante ! »


La demoiselle ne pouvait pas dire qu'elle appréciait ou voulait profiter de la compagnie d'Offendy. En réalité, elle le trouvait étrange et agacent. Et son instinct de louve lui hurlait qu'il était aussi dangereux. Emy ne savait pas bien si elle risquait quelque chose à lui refusait sa demande de conduire et elle n'avait pas vraiment envie de le savoir. Néanmoins, tandis qu'Offendy enfilait son manteau elle n'avait pu se retenir de se demandait ce qu'il pouvait lui apprendre d'autre. Elle avait observé ses traits qu'elle voulait toujours à moité en se mordillant la lèvre. Ce geste n'avait rien d'aguicheur, même si la proximité de cet être semblait rendre la jeune louve... Différente. Comme si il émanait de lui une sorte d'énergie, sensuelle et attirante. Elle en avait déjà fait les frais un peu plus tôt et avait encore du mal à comprendre ce qui la faisait fondre. Offendy était un être charmeur, certes mais il était aussi quelqu'un de très caractériel, violent et énervant.

— Certes mais maintenant j’ai envie de conduire. Et puis même si j’ai ma veste à nouveau faut de toute façon que j’aille en ville, tu m’as tellement fait chier que j’ai expédié toutes mes clopes. En plus on est pas encore assez loin de la forêt pour que je puisse dire que je t’ai raccompagnée correctement.

Prétentieux pouvait également être rajouté à la liste de ses défauts. Décidément, Emy se demandait bien sur qui elle était tombé. Elle aurait peut-être mieux fait de rentrer chez elle. Quoi qu'il en soit, elle était là, à la limite de la forêt à se demander s'il était bien sage d'accéder à la demande d'Offendy. Pour le principe de l'emmerder elle voulait refuser mais visiblement il avait dû le sentir car il lui avait fait un sourire malicieux avant de se téléporter une fois de plus. Cette fois ce n'était pas pour lui faire peur ou s'éloigner, mais plutôt pour l'embêter un peu plus. En effet, Offendy était réapparu sur la banquette arrière de sa voiture puis, avec difficulté il s'était glissé à l'avant, derrière le volant. Surprise mais aussi blasée, elle l'avait regardé s'installer en soupirant. Il semblait qu'elle n'avait pas le choix de le laisser conduire visiblement.

Tandis que la demoiselle faisait le tour de la voiture pour s'installer sur le siège passager, elle avait levé le nez vers le ciel pour regarde quelques secondes les étoiles. Etait-elle en train de faire une erreur en montant avec cette créature inconnue ? Peut-être. Mais après tout, qu'avait-elle a perdre ? Elle était  seule. Puis, s'ils devaient se battre et qu'elle perdait, personne ne la pleurerait. Enfin si, sa mère peut-être, au obsèques histoire de faire bonne figure. Sa soeur aussi, pour peu que quelqu'un pense à la prévenir. Emy avait réalisé qu'elle n'était pas aussi seule qu'elle le pensait, mais elle était jeune et l'envie de s'amuser et de découvrir qui était ce Offendy était assez présente pour qu'elle ouvre la portière passager.

Sans la clé, Offendy ne risquait pas de démarrer. Néanmoins lorsqu'Emy s'était installée, elle avait pu remarquer que ce mystérieux être avait patienté en touchant à plus ou moins tout. Il avait touché à son rétro, ouvert la vitre, appuyé sur le bouton des warnings, klaxonné à plusieurs reprises... Bref, il s'était amusé comme un gamin. Il était maintenant en train de tourner le volant dans tout les sens comme s'il faisait une course de formule 1.

Avec un petit soupir de résignation, Emy s'était penché pour tirer la poignée située sous le siège d'Offendy afin de reculer le fauteuil pour qu'il ait plus de place. Après ça elle avait sortie les clés qu'elle avait glissé dans sa poche pour jouer avec en se mordant la lèvre. L'idée de laisser Offendy conduire ne l'enchantait pas des masses, même si, dans l’éventualité, ils avaient un accident elle survivrait probablement.

- Ok. Je te laisse conduire mais si abime ma voiture, tu devras m'en voler une autre, avec tous les papiers à mon nom. Et je te laisserais plus jamais conduire, avait marmonné Emy même si elle se doutait que sa menace n'avait aucune emprise sur Offendy.

Après avoir attaché sa ceinture en expliquant à Offendy quelle pédale servait à quoi, même s'il la aussi il ne devait pas vraiment l'écouter, elle avait fini par lui donner ses clés. Intérieurement, sa louve lui grondait que c'était une idiote et quelque part, elle le pensait. Mais son côté jeune femme rebelle et en quête du grand frisson lui disait que cette petite viré en voiture s'annonçait des plus amusante. De plus, la proximité d'Offendy semblait toujours lui faire un effet bizarre et elle ne pouvait pas l'expliquer à moins de le tester plus de trois minutes. C'était donc la parfaite occasion pour s'éclater et en apprendre plus sur ce mystérieux être.




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Don't take the Rose Sweetheart ♥

avatar
I am
Écrits : 74
Arrivée le : 08/10/2013
Age : 22
Localisation : Une Roseraie perdue dans les bois.
Occupations : Fuck some bitches !
Humeur : Câline ♥


Feuille de personnage
Feat: Offenderman
Informations: 296 ans. Adore les roses. Fume beaucoup trop. Violeur en série et mangeur de biatchs. N'amoureux à jamais.
RPs: Hysteria [Ft Splendy et Matt] ♦ Une rencontre... fort intéressante [Ft Emy]

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Mar 24 Fév - 21:38

Une rencontre... fort intéressante !


Feat Emylie Smith


Emylie s'était enfin décidée à monter dans la voiture à côté de lui. Il commençait à s'impatienter devant tant d'hésitation. Oui il n'avait jamais conduit et alors ? Les humains étaient moins vifs que lui, comprenaient moins vite que lui. Pourquoi n'y arriverait-il pas ? Bon d'accord, en réalité, le grand Offendy avait un peu le trac à l'idée de rouler. Jamais il ne le montrerait par contre. Tout dans une voiture était fascinant pour lui qui n'était jamais rentré dedans. Alors Emy qui parvenait à tirer son fauteuil en arrière et c'était une nouvelle surprise. Curieux, il glissa un tentacule sous son siège pour comprendre comment elle avait réussi cet exploit et glissa à son tour en essayant de ne pas trop ricaner bêtement. C'était bien pratique, ses jambes ne se tordaient pas dans tous les sens elles.

— Ok. Je te laisse conduire mais si abime ma voiture, tu devras m'en voler une autre, avec tous les papiers à mon nom. Et je te laisserais plus jamais conduire.

Si Offendy avait eu des yeux, il les aurait levés au ciel mais il se contenta de poursuivre son ricanement. En même temps si la voiture était pétée, il ne conduirait plus avec ça c'était clair. La voler, ça allait être plus compliqué parce qu'il allait devoir l'abimer pour ça. Fallait qu'il retrouve son pied de biche qu'il avait envoyé dans un arbre parce qu’il s’était énervé aussi.

— Faut des papiers pour conduire ? C'est quoi ce délire ? Ça sert pas un peu à rien ? Si c'est que ça j'écris ton nom sur un post it et ça ira nickel. Pour la bagnole à chopper je peux rien te promettre à chaque fois que j'ai tenté les flics m'ont grillé.

En gros, il allait surtout tâcher de ne pas casser celle ci, de ne pas la faire foncer dans un arbre ou quoi. Il resta tout de même attentif à ce que la louve garou lui disait. Oui les trois pédales il les avait déjà testées. Celle tout à droite c'était la plus importante parce qu'on accélérait et qu'on faisait du bruit et celle du milieu c'était pour éviter les accidents et faire du bruit aussi. Par contre celle de gauche, Offendy n'en comprenait pas trop l'utilité. C'était pour bouger ce machin à côté de lui avec des chiffres ? Ces humains, toujours à se compliquer la vie...

Dès que la jeune femme lui tendit les clés, un tentacule vint l'attraper. Il regarda ça et là au niveau du tableau de bord pour savoir où il devait la mettre. Ça ne pouvait pas être plus compliqué qu'avec une fille n'est ce pas ? La coquine eut l'air d'apprécier le geste vu qu'une fois le contact enclenché, elle se mit à vrombir joyeusement. Juste pour essayer, Offendy appuya à fond sur l'accélérateur mais au vu du bruit monstrueusement fort que cela déclencha, il arrêta bien vite. Si Slender se ramenait, il voudrait le faire sortir de là tout de suite et l'engueulerait, prétextant que ça n'était qu'un engin de mort et qu'il était suicidaire. Il s'en foutait, honnêtement mais pas forcément ce soir. Emylie avait beau lui avoir expliqué les pédales, dans la réalité de la situation, c'était moins facile. En plus, il refusait de lui devoir quoi que ce soit.

— C’est pas que ça m’emmerderait de te défoncer ta jolie bagnole et ta gueule en même temps, au contraire mais bon... Comme c’est ma première fois et que dans toutes les situations c’est très important, on va dire que je vais écouter tes explications. C'est allumé mais ça bouge pas, comment qu'on fait alors ?

Par contre le volant l’éclatait toujours autant. En plus quand la voiture se serait enfin mise à rouler, il ne pourrait plus le tourner n’importe comment, là il en profitait. Il se demandait s’ils allaient faire une course poursuite en ville, comme dans les films que Trendy arrivait à avoir sur son portable. Y’avait des explosions partout et des vols planés, c’était cool ça.
©Mako

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Mar 24 Fév - 22:55





« Une rencontre... Fort intéressante ! »


Depuis sa transformation en louve, Emy avait développé une sorte de lien de confiance entre elle et sa partie animale. Si l'une ou l'autre trouvait une situation trop délicate ou trop dangereuse, elles prenaient le temps de réfléchir et ne fonçaient pas tête baissée. Pourtant, pour la première fois depuis des mois, Emy avait envie d'être la seule à décider, de faire ce pour quoi elle était le plus douée : s'amuser. Avec son travail, cette pression qu'elle subissait avec sa meute, ses parents qui ne l'appelaient que pour lui dire qu'elle en réussirait jamais en tant que serveuse et sa sœur a qui elle ne pouvait se confier à cause de la distance... Emy en avait oublié d'être une jeune femme souriante et délurée qui prend le temps de vivre la vie à fond. Ce soir, c'était ce qu'elle avait envie de faire, de changer sa façon de penser. Offendy n'était peut-être pas le meilleur partenaire pour ce genre de chose, après tout elle ne connaissait rien de lui et il n'était pas humain. Mais elle non plus, elle n'était plus très humaine et tandis qu'elle regardait cet être sans visage s'amuser dans sa voiture, ses tentacules s'agitant dans l’habitacle, elle ne pouvait que se dire qu'en étant à moitié louve elle ne pouvait pas lui jeter la pierre.

— Faut des papiers pour conduire ? C'est quoi ce délire ? Ça sert pas un peu à rien ? Si c'est que ça j'écris ton nom sur un post it et ça ira nickel. Pour la bagnole à chopper je peux rien te promettre à chaque fois que j'ai tenté les flics m'ont grillé.

Cette formidable répartie avait eu le don de sortir Emy de ses réflexions et de la faire rire. L'image d'elle montrant un post-it à un flic ne pouvait que la faire rire. Décidément, elle prenait de plus en plus conscience qu'Offendy ne devait pas fréquenter beaucoup les humains puisqu'il semblait ne rien connaitre à ce monde auquel la jeune femme se sentait ne plus appartenir depuis quelques temps. Elle, qui n'arrivait pas non plus à se lier avec les gens de sa meute, elle se sentait plus proche de cet inconnu assis à côté d'elle à ce moment précis.

-Tu peux toujours essayer, par contre je ne suis pas certaine que ça suffise à la police. A moins que ça soit un flic en manque, je ne pense pas que mon charme sois suffisant pour me sortir de là si je me fais arrêter, avait-elle répondu en souriant.

Elle l'avait ensuite regardé mettre la clé et la voiture avait aussitôt démarré. C'était étonnant, d'ordinaire il lui fallait plusieurs tentatives avant de céder. C'était une bonne chose, à croire que sa voiture aussi était tombée sous le charme d'Offendy. Par contre, lorsqu'il appuya sur l'accélérateur, elle avait fait un horrible bruit. Emy avait cru une seconde qu'ils n'allaient même pas avoir besoin de rouler pour qu'il casse sa voiture mais finalement, il avait levé le pied et elle s'était calmé. La demoiselle s'était mise à rire, un rire nerveux mais qui lui faisait tellement de bien. C'était marrant de le voir, lui qui ne se souciait de rien, mise à part de savoir comment rouler cet engin pour aller en ville afin de piquer des cigarettes.

— C’est pas que ça m’emmerderait de te défoncer ta jolie bagnole et ta gueule en même temps, au contraire mais bon... Comme c’est ma première fois et que dans toutes les situations c’est très important, on va dire que je vais écouter tes explications. C'est allumé mais ça bouge pas, comment qu'on fait alors ?

Évidemment, il n'avait pu s'empêcher de l'insulter au passage. A force, elle commençait à avoir l'habitude. En fait, cela semblait être la façon d'être d'Offendy. Emy aimait bien ce genre de personne, elle même n'hésitait pas sur les vannes plus ou moins agressive. C'était sa façon de repousser les gens. Plus elle passait du temps avec lui, plus elle avait envie de le connaitre. D'en apprendre plus. Emy était une jeune femme assez curieuse.

La remarque sur les “premières fois” avait fait sourire la blonde qui s'était tournée vers lui en s'installant un peu plus confortablement, les jambes repliées sous elle. Elle se demandait vraiment qui était ce type. De plus, avec la petite lumière du tableau de bord, elle pouvait voir une plus grande partie de son visage, ou plus tôt de son absence de trait. C'était étrangement fascinant et jusqu'à ce soir elle ne s'était pas doué une seule seconde que ce genre de créature pouvait exister. Mais bon, les loup-garou, les vampires... Pourquoi pas des êtres sans visage de deux mètres, tout blanc avec des tentacules ?

- Ah ouais donc t'en a jamais conduit du tout... Bon, c'est simple... Enfin non pas tant que ça. Faut mettre une vitesse pour pouvoir rouler et tu dois la changer en fonction de la vitesse à laquelle tu roules. Mais je te dirais quand en changer. En fait, tu t'occupe du volant et des pédales et quand je te dis d'appuyer sur celle d'embrayage, tu le fais et je m'occupe du reste. Ça va aller, monsieur de sera pas trop blessé dans son égo de me laisser faire une partie du travail ?
avait-elle ricané.

Ce travail d'équipe semblait être assez difficile, mais amusant. Emy avait posé sa tête contre l'appuie tête de son siège en le regardant, prête à ce que la voiture cale. Un souvenir lui était revenu en mémoire, celui de la première fois qu'elle avait conduit. C'était avec son père et c'était bien l'une des seules fois où elle avait eu un moment privilégié avec lui. Un petit soupir lui avait échappé et Emy avait secoué la tête, préférant se concentrer sur la situation assez étrange dans laquelle elle se trouvait. En plus, Offendy continuait de s'acharner sur le pauvre volant comme un gamin.




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________


Dernière édition par Emylie Smith le Ven 27 Fév - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Don't take the Rose Sweetheart ♥

avatar
I am
Écrits : 74
Arrivée le : 08/10/2013
Age : 22
Localisation : Une Roseraie perdue dans les bois.
Occupations : Fuck some bitches !
Humeur : Câline ♥


Feuille de personnage
Feat: Offenderman
Informations: 296 ans. Adore les roses. Fume beaucoup trop. Violeur en série et mangeur de biatchs. N'amoureux à jamais.
RPs: Hysteria [Ft Splendy et Matt] ♦ Une rencontre... fort intéressante [Ft Emy]

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Ven 27 Fév - 17:52

Une rencontre... fort intéressante !


Feat Emylie Smith


Emy venait de rire, Offendy l'avait clairement entendu. Pas un rire moqueur ou narquois. Un vrai rire, comme s'il venait de sortir quelque chose d'amusant. Cela faisait un petit moment que cet exploit n'était pas arrivé. Il savait son humour difficile à comprendre et à accepter, voire même à déceler et ses sautes d'humeur ne facilitaient rien. Même si le Slender-Like n'en laissa rien paraître, les remontées de souvenirs l'attristèrent bien plus qu'il n'appréciât le son. La dernière fois qu'il avait fait rire une fille, l'histoire s'était mal finie. Rien de drôle dans une histoire qui finit mal, dans un lien qui se consume lentement et finit par brûler. On ne refaisait pas de nœud avec des cendres. Il n'était plus drôle depuis longtemps. En réalité, la jeune femme avait du certainement se payer sa tête, mieux valait l'interpréter comme une erreur de sa part, ce rire restait moqueur.

—Tu peux toujours essayer, par contre je ne suis pas certaine que ça suffise à la police. A moins que ça soit un flic en manque, je ne pense pas que mon charme sois suffisant pour me sortir de là si je me fais arrêter.

Oui, c'était plus que certain qu'elle userait de son charme pour avoir ce qu'elle souhaitait et se tirer d'affaire, toutes les jolies minettes faisaient cela. Elle n'avait qu'à se débrouiller, le marché, c'était une voiture volée et un post-il avec son nom dessus. Il n'allait pas bouffer des flics pour al défendre, d'autant qu'ils étaient dangereux. En plus, il préférait les femmes. Plus de chair, plus tendres... Plus de cheveux certes mais plus de bons organes dans lesquels planter les dents aussi.Il fallait juste éviter d'y penser dans cette situation là. Et puis, défoncer la voiture n'était pa au programme. Il préférait apprendre bien sagement la première fois et faire les conneries plus tard, une fois la maîtrise aquise.

— C’est pas que ça m’emmerderait de te défoncer ta jolie bagnole et ta gueule en même temps, au contraire mais bon... Comme c’est ma première fois et que dans toutes les situations c’est très important, on va dire que je vais écouter tes explications. C'est allumé mais ça bouge pas, comment qu'on fait alors ?

Apparemment, la coopération dont il tâchait de faire preuve faisait plaisir à la louve garou. Il n'appréciait pas trop, comme bien des choses. Il ne s'agissait que d'un sentiment éphémère, qui ne durerait et ne se reproduirait pas. C'était quelque chose qu'on oubliait bien facilement, la durée des choses lorsque c'était plaisant. Si elle n'était pas bête, elle continuerait de garder à l'esprit qu'il n'était pas gentil et peut être pourrait-elle vivre plus longtemps alors. Encore fallait-il être intelligent et avec les blondes...

— Ah ouais donc t'en a jamais conduit du tout... Bon, c'est simple... Enfin non pas tant que ça. Faut mettre une vitesse pour pouvoir rouler et tu dois la changer en fonction de la vitesse à laquelle tu roules. Mais je te dirais quand en changer. En fait, tu t'occupe du volant et des pédales et quand je te dis d'appuyer sur celle d'embrayage, tu le fais et je m'occupe du reste. Ça va aller, monsieur de sera pas trop blessé dans son égaux de me laisser faire une partie du travail ?

Ah donc la pédale de gauche servait quand même. En même temps si elle était inutile elle ne serait pas là mais Offendy avait raison, ils se compliquaient la vie. Il avait saisi le principe mais si elle pouvait s'en occuper pendant qu'il gérait la conduite c'était mieux. Un peu d'aide pour faciliter l'éclate, il ne disait pas non. Tout le fun restait pour lui.

— Donc c'est comme sur les vélos, plus le chiffre augmente plus tu vas vite ? Mon égo ira très bien pour cette fois va. De toute façon ça restera moi qui roule.

Logiquement, il devait débrayer, mettre la vitesse et pédaler. Ou appuyer sur l'accélérateur plutôt. Le vélo il connaissait, c'était plus facile à voler même si, quand ça déraillait, c'était chiant. Il avait bricolé un générateur d'électricité, il suffisait de pédaler. Ses frères et lui l'utilisaient peu parce qu'ils n'avaient pas vraiment d'objets électriques, mis à part le portable de Trendy. Arrêtant de tourner le volant n'importe comment, Offendy se concentra. Démarrer une voiture était-il si compliqué ? Il laissa Emy mettre la vitesse qu'il fallait, lâcha la pédale d'embrayage et accéléra à fond. Sauf qu'au lieu de démarrer en trombe, la voiture blanche eut un violent soubresaut qui manqua de décoller l'humanoïde de son siège et s'éteignit.

— Quoi ?! Mais c'est d'la merde ta bagnole ! Pourquoi elle s'était, elle a grillé ? C'est pas moi qui l'ait pétée, tu vas te faire voir !

De frustration, il planta ses crocs dans le volant en grognant. Tout ce qu'il voulait c'était rouler, pourquoi fallait-il que jusqu'au bout on l'en empêche ?
©Mako

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Ven 27 Fév - 22:04





« Une rencontre... Fort intéressante ! »


En plus d'être amusant, conduire avec Offendy serait l'occasion de faire quelque chose avec lui et de l'observer. Même si Emy s'amusait de la situation, elle gardait à l'esprit qu'elle ne connaissait rien de lui. Du moins, ce qu'elle connaissait s'avérait être faux. A son arrivé à Lane, la demoiselle avait entendu parler des rumeurs concernant un être qui vivait dans la foret et qui physiquement correspondait à Offendy, mais les légendes parlaient de douleurs et de mot de tête en la présence de cette créature et que peut survivait à ce genre de rencontre. Pourtant, Offendy ne semblait pas être ce monstre de qui tout le monde avait peur. Il ressemblait plus à un grand gamin prétentieux et arrogant, seul et un peu triste et surtout différent. Il était sûrement dangereux mais pour l'instant il semblait distrait par la voiture de la jeune fille.

— Donc c'est comme sur les vélos, plus le chiffre augmente plus tu vas vite ? Mon ego ira très bien pour cette fois va. De toute façon ça restera moi qui roule.

Ce faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas roulé un vélo et elle s'étonnait qu'il n'en soit pas de même pour Offendy. Elle le voyait mal se balader en ville, chevauchant son vélo avec sa veste ondulant à cause du vent. C'était une image tout bonnement hilarante et surtout improbable, même pour la jeune louve qui avait beaucoup d'imagination. Néanmoins, elle prit le temps de réfléchir et de rassembler ses souvenir pour hocher la tête et confirmer que c'était le même principe. Emy avait sourit également car pour une fois, Offendy ne s'était pas braqué de sa remarque et l'avait même plutôt bien pris.

Au bout d'un moment, Offendy avait cessé de de faire l'imbécile, prenant correctement le volant en main. Emy avait donc passé la première vitesse, se doutant bien que la suite serait plus compliqué. S'il lâchait l'embrayage d'un coup il calerait. S'il accélérait trop vite il calerait. S'il ne lâchait pas la pédale d’embrayage en même qu'il accélérait lentement il calerait. Autant dire que la demoiselle savait à quoi s'attendre. D'ailleurs, quand la voiture s'arrêta d'un coup, Emy avait été heureuse d'avoir attaché sa ceinture et de ne pas avoir vu sa tête cogner le tableau de bord.

— Quoi ?! Mais c'est d'la merde ta bagnole ! Pourquoi elle s'éteint, elle a grillé ? C'est pas moi qui l'ait pétée, tu vas te faire voir !

Puis après avoir grogné, il avait planté ses dents dans le volant de la voiture sous le regard incrédule de la blonde qui clignait des yeux. Qu'il s'énerve comme ça était surprenant mais elle ne s'attendait pas à autre chose, mais bon sang qu'il avait de grandes dents ! Elle avait tout le temps pour les observer tandis qu'il mâchouillait le caoutchouc, certainement par frustration. L'espace d'un instant, Emy s'était demandé ce qu'il pouvait bien manger avec de telles dents et cela l'avait fait frissonner. Les légendes étaient peut-être vrai après tout, Emy n'en savait rien de s'il était le seul ou non de son espèce. Les récits parlaient d'un être identique à Offendy, mais avec un caractère différent. Puis, il avait dit un truc du genre "Il y a plus dangereux que moi ici, tu sais… " au début de leur conversation, après lui avoir proposé de la raccompagner. Parlait-il de la créature des légendes ?

Secouant la tête pour chasser cette pensée de sa tête, Emy avait sourit en tendant la main pour tapoter l'épaule d'Offendy, autant pour se moquer que pour le réconforter. La soirée s'annonçait longue, étant donné qu'il y avait au moins un bon quart d'heure de route pour arriver à Lane même et qu'il s'obstinait à vouloir conduire. Même après cet échec, Emy se doutait bien qu'il n'allait pas renoncer simplement et la laisser conduire à sa place.

-Non elle a pas grillé, tu as calé. Elle est pas cassé alors t'énerve pas et arrête de baver sur mon volant, avait-elle répondu en souriant. Faut que tu lâche la pédale d'embrayage en même temps que tu accélère, le tout lentement. En douceur, tu sais faire ça toi ?



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Don't take the Rose Sweetheart ♥

avatar
I am
Écrits : 74
Arrivée le : 08/10/2013
Age : 22
Localisation : Une Roseraie perdue dans les bois.
Occupations : Fuck some bitches !
Humeur : Câline ♥


Feuille de personnage
Feat: Offenderman
Informations: 296 ans. Adore les roses. Fume beaucoup trop. Violeur en série et mangeur de biatchs. N'amoureux à jamais.
RPs: Hysteria [Ft Splendy et Matt] ♦ Une rencontre... fort intéressante [Ft Emy]

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Jeu 17 Sep - 8:22

HRP:
 

Une rencontre... fort intéressante !


Feat Emylie Smith


Alors qu'Offendy s'acharnait sur le volant, à le mâchouiller comme s'il pouvait lui provoquer une quelconque souffrance, Emy lui avait tapoté l'épaule. Mais comme ça, comme s'il était son pote et pas un sale prédateur qui pouvait la dévorer vivante. Ce geste le désarçonna suffisamment pour qu'il arrête d'attaquer ce pauvre bout de caoutchouc mais de toute façon, elle avait retiré son bras avant qu'il plante ses dents à l'intérieur à la place. Démarrer et conduire une voiture se révélait plus dur que prévu. Il commençait à préférer le vélo.

— Non elle a pas grillé, tu as calé. Elle est pas cassé alors t'énerve pas et arrête de baver sur mon volant. Faut que tu lâche la pédale d'embrayage en même temps que tu accélère, le tout lentement. En douceur, tu sais faire ça toi ?

Oui, vraiment plus compliqué que prévu. Les humains ne pouvaient-ils donc pas créer des choses simples d'utilisation ? On tourne la clé, on appuie, on bouge le volant et ça roule ! Au lieu de ça, il fallait trifouiller deux pédales en même temps, bien gentiment, pour espérer qu'elle avance. Même peloter une fille c'était plus simple. Quand il était impatient, Offendy ne faisait pas trop cas de la douceur mais si cela marchait ainsi, il essayerait quand même.

— Oh la douceur ça dépend avec qui ma chérie... susurra-t-il narquoisement. Ils auraient pas pu faire plus compliqué encore, hein ? J'vais retourner sur Mario Kart moi.

Il vérifia qu'il avait bien les pieds sur les bonnes pédales et tenta de rallumer la voiture. Cette dernière n'y opposa aucune résistance mais lorsqu'il tenta de mettre en action ce qu'Emy lui avait expliqué, elle eut plus de mal et tremblota pendant que les roues s'enclenchaient lentement. Il avait peut être fait un mètre ou deux avant qu'elle ne cale à nouveau. Forcément, trop pris par l'excitation, il avait sautillé sur son siège et appuyé bien fort sur l'accélérateur à nouveau. Encore et toujours trop rapidement, il fallait croire. Avec un grognement de frustration, il ralluma et réessaya ainsi encore deux ou trois fois, grappillant quelques mètres timides à chaque fois jusqu'à ce qu'elle soit enfin lancée et s'élance lentement sur le sentier par lequel la louve-garou était passée.

— Ahaaaaa, t'as vu, c'est qui qui sait rouler ! Je savais le faire depuis le début hein, je ratais juste pour rigoler.

En réalité, c'était un gros mensonge qu'elle n'allait certainement pas gober mais ça n'était pas grave. La voiture roulait et c'était lui qui conduisait. Il tâchait de ne pas bouger le volant dans tous les sens malgré son excitation. Mieux valait éviter de foncer dans un arbre parce que non seulement, il se ferait engueuler par son frère, mais par l'humaine aussi. Au pire, il pouvait la dévorer et elle ne dirait plus rien mais bon. Par contre elle vrombissait de plus en plus fort la voiture et le fait qu'il veuille pilonner l'accélérateur n'aidait en rien. 20km par heure ? C'était pathétique, même lui courait plus vite que ça. Il fallait peut être passer une vitesse non ? On faisait ça comment ? C'était à Emy de gérer, lui c'était le volant et l'accélérateur. Déjà qu'il ne pouvait pas tamponner les voitures en ville...
©Mako

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Sam 2 Jan - 23:32





« Une rencontre... Fort intéressante ! »


Le geste qu'avait eu la demoiselle avait semblé surprendre Offendy, assez pour qu'il lâche le volant en tout cas. Il semblait toutefois énervé de la situation, comme s'il ne s'était pas douté que conduire une voiture était une chose compliqué et que s'il y avait tout un cursus à suivre, ce n'était pas pour rien. D'ailleurs, Emy ne savait pas bien ce qu'il savait de son monde à elle. De lui, elle ne connaissait rien. Elle n'avait aucune idée de ses origines, de là où il vivait et de ce qu'il faisait de ses journées, en ville ou dans la forêt. La demoiselle nota mentalement que si l'occasion se présentait, elle devrait lui poser quelques questions d’apparence anodine.

- Oh la douceur ça dépend avec qui ma chérie... susurra-t-il narquoisement. Ils auraient pas pu faire plus compliqué encore, hein ? J'vais retourner sur Mario Kart moi.

Le début de sa réponse fit frissonner la jeune femme tandis que la voix d'Offendy glissait lentement sur sa peau, comme une caresse. C'était étrangement dérangeait, cette sensation d'intimité alors que rien n'avait changé... Heureusement, le reste de sa phrase coupa court aux réflexions d'Emy qui saisit une parti des réponses aux questions qu'elle s'était posée quelques secondes avant. Offendy semblait en connaître plus sur son monde qu'elle sur le sien. Du moins, s'il connaissait Mario c'est qu'il devait savoir ce qu'était une télé, une console et le principe de jeu vidéo. Emylie fronça les sourcils tout en penchant la tête. Elle se contenta de répondre par un « hmm » pensif.

Sans attendre ou prêter attention à elle, Offendy s'était empressé de tourner la clé pour faire redémarrer la voiture et sans un mot, la jeune femme avait passé la vitesse. Il semblait concentrer au point que la voiture avança, avec peine certes mais avança de quelques mètres avant de caler à nouveau. Elle n'avait pas eu le temps de passer la deuxième, mais il y avait quand même un certain progrès du moment qu'il restait concentré. Malgré sa grande taille, il s'était mis à sautiller sur son siège, ce qui n'est pas recommandé lors que l'on peut a peine bouger les jambes pour appuyer sur les pédales... Avec un soupir à peine dissimulé, la jeune louve le laissa recommencer autant de fois que nécessaire, découragée par ses grognements mécontents de faire une quelconque remarque. Puis, par miracle la voiture commença à s'avancer avec plus d'assurance, assez en tout cas pour qu'Emy envisage de passer une deuxième.

- Ahaaaaa, t'as vu, c'est qui qui sait rouler ! Je savais le faire depuis le début hein, je ratais juste pour rigoler.

- J'en suis persuadé, lança-t-elle en rigolant. Et tu sais aussi qu'il faudrait que tu appuie sur l'embrayage pour que je passe la deuxième vitesse ?

Tout en surveillant ce qu'il faisait, Emy passa sa vitesse tout en se redressant, plus alerte. Sa voiture commençait à prendre de la vitesse et il fallait être attentif pour ne pas qu'il envoie son véhicule à la casse. Ce qui n'était pas évident, vu la tension qu'elle pouvait déceler rien qu'en le regardant, certainement dû à l'excitation. Lorsqu'Offendy avait touché à tout, il avait dû actionné les feux de route, mais puisqu'ils prenait de la vitesse, les pleins phares ne seraient pas du luxe. Sans quitter la route des yeux, Emy se pencha vers Offendy, un bras tendu devant lui pour tourner la molette, frôlant au passage sa peau au niveau du torse. Aussitôt, comme si elle venait de se prendre une petite décharge électrique, tout les poils de son bras s'était hérissés. En se mordillant la lèvre, Emy essaya de dissimuler la moindre de ses réactions ; seulement l'agréable sensation d'avoir effleurer du velours perdurait sur sa peau alors qu'elle avait ramené son bras contre son ventre. Décidément, la jeune louve ne savait pas quelle était cette créature mais elle sentait au fond d'elle une sensation dérangeante. Toute la partie humaine et surtout femme en elle réagissait à ses paroles et ses gestes comme si ses hormones étaient en pleine ébullition face à un homme plus que désirable. Comme si l'information concernant son apparence non humaine, ses immenses dents ou ses mystérieux pouvoirs n'arrivait pas à atteindre son cerveau embrumé par... Par le désir, simplement. Le désir de reposer sa main sur son torse, de caresser cette surface blanchâtre pour ensuite vérifier chaque centimètre de son corps, pour s'assurer que cette douceur étrange soit bien présente partout...

Mais il y avait aussi sa partie louve, son instinct plus en alerte qui lui lui hurlait de prendre ses distances, de se méfier. Et heureusement. Si sa louve n'avait pas fait partie d'elle, Emy aurait peut-être déjà succombé. Ce qui lui laissait penser qu'Offendy devait avoir un lien étroit avec la séduction ou ce genre de chose. Pour quelle raison, elle n'en savait rien mais vu l'effet qu'il produisait...  Il fallait qu'elle en sache plus. Tout en réfléchissant, Emy avait tourné la tête pour l'observer.

- Tu es quoi au juste ? souffla-t-elle avant de pouvoir se rendre compte que les mots avaient dépassé ses pensées. Enfin... Je veux dire que... Ton visage, tes tentacules, tout ça... J'ai entendu parler de veille légende qui font mention d'être comme toi, en moins... (elle hésita un instant) J'vais pas dire sociable parce que tu vas encore t'énerver mais je veux dire qu'on m'a parlé de mal de crâne et de personne terrifiée. Ok, t'es un peu du genre flippant mais quand même...

C'était plutôt pour elle même qu'elle venait de parler et cela allait probablement déclencher la colère d'Offendy, mais Emy était en pleine réflexion et elle n'avait pas vraiment pensé qu'elle pourrait froisser monsieur donc les mots avaient franchis ses lèvres sans barrières. Son regard braqué sur la route, la jeune femme essayait de rassembler toutes les informations qu'elle avait sur lui quand soudain elle senti quelque chose lui effleurer la mâchoire, ce qui la fit sursauter. Elle tourna sa tête vers Offendy pour remarquer qu'un de ses tentacules s'était glissé hors de son manteau pour se tortiller dans l’habitacle, venant au passage lui caresser la joue dans le plus grand des calmes. Au vu de la tête d'Offendy, il n'était pas responsable, ce qui rendait la chose encore plus étrange. Néanmoins, Emy leva lentement la main pour l'effleurer, le laissant s'entortiller autour de son poignet remontant peu à peu vers son avant bras, non pas en le serrant comme dans la forêt et de façon plus délicate. Bien que bizarre, ce contact était assez agréable... Au point que la demoiselle confia à Offendy la surveillance de la route pour caresser doucement son tentacule, fasciné.




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Don't take the Rose Sweetheart ♥

avatar
I am
Écrits : 74
Arrivée le : 08/10/2013
Age : 22
Localisation : Une Roseraie perdue dans les bois.
Occupations : Fuck some bitches !
Humeur : Câline ♥


Feuille de personnage
Feat: Offenderman
Informations: 296 ans. Adore les roses. Fume beaucoup trop. Violeur en série et mangeur de biatchs. N'amoureux à jamais.
RPs: Hysteria [Ft Splendy et Matt] ♦ Une rencontre... fort intéressante [Ft Emy]

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Dim 3 Jan - 10:29

Une rencontre... fort intéressante !


Feat Emylie Smith


Evidemment qu'Offendy savait rouler. Enfin, il savait appuyer sur un accélérateur et tourner un volant. C'était sans compter sur les vitesses à passer et, obnubilé par sa réussite éphémère, il en avait oublier de les passer. Heureusement Emy veillait à ce qu'il s'en rappelle. Il était vrai qu'entendre la pauvre voiture hurler en première devenait vite agaçant et, en suivant ses indications, il débraya et permit à la jeune femme de passer la deuxième. Même s'il ne le montra pas, il eut peur un instant que la voiture s'arrête à nouveau mais seuls les décibels descendirent un peu, signe que tout venait de se dérouler comme convenu. Bon sang, si Slender le voyait faire ça... Absolument ravi, il s'était donc focalisé sur cette route sinueuse de forêt pour ne pas foncer dans un arbre ou écraser un quelconque écureuil. Du moins, dans la mesure du possible puisqu'Emylie vint le frôler pour augmenter la luminosité des phares. Il retint une sorte de mouvement de recul face à ce contact fugace, rendu presque impossible de toute façon vu le peu d'espace qu'il avait. Bah, au pire il s'en foutait, ça avait du être plus perturbant pour elle que pour lui, du moins c'était ce qu'il se disait. Il se focalisa donc à nouveau sur le chemin à suivre. Tant qu'il restait à cette vitesse là, ils ne risquaient pas grand chose à moins que son grand frère décide de se jeter sous les pneus. Il sentait bien qu'elle commençait à l'observer mais il voulait bien faire les choses et la conduite lui demandait toute sa concentratrion. Finalement, elle brisa le silence, de façon un peu hésitante.

— Tu es quoi au juste ?

Si Offendy avait eu des sourcils, il les aurait froncés mais à la place, une sorte de rictus amer étira ses lèvres. "Quoi" ? Une chose, voila ce qu'il était. Il n'avait même pas le droit au "Qui" apparemment. Après, il avait déjà un peu répondu à cette question de savoir qui il était. Le quoi devait davantage toucher à ses origines, aussi essaya-t-il de ne pas trop s'en vexer, d'autant qu'elle tâchait de se reprendre un minimum.

— Enfin... Je veux dire que... Ton visage, tes tentacules, tout ça... J'ai entendu parler de veille légende qui font mention d'être comme toi, en moins... J'vais pas dire sociable parce que tu vas encore t'énerver mais je veux dire qu'on m'a parlé de mal de crâne et de personne terrifiée. Ok, t'es un peu du genre flippant mais quand même...

Flippant il l'était, il le savait. Il s'en servait aussi parfois, rarement. Et l'inconnu terrifiait encore plus. Si la louve-garou finissait par avoir toutes les informations en main, elle n'aurait plus peur de lui. Offendy ignorait s'il voulait que ça arrive ou non, s'il préférait garder ce genre d'emprise. Son visage toujours fixé sur la route, il s'autorisa au silence pour trouver de quoi répondre. Même lui ne savait pas exactement préciser ce qu'il était. D'où il venait, d'une certaine manière.

— Ce que je suis ? Un monstre, pour les humains qui m'ont croisé. Une créature supérieure d'après certains des miens. Les scientifiques nous ont pas encore mis la main dessus pour nous disséquer donc même eux ne savent pas et ça n'est pas près d'arriver.

Ah les vieilles légendes. C'était elles encore les plus proches de la vérité et pourtant elles en étaient aussi extrêmement loin. Il avait entendu que les Amérindiens s'agitaient autour de Lane à cause d'eux. Ils accusaient les habitants d'avoir énervé les esprits de la forêt, ou d'autres inepties du genre. Lui ne savait pas quoi en penser. Qu'ils soient à Lane ou ailleurs de toute façon, les morts s'ensuivraient.

— Certains humains nous traitent de Wendigos... Des indiens j'crois. Disons qu'on s'en rapproche mais qu'on en est encore très éloignés.

Offendy n'était même pas certain que les Wendigos existent. Il s'agissait après tout d'être humains transformés par des esprits malins après avoir eu recours au cannibalisme d'après les légendes amérindiennes. Il doutait fortement que cela puisse se produire. Lui n'avait jamais été humain, même avant d'avoir commencé à tuer des gens et à les dévorer, parfois vivants encore. Ses frères n'avaient jamais été humains, son père non plus, du moins pas à ce qu'il le sache. Mais quelques rares choses concordaient. La blancheur de la peau, les dents, la maigreur, la rapidité, la force... les récidives aussi.

— Le mal de crâne c'est la faute à mon frère, il y peut rien. Les gens terrifiés ben ça dépend qui de nous deux en a laissé en vie pour le raconter.

Il avait beau dire ça sur un ton parfaitement banal parce que se nourrir d'être humains était une pratique normale et obligatoire pour survivre, parfois, l'horreur de l'acte lui revenait en pleine face. Et cela lui pesait beaucoup. Il n'en avait pas conscience sur le moment, tout revenait le hanter plus tard. Lorsqu'il était seul, le plus souvent. Étrangement, Slender laissait filer plus de gens que lui. Du moins, Offendy ne laissait pas d'échappatoire aux femmes. Comme il ne cherchait qu'elles, ça lui évitait de devoir courir après des blancs becs qu'il ne voulait de toute façon pas tuer parce qu'il les avait effrayé. Ça arrivait parfois si la fille en question avait déjà un copain mais dans ce cas, le problème était vite réglé vu que son frère effaçait la mémoire des gens. C'était toujours utile en cas de besoin.

Quand il sentit qu'elle avait attrapé un de ses tentacules, il retint à peine une sorte de grognement agacé. Ils ne pouvaient donc pas se tenir tranquilles ? Si encore il la dévorait à la fin du parcours ça passerait, ça pouvait faire partie de la séduction mais là c'était plus embêtant qu'autre chose. En public pour se tenir tranquille tout le monde était présent mais devant une fille, y'avait plus personne. Il ne fit aucune remarque cependant, si elle aimait les tentacules et qu'elle était dégueulasse c'était son problème. Il roula ainsi jusqu'à l'orée de la forêt, là où les arbres laissaient la place aux lumières des buildings.

— Il serait peut être plus sage que j'te laisse conduire à ce niveau là non ? Pas envie d'attirer les flics non plus...

L'expérience était déjà satisfaisante, il avait roulé tout seul, enfin quasiment tout seul. Et ça lui permettrait d'observer comment Emy faisait. D'autant qu'il ignorait où elle habitait, ça allait être un peu compliqué de la ramener, donc.
©Mako

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

† Tueuse de Bambi †

avatar
I am
Écrits : 81
Arrivée le : 11/10/2013
Age : 21
Localisation : Traîne dans Lane
Occupations : Ecrire
Humeur : Cassante


Feuille de personnage
Feat: Taylor Momsen
Informations:
RPs:

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Mer 27 Juil - 11:37





« Une rencontre... Fort intéressante ! »


Tout en observant  Offendy conduire, Emy avait aussi noté mentalement tout ce qu'elle pouvait sur lui, allant de son physique à ce qu'il était en train de lui raconter. Pour une fois, elle garda le silence le temps qu'il lui explique ne pas trop savoir ce qu'il était exactement. C'était intéressant d'apprendre que lui même en savait aussi peu. Offendy évoqua les Wendigos, mais la culture de la jeune fille sur le sujet se limitait à ce qu'elle avait lu dans des romans fantastique ou dans les films, à savoir pas grand chose. Il faudrait qu'elle se renseigne une fois rentrée, si toutefois elle arrivait jusqu'à chez elle en vie. Au vu de la concentration et de la bonne volonté d'Offendy, cela semblait de plus en plus possible mais la louve en elle resta en alerte constante. Elle s'en doutait déjà, mais il confirma aussi la présence d'autre créature similaire qu'il appelait frère. Emy ne savait pas s'il parlait de réel lien du sang ou si c'était une façon d'appeler ceux de son espèce mais elle nota quelque chose dans sa voix lorsqu'il avait défendu son "frère" en disant que ce n'était pas de sa faute s'il donnait un mal de crâne à tout ceux qui l'approchait. La demoiselle se demanda si Offendy aussi était touché par ce mal en sa présence, probablement pas.

Un grondement agacé emplit l'habitacle tandis qu'elle s'était emparée avec douceur du tentacule sauvage venu lui effleurer la joue. Emy n'avait absolument aucune pensée pervers alors qu'elle passait ses doigts sur cette appendice, elle était juste fasciné qu'il puisse porter ces tentacules dissimulés tout en n'ayant qu'un contrôle restreint sur eux. Posséder quelque chose d'incontrôlable, Emylie connaissait bien même si dans son cas ce n'était pas vraiment eau avec exact. Elle partageait sa peau avec une louve issue d'une malédiction, ce n'était donc pas une simple amplification de sa personne et de ses instincts les plus primitif, sa louve était réellement un autre esprit. Parfois elle sentait juste sa présence dans sa tête, comme dans la forêt elle l'avait sentie méfiante. Elle l'était encore d'ailleurs. Plus rarement elle pouvait la "voir" et lui "parler". C'était plus compliqué que ça, parfois en étant blessée ou dans ses rêves, sa louve venait à sa rencontre et sans vraiment utiliser de mot elles communiquait. Emy aurait eu de mal à expliquer cela à un étranger. Même lorsqu'elle avait essayé d'en parler à son Alpha pour expliquer pourquoi elle ne ressentait pas le besoin primaire de se transformer à la pleine lune il l'avait regardé étrangement. En effet, le changement ne lui était pas obligatoire mais la louve en elle devenait nerveuse et colérique si elle ne pouvait pas courir au moins une fois par mois à la pleine lune. La seule période où Emy avait pu s'en abstenir sans être constamment à cran c'était entre sa première et sa deuxième transformation. Peut-être le lien entre les deux esprits ne s'était pas encore établie, permettant à la jeune femme de ne pas ressentir l'instinct et l'envie bestiale de sa louve, même si cette dernière savait se tenir en général.

Au bout d'un moment, l'obscurité laissa place à une faible lumière artificielle produit par les lampadaires lorsque la voiture avait quitté le sentier pour parcourir une route isolée mentant au centre ville. Les premières - ou dernière avant la forêt - maisons se trouvaient un peu plus loin sur le chemin et Offendy devait le savoir car il retira son pied de l'accélérateur en glissant un regard vers elle, ce qui était un peu étrange sachant qu'il n'avait pas d'yeux, organe normalement nécessaire à la vue.

Il serait peut être plus sage que j'te laisse conduire à ce niveau là non ? Pas envie d'attirer les flics non plus...

Et avant qu'elle ne puisse répondre, la voiture émit un bruit horrible, grondant et les secouant dans tout les sens avant de s'arrêter net. En retirant son pied, le véhicule avait perdu de la vitesse jusqu'à caler. Un petit sourire étira les lèvres d'Emy quand elle hocha la tête avant de se détacher pour faire le tour de la voiture. Elle ne se donna pas la peine de marcher à une vitesse humaine, faisant le tour en une fraction de seconde grâce à sa vitesse surhumaine. Emy ouvra la portière du côté conducteur et se glissa derrière le volant une fois la place libre. Avec un soupir, la demoiselle du tout régler à nouveau. Le siège, les rétros, les commandes... Elle en se souvenait pas qu'il y avait autant de chose possible à toucher et à dérégler dans sa petite voiture.

- Plus rapide surtout, j'habite à l'autre bout de la ville si je te laisse conduire à une vitesse raisonnable pour ne pas être trop dangereux on arrivera peut-être avant le levé du jour mais tout juste.

Une fois correctement installée, Emy avait remis le contact et avec une d'aisance s'était engagée sur la route. Probablement pour impressionner Offendy, elle poussa sa petite voiture un peu plus qu'à l'ordinaire, la faisant vrombir et accélérer autant que possible au vue de la petite route humide sur laquelle ils se trouvaient.

- Alors, si tu es comme les Wendigos, tu manges les gens c'est ça ? lança-t-elle d'un ton faussement détaché alors que ce détail venait de lui revenir en mémoire. Si tu compte me manger aussi, déjà je tiens à tenir que les poils de loup c'est moyen, la dernière fois que je me suis battue avec un autre loup je lui ai arraché une touffe de poil qui est resté coincé dans mes dents un petit moment, c'était désagréable.

Elle afficha un petit sourire tout en lui jetant un coup d'oeil. Bon, elle espérait ne pas avoir à le convaincre de ne pas la dévorer ce soir parce qu'avec son argumentation elle n'irait probablement pas loin. Peut-être son charme l'aiderait plus mais elle avait des doutes.

- Parce que je te l'annonce, si tu veux me prendre comme casse-croûte ma louve ne va pas gentiment se laisser faire et moi non plus. Et puis ça aurait été stupide de ta part de me faire ramener ma voiture en ville au lieu de la laisser dans les bois, abandonnée. Et tu n'es pas quelqu'un de stupide, si ?

Ce n'était certainement pas une bonne idée de le traiter d'idiot, mais peut-être aurait-il assez de fierté pour se retenir justement parce qu'elle avait sous entendu que ça serait débile de l'attaquer maintenant. En réfléchissant à cela, Emy s'était arrêté à un feux rouge en tapotant sur son volant. Avait-elle déjà évoquer la meute ? Elle ne s'en rappelait pas. Devait-elle le prévenir qu'une guerre éclaterait sûrement s'il lui faisait du mal ? Hm, il pourrait justement lui en faire par fierté.

- Puis tu sais, s'était elle sentie obligé d'ajouter, ma meute fera brûler toute la forêt s'ils découvrent que tu y vis. Et ils sont doué, si je disparais ils retrouveront ma trace. En conclusion, on doit pas manger le loup qui t'a gentiment laissé conduire, ok ?




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Don't take the Rose Sweetheart ♥

avatar
I am
Écrits : 74
Arrivée le : 08/10/2013
Age : 22
Localisation : Une Roseraie perdue dans les bois.
Occupations : Fuck some bitches !
Humeur : Câline ♥


Feuille de personnage
Feat: Offenderman
Informations: 296 ans. Adore les roses. Fume beaucoup trop. Violeur en série et mangeur de biatchs. N'amoureux à jamais.
RPs: Hysteria [Ft Splendy et Matt] ♦ Une rencontre... fort intéressante [Ft Emy]

MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   Mar 13 Sep - 14:56

Une rencontre... fort intéressante !


Feat Emylie Smith


Offendy, plutôt que de sortir de la voiture comme le faisait Emylie, préféra se téléporter sur le siège passager une fois qu'elle l'eut quitté. Elle avait beau être rapide, il l'était toujours plus. Sans aucune gêne, il fouilla dans la boite à gants dans l'espoir d'y trouver un paquet de cigarettes mais évidemment, il n'y avait rien. C'était sans doute une sainte nitouche qui ne fumait pas et lui était presque désespéré. Il allait lui en falloir bientôt. Bien plus facilement que pour lui, elle finit par redémarrer la voiture et s'élancer en ville, une fois son installation terminée.

- Plus rapide surtout, j'habite à l'autre bout de la ville si je te laisse conduire à une vitesse raisonnable pour ne pas être trop dangereux on arrivera peut-être avant le levé du jour mais tout juste.

Offendy s'en foutait, la téléportation restait plus rapide que tout. S'il voulait, il aurait pu être chez elle d'un claquement de doigts et l'attendre les bras croisés un moment. Mieux valait qu'elle ne frime pas ou ne commence pas à dire qu'il était lent. C'était la première fois qu'il conduisait. Elle avait sans doute moins bien réussi, pour sa première fois à elle. Il préféra ne pas relever pour cette fois cela dit. Il observa les bâtiments de la ville qui défilaient derrière les vitres, les faisceaux de lumière colorée qui se réverbéraient sur le bitume constamment humide. Tous ces gens qui erraient dehors, sans but à une heure pareille. La louve garou semblait vouloir faire la conversation, sur des sujets qu'elle ne maîtrisait pas et ce sur un ton de ceux employés lorsqu'on parlait de la pluie et du beau temps.

- Alors, si tu es comme les Wendigos, tu manges les gens c'est ça ? Si tu compte me manger aussi, déjà je tiens à tenir que les poils de loup c'est moyen, la dernière fois que je me suis battue avec un autre loup je lui ai arraché une touffe de poil qui est resté coincé dans mes dents un petit moment, c'était désagréable.

- Je sais quel goût ça à, c'est bien pour ça que t'es encore vivante.

En réalité, c'était plutôt Slender qui savait quel goût ça avait et il lui avait décrit cela comme quelque chose d'absolument dégueulasse. En des termes plus courtois, cela dit. Les poils y contribuaient pour beaucoup, mais même la chair humaine d'un loup garou qui n'aurait pas eu le temps de se transformer avait quelque chose d'étrange qu'ils avaient du mal à supporter. Comme pour les vampires. Sans doute parce qu'ils n'étaient plus vraiment humains.

- Parce que je te l'annonce, si tu veux me prendre comme casse-croûte ma louve ne va pas gentiment se laisser faire et moi non plus. Et puis ça aurait été stupide de ta part de me faire ramener ma voiture en ville au lieu de la laisser dans les bois, abandonnée. Et tu n'es pas quelqu'un de stupide, si ?

Elle semblait vraiment tenir à le convaincre de ne pas la dévorer. Pour l'instant, ça n'était pas nécessaire. Ç'aurait été un combat amusant que de se mesurer à sa louve mais Offendy savait qu'il deviendrait frustrant à force qu'elle se régénère. Il voulait d'un combat amical, pas d'un combat ou par énervement, il risquait de la tuer. Comme dit, les poils c'est dégueu.

- Moins stupide que toi en tout cas, répliqua-t-il sur un ton de défi. Une voiture ça à rien à faire en forêt, autant qu'elle reste en ville. C'est pas la peine d'essayer de me convaincre, si tu es en vie c'est juste que je le veux bien.

Offendy étouffa un bâillement et s'étira comme il put lorsqu'Emylie marqua un arrêt à un feu rouge. Il se trompait peut être mais elle lui paraissait nerveuse à tapoter sur le volant dans lequel il avait mordillé comme ça. Elle s'était tue un moment mais n'avait pas tardé à reprendre sur la même lancée.

- Puis tu sais ma meute fera brûler toute la forêt s'ils découvrent que tu y vis. Et ils sont doué, si je disparais ils retrouveront ma trace. En conclusion, on doit pas manger le loup qui t'a gentiment laissé conduire, ok ?

Offendy ne put s'empêcher de rire face à l'absurdité immense de ce qu'Emylie disait. Qui lui racontait des conneries pareilles ? Les autres loups ? La pauvre, on la prenait pour une idiote apparemment. Elle n'y connaissait rien. La meute ? Brûler la forêt ? Ils seraient perdants dans l'histoire. Sa famille n'aurait qu'à bouger, ce que Slender avait déjà un peu en tête et c'était réglé. Dans leur intérêt, les loups garous n'avaient pas à faire ça.

- Je sais pas qui t'a raconté ça, mais on s'est foutu de ta gueule proprement ! Si les loups peuvent arpenter la forêt c'est parce que mon frère le leur autorise, c'est grâce à lui que les loups garous existent, ils lui doivent le respect. S'ils se mettent à nous attaquer ou à cramer la forêt, Slender les fera disparaître jusqu'au dernier, très proprement donc je ne m'avancerai pas là-dessus si j'étais toi. C'est pas des toutous qui vont lui faire peur, au contraire.

C'était les ondes de Slender qui entraînaient les mutations humaines. Certaines personnes devenaient des Proxies, d'autres des vampires, d'autres des loups garous. Mais aucun ne devait oublier d'où et de qui venait ces capacités. Apparemment, cette pauvre Emylie n'était pas au courant.
©Mako

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre... Fort intéressante [avec Offendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Une organisation intéressante(Pv Zunder D taker)
» Enfin une petite occupation intéressante [Libre]
» Description d'Oak Town
» Que le sang coule !
» [UN ARTICLE DE PRESSE] Les univers parallèles, une théorie intéressante !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Path of the Black Leaves :: Les Lieux :: L'immensité végétale :: La forêt-